Springsteen – Wild Billy’s Circus

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=DAUrofM9DDs]

Amy Winehouse – Love is a loosing game

Une vidéo d’une version live magnifique – dont le son est malheureusement décalé -de Love is a loosing game, par Amy Winehouse. J’aime quand elle sait rester sobre et débarasser son chant de tous les petits « tics » R&B…

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=Q97oIV1hmLQ]

Explode coração – Maria Bethânia

Comme quoi, c’est utile de lire des blogs politiques : j’ai vu passer l’autre jour sur Chroniques du Républicoin une extraordinaire vidéo d’une grande chanteuse, Maria Bethânia. Elle m’a touché au cœur, et l’émotion pleine et joyeuse que l’on peut y voir est trop rare et trop belle pour être gardée secrète. Que votre cœur explose !

Inutile de tenter dissimuler ; faire semblant ou cacher ; ce qu’il est impossible d’occulter. Toutes ces choses que je ne puis plus taire ; puisque l’éclat de ce regard ; t’a trahi et m’a remis ; ce que tu cherchais à contenir ; ce que tu refusais de m’avouer ; et qui me tourmentait.

Inutile d’avoir peur ; de pleurer, de souffrir ; se donner, se perdre et se retrouver ; face à tout ce qu’est la vie…

Ce que je souhaite, c’est de pouvoir m’ouvrir ; afin que cette vie me pénètre enfin ; comme s’il s’agissait du soleil ; déflorant l’aurore. Je veux sentir la douleur de ce matin.

Naître, rompre, déchirer ; possédant mon corps et alors ; moi qui pleure ; qui adore ; qui hurle… Comme une folle, hallucinée et enfant ; sentant mon amour qui se repend. Impossible de tenir bien plus longtemps ; que mon cœur explose maintenant.

Duchable joue Chopin

J’avais eu la chance, il y a longtemps déjà, de voir François-René Duchable interpréter les préludes de Chopin à la Grange-de-Meslay. Un grand souvenir. J’adorais ce pianiste parce qu’il m’avait fait découvrir un morceau fabuleux de Liszt : « Bénédiction de Dieu dans la solitude ».

Je suis tombé par hasard sur cette vidéo où il donne quelques petites explications sur les Etudes de Chopin. Cette vidéo est jouissive et – j’espère – qui vous donnera envie de découvrir les Etudes, qui font partie des incontournables du piano.

Et la suite, avec une petite intervention d’Antoine Hervé, qui livre une version jazzy très sympa d’une des études.

Beauté sous-marine

David Gallo présente quelques exemples d’animaux incroyables que l’on peut trouver sous l’eau. Le dernier exemple montre le camouflage hallucinant d’une pieuvre. Au passage, si vous ne connaissez pas Ted.com, courrez-y ! Le sous-titre est « Ideas Worth Spreading », ou en français, les idées valent la peine d’être diffusées. Rien n’est plus vrai. Là, plus que des idées, ce qu’on peut partager avec David Gallo, c’est l’émerveillement.

Pearltrees : brique du web 3.0 ?

Je me suis rendu l’autre jour au « Café des community manager », organisé par Dominique. Il m’avait d’ailleurs fait l’honneur de m’interviewer, quelques jours auparavant (j’étais en effet le 200ème inscrit sur l’évènement dans Meetup, excellent service communautaire découvert à cette occasion).

Là, j’ai eu le plaisir de revoir Dominique, bien sûr, mais aussi Kamel (Stribe) et François (Pearltrees).

Nous avons discuté, naturellement, de Peartrees. Vous ne connaissez pas Pearltrees ? Il s’agit d’un site communautaire qui vous permet, dans une interface à couper le souffle, d’organiser son web librement, et de raconter des histoires. Le principe est simple : tout lien peut être transformé en un clic en une « perle » (ne pas oublier d’installer l’add-on pour Firefox). Ces perles peuvent être accrochées entre-elles, manipulées directement à la souris pour créer des structures logiques. Chacun sa logique, chacun sa manière de structurer. Il est bien sûr aisé de partager ses perles, et surtout de trouver, en un clic, ceux qui ont fait des perles sur des sujets identiques ou proches.

Je vous laisse admirer le merveilleux petit film conçu par François pour présenter Pearltrees, vous comprendrez mieux qu’avec mes explications foireuses.

Le seul défaut de Pearltrees : il demande un temps d’apprentissage. Je suis en plein dedans, et j’essayerai de partager avec vous un retour d’expérience ici-même.

Il y a un autre défaut, mais qui ne concerne que moi : je crois qu’il faut avoir une culture du « surf » sur internet pour vraiment apprécier ce service. Je n’ai jamais « surfé ». J’ai toujours été sur le net pour chercher des choses précises, que j’avais en tête à l’avance. Et l’idée de devoir me plonger dans une série de liens, organisé par un autre, me plonge dans la perplexité.

Je ne sais pas si Pealtrees sera une brique du web 3.0 (l’utilisation d’un apple tablet permettrait probablement de multiplier les possibilités et la facilité d’utilisation) : mais c’est tout le malheur que je leur souhaite !