Mediteranean Sundance : trois grands guitaristes à l’oeuvre…

Ce morceau, « Mediteranean Sundance », a fait sa première apparition sur l’excellent album live « Friday Night In San Francisco » qui commence à dater un peu…mais qui est sublime ! La vidéo ci-dessous est plus récente, et si les guitaristes (Al Di Meola, Paco de Lucia et John McLaughlin) ont pris quelques rides et cheveux blancs, on voit que leurs doigts sont loin d’être rouillés !
Pour tous les amateurs de guitare, de flamenco, et de musique en général !

[youtube]HEZrB_FDw4c[/youtube]

ça vous plait ?

En guise de remerciement…: je sors ma boule de cristal !

Pour remercier Gonzague de m’avoir gentiment conseillé, et pris de son temps en période de concours, pour l’achat de mon nouveau PDAPhone, je lui consacre ce petit billet…

Identité numérique de Gonzague

Si vous tapez « gonzague dambricourt » dans Google vous tombez forcément là-dessus : la page web de Gonzague Dambricourt ! Laquelle n’est qu’un lien vers deux lieux de son identité numérique :

  1. son Ziki, dans lequel il se décrit comme un « communiquant enthousiaste et passionné », amoureux de nouvelles technologies, de photo (il frappe sous le nom de LordGonz, par exemple dans DeviantArt), d’informatique et de musique. Il fait partie de l’équipe de Ziki, et des rédacteurs du JournalduGeek.com
  2. son blog est un blog sympathique et frais, avec des photos, de la musique, de l’informatique, des évènements auxquels il participe. C’est le blog de quelqu’un de sincère et pudique, drôle et passionné.

Pour finir, je me lance dans un exercice de Madame Irma : j’extrapole à partir de ce que tout le monde voit à ces différents endroits, pour donner MA vision de la personnalité de Gonzague. Passer de l’identité numérique, en somme, à la personnalité numérique. Si l’identité numérique tend naturellement à devenir unique (comme une carte d’identité), la personnalité numérique tend à exister en autant d’exemplaire que l’on connait de personnes. J’espère qu’il ne m’en voudra pas ; de toute façon, ça n’engage que moi. Mais je trouve ça marrant d’essayer de décrire quelqu’un qu’on ne connait pas « en vrai », mais qu’on connait quand même, et dont on ne peut s’empêcher de se faire une image mentale. Gonzague, corriges en commentaire si tu le souhaites !

Portrait de Gonzague par Madame Irma

Je crois que Gonzague n’aime pas trop les choses sérieuses : vive le délire ! Non pas parce qu’il serait frivole ou léger, mais parce que sa pensée est claire pour lui : il sait ce qu’il aime, il est dans l’action, c’est quelqu’un de libre. Il aime l’instant présent, l’ambiance de certains moments, au point d’essayer – avec succès – de les capturer par le biais de son appareil photo (qu’il aimerait l’avoir plus souvent avec lui, d’ailleurs…). Il aime par dessus-tout les gens, le contact humain. Ca aussi, ça se voit dans ses photos…
Comme passer en revue la personnalité de quelqu’un n’a d’intérêt – pour une Madame Irma – que pour donner un conseil, je me lance : Gonzague, attention à la dispersion ! Les études, le Ziki, le Journal du Geek, les photos, la famille, les soirées…tu n’as pas la tête qui tourne parfois ? C’est finalement un conseil un peu admiratif : ne change rien, reste libre et actif !
Mesdemoiselles, si vous cherchez l’homme idéal, sensible mais actif, intelligent et drôle, fidèle mais passionné : jettez-vous sur Gonzague ! A moins qu’il ne soit déjà pris ? ;)

Mon nouveau PDAPhone : le Nokia E61 !

Media_httpwwwimagesbl_uehgb

Ca y est ! j’ai reçu mon nouveau téléphone – organiseur (un PDAphone, quoi)…! Il s’agit du Nokia E61, et c’est un véritable bijou. Je l’ai acheté sur les conseils de Gonzague, qui le connaissait bien !
Après deux jours de découverte, je peux dire qu’il s’agit d’un vrai petit monstre de technologies (tous les modes de connection possibles et imaginables) et d’ergonomie (clavier confortable, et utilisation à un main avec le joystick) : du bonheur ! Un grand merci à Gonzague pour ses conseils avisés, réactifs et honnêtes. (voir le prochain billet pour les remerciements)

Liszt par Horowitz à Moscou : fabuleux !

En 1986, Vladimir Horowitz revenait dans sa Russie natale qu’il avait quittée en 1925, et notamment à Moscou. Il y a livré un concert sublime, bourré de son talent, et de l’émotion des retrouvailles. A quatre-vingt deux ans, Horowitz éblouit par sa virtuosité. Tout le disque est magnifique, avec des morceaux de compositeurs de toutes les époques. Il faut absolument écouter les études de Scriabine ; pleines de force et de douceur à la fois, fébriles. J’ai découvert sur ce disque des morceaux de Liszt que je ne connaissais pas avant : des morceaux tirés de Sonnets de Pétrarque (issus de la 2eme année de pèlerinage, écrite en Italie à 40ans). Voilà la version jouée à Moscou du Sonnet de Pétrarque n°104 ; observez la posture d’Horowitz, bien droit et qui semble ne faire aucun effort, alors même qu’il joue un morceau d’une grande difficulté, et d’une grande beauté. Horowitz est mort en 1989 à New York, et c’était un des meilleurs pianistes sur terre.
[youtube]JdNNPcctrJY[/youtube]

Mes 9+2 conseils pour faire un bon blog !

Liste de conseils : déjà vu 1000 fois ?

On trouve sur le net des centaines de conseils pour bien écrire ses billets, pour faire connaitre son blog. Une belle série d’articles se trouve sur l’Oeil de Mouche, Jeff Ruiz a depuis longtemps édité une très utile et juste liste de conseils, sans oublier la partie du bouquin de Loïc LeMeur qui est consacré aux règles d' »éthique » du blogging.
J’ai toujours trouvé intéressant ces conseils, même s’ils sont assez redondants : au travers d’une liste de conseils de blogging, on retrouve toujours un peu l’esprit de l’auteur, la manière qu’il a d’écrire son blog, de l’envisager (est-ce un outil pour se faire connaitre ? a-t’il soif de commentaires et d’interactions ? veut-il placer rapidement son blog dans les incontournables ? etc… etc…). La plupart du temps cela permet de recentrer aussi les choses sur ce qui est important. Et puis, et c’est peut être le plus important, il y a dans l’activité du blogging une part nécessairement exhibitionniste et nombriliste qui mérite bien qu’on retourne de temps en temps le regarder, son nombril ;).

Voici donc les conseils que je donnerais à un blogger qui débute (bien que j’ai très peu de recul pour donner des conseils), en insistant sur ce qui me parait important quand je découvre un blog : j’essaye de suivre sur BLOmiG des règles que j’aime voir appliquées sur les blogs en général, et qui me font revenir dessus. Je crois que j’ai construites ces règles un peu en négatif d’ailleurs : l’inverse de ce qui me fait fuir définitivement un blog, est ce qui va m’attirer -presque- à coup sûr…J’ai découpé cette liste naturellement en 3 points : il faut d’abord faire venir des lecteurs, ensuite les faire rester, et enfin les faire revenir ! Si l’un de ces points n’est pas rempli, le lecteur est perdu pour votre blog…

Il suffit d’imaginer son blog comme un restaurant : les lecteurs sont les clients, les billets sont les plats, l’interface graphique est le décor. Il faut faire venir les clients, les gâter quand ils sont là, et se débrouiller pour leur donner envie de revenir. Tout est dans l’assiette : la qualité des billets est la matière première…mais un plat excellent servi dans un décor miteux par un serveur exécrable, sur des tables sales, fera fuir les clients bien plus sûrement qu’un plat basique, servi avec le sourire dans un décor sympathique et frais.

Faire venir les lecteurs…

Sans lecteurs, pas de blog ! C’est la qualité de vos articles qui fera le succès de votre blog, c’est entendu. Mais le web est un grand océan, et trouver la petite coque de noix – même sublime – au milieu de cette vaste étendue serait un miracle sans les liens. Il faut tisser des liens avec la toile; c’est pas pour rien que ça s’appelle la toile, nom de Zeus ! Et il faut être présent à plusieurs endroits dans cet océan : avec quelques pancartes bien placées, on trouve plus facilement le chemin vers vous, non ?

  • 1. Rendez-vous visible : pour poser des pancartes, il y a tous les sites communautaires du type MyBlogLog, Ziki, ou les sites de publications du style Scoopeo ou Blogasty, qui permettent de planter des pancartes vers vos billets directement (cela permet de faire venir des lecteurs qui sont intéressés par -au moins- le thème de votre billet ; ça permet de multiplier les pancartes aussi, ce qui n’est pas négligeable).
  • 2. Tissez des liens : pour tisser des liens, il faut que les gens vous citent, vous mettent dans leur BlogRoll. Et vice-versa : les liens ne sont pas à sens unique, sous peine d’être fragiles…Le meilleur moyen à mon sens pour tisser des liens est de commenter sur les blogs qui vous intéressent, de les citer…et de mettre dans votre blogroll les blogs que vous lisez régulièrement.C’est l’interaction qui fait le lien.

…les faire rester…

Les outils de statistiques disponibles ( Google analytics, Re-invigorate, GetClicky et autres…voir par exemple la superbe série d’articlesde Stéphane Thomas) permettent au moins de comprendre ça : le temps moyen passé par les lecteurs de passage sur votre blog est très très court ! Il faut donc que le blog soit acceuillant et agréable.

  • 3. Laissez la porte ouverte : pour faire rester un lecteur sur le blog plus de 10s, il faut que le blog se soit chargé en moins de 10s. Vérifiez que votre blog s’affiche pas trop lentement (sur WebWait, par exemple), et optimisez cet aspect au besoin (concrètement, ça veut dire « ne mettez 400 tonnes d’images et de vidéos sur la home page »).
  • 4. Pensez à utiliser une interface agréable, lisible. Il faut également éviter que le lecteur de passage ne vomisse en voyant votre blog ! Le but n’est pas de remporter le concours du plus beau design, mais de donner à ses billets (le coeur du blog) un cadre qui permet de lire agréablement, et de se promener sur le blog de manière fluide. Avec la plupart des plateformes de blog disponibles gratuitement (WordPress, DotClear, Blogger, et j’en passe…), des thèmes nombreux et variés permettent d’adapter le décor à son goût, dans le respect des règles de design élémentaires. L’idéal étant de construire soi-même son thème, mais cela demande plus de connaissances informatiques, et c’est très chronophage…
  • 5. Soignez vos billets: la qualité des billets est quelque chose d’éminement subjectif, en terme de fond ; cependant on peut citer deux qualités importantes -sur la forme- : l’originalité (donnez votre avis, et ne refaites pas le 1000 articles sur les « conseils pour bien blogger » ;) ), le soin dans la rédaction (attention aux fôte d’aurtografes, utilisez les listes, la mise en gras ou en italique pour faciliter la lecture), et bien sûr la relecture
  • 6. Facilitez la navigation : faites en sorte que le lecteur qui est arrivé par hasard, et qui a aimé l’article, puisse facilement en trouver d’autres (navigation avec un TagCloud, propositions de billets sur des sujets similaires, …). Un autre point crucial est l’incitation au postage de commentaire : il faut que ce soit facile pour le lecteur de réagir à votre billet, et qu’il sente que ce sera apprécié. Evitez autant que possible les codes à retranscrire ; proposez si possible une interface de rédaction du commentaire avec des boutons de mise en forme. Posez des questions dans vos billets pour inciter le lecteur à réagir…non ?

et les faire revenir !

C’est bien beau que quelqu’un passe sur votre blog, et qu’il lise un article. C’est même merveilleux s’il laisse un commentaire ! Mais s’il ne revient jamais ? Il faut tout faire pour qu’un lecteur qui a été intéressé revienne sur votre blog (ou s’abonne à votre flux), et pour cela il faut se rappeler à son bon souvenir, et qu’il retrouve à nouveau des choses qui l’intéressent lors de son deuxième passage.

  • 7. Facilitez l’abonnement : que ce soit par mail ou par flux RSS, il faut qu’en quelque clics le lecteur intéressé par votre blog puisse stocker son adresse quelque part (j’utilise pour ma part FeedBurner pour cela, qui est gratuit et super!). Par ailleurs, proposez dans votre flux des articles non tronqués (complets) : rien de plus énervant, pour ceux qui lisent les billets dans leur aggrégateur de flux (par exemple Netvibes), de découvrir des bouts de billets qui les obligent à aller sur le blog ! Ca ne sert à rien en plus, car si l’article est intéressant et déclenche une envie de réponse, le lecteur ira sur le blog de toute façon…Une autre forme d’abonnement tout aussi importante à mes yeux, est l’abonnement aux commentaires d’un billet : si quelqu’un laisse un commentaire, il faut qu’il soit prévenu automatiquement de votre réponse, ou de nouveaux commentaires sur cette discussion…
  • 8. Répondez aux commentaires : a quoi ça sert de lancer des sujets de discussions, si vous ne répondez pas à ceux qui viennent gentiment y apporter leur contribution ?Pas forcément à tous les commentaires, car visiblement dès que le nombre de commentaires -et l’audience du blog-dépassent un certain seuil, il devient très difficile pour le blogger de répondre à tout, mais au moins d’intervenir de temps à autre dans la discussion.
  • 9. Choisissez une fréquence de billets régulière : il faut que le lecteur qui repasse sur votre blog trouve au moins 1 nouveau billet à lire ! Comme il serait par ailleurs un peu perdu si, en repassant trois jours après, il trouvait 300 nouveaux billets, il convient de se fixer une fréquence de publication a peu près régulière. Moins de 1 billet par mois, et ça devient un peu long, plus de 5 billets par jour, et ça devient difficille à suivre…ça n’est que mon avis : quelle fréquence vous semble la plus efficace ? J’aurais tendance à répondre 1billet / jour…

Voilà, ce petit tour d’horizon de ce que j’aime trouver dans les blogs que je lis (et donc, ce que j’essaye d’appliquer ici) est terminé. Deux petits conseils pour finir :

  1. Ne passez pas trop de temps à surveillez vos stats ; passez du temps à écrire de nouveaux billets, et à répondre aux commentaires…!
  2. N’oubliez pas de transgresser régulièrement quelques-unes de ces règles : les règles ne sont-elles pas faites pour ça ? La nouveauté passe aussi par la transgression !

Et vous ? Que rajouteriez vous comme règles ? Y’en a t-il certaines que vous enleveriez ?

Nouvelle Star : Pierre déchire !

Celui que j’ai trouvé le meilleur hier soir, lors de « La nouvelle Star », c’était Pierre ! Il s’est attaqué à une chanson de Stevie Wonder (Part-time Lover), et il faut quand même avoir un sacré courage (et un voix parfaitement maitrisée) pour faire ça ! Chapeau bas…!

Tigane, Alex et Julien m’ont bien accroché aussi…! Et vous ?