Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

  1. hello,
    merci pour ton commentaire. C’est peut-être moi qui suis sombre, mais je trouve qu’au-delà du rire communicatif (qui m’a fait rigoler aussi devant la vidéo), cela pose des questions intéressantes (à défaut d’être terribles peut-être) : pourquoi les gens dans le wagon font-ils autant la gueule ? ne pourrait-on pas vivre en étant paisiblement joyeux, plutôt qu’alterner entre cette gueule et ces éclats de rires violents ? entre faire la gueule et rire, il y a l’état de sourire, moins démonstratif, plus calme, plus serein…Il y a un côté rire « soupape » dans le film, mais c’est peut être moi qui l’ait perçu comme cela…

    le côté terrible vient aussi du côté « incluant/excluant » : l’homme qui rentre dans le wagon une fois le rire établi ne peut visiblement pas y entrer, et pourrait même croire que le rire le vise.

    je suis d’accord : le mot « terribles » était mal choisi. C’est plutôt « sérieuses » que j’aurais du utiliser. à ce soir :)