dans Reflexions

Vérité ou réalité : faut-il choisir ?

Toute réflexion commence par la définition propre des concepts utilisés, non ?

Réalité : ce qui existe indépendamment du sujet, ce qui n’est pas le produit de la pensée.

Vérité :

  1. Scientifique : connaissance reconnue comme juste, comme conforme à son objet et possédant à ce titre une valeur absolue, ultime
  2. Philosophie : norme, principe de rectitude, de sagesse considéré(e) comme un idéal dans l’ordre de la pensée ou de l’action
  3. Logique : conformité de la pensée ou de son expression avec son objet

La réalité contient la vérité, puisqu’elle englobe le monde entier, donc toutes les pensées que les humains peuvent avoir sur le monde.
Constater la différence entre vérité et réalité, c’est le premier pas.
On peut ensuite souligner ce qui différencie les deux, ou ce qui les rapproche.
Ce qui différencie les deux, c’est le sujet qui pense ; c’est souligner le point de vue particulier – limité – sur l’universel. Souligner la différence, c’est donc souligner l’incomplétude de l’être humain, son manque d’aptitude à dire le réel.
Souligner ce qui les rapproche, c’est souligner la possibilité d’une description partagée du monde, indépendamment du sujet. La science aide à ce rapprochement. Le dialogue aide à ce rapprochement. Exprimer des points de vue différents, c’est déjà partager plus que le silence, et les rapprocher par le partage.
Vouloir systématiquement dissocier vérité et réalité est dangereux : c’est le jeu des relativistes. « Puisque chacun possède sa part de vérité, alors aucune n’est vraie ». C’est oublier un peu vite que chacun peut penser faux. Toutes les vérités individuelles ne sont pas forcément équivalentes.
Il me semble que chacun doit faire l’effort de diminuer l’écart entre sa vérité (sa manière de penser le monde) et la réalité (le monde lui-même). On peut le faire de deux manières, et les deux sont nécessaires : adapter l’image que l’on se fait du monde, et changer le monde en suivant notre volonté. Il n’y a donc pas à choisir entre vérité et réalité ; notre vérité, c’est notre volonté d’agir, de changer les choses, et la réalité c’est l’espace de travail, qu’il faut savoir accepter.
Pour agir bien, il faut savoir accepter le seul terrain de jeu qui nous est donné.

Toute vérité est une route tracée à travers la réalité.

[Henri Bergson]

Write a Comment

Commenter

  1. […] à la question du titre : “La vérité peut-elle se partager ?”. J’avais fait un petit article, il y a quelques temps, sur ma vision des rapports entre réalité et vérité. On y trouvait ces […]