Citations

J’utilise souvent des citations, dans mes articles, ou au boulot. Je vais les partager ici au fur et à mesure.

«    4 of 10    »

A la base de toutes les croyances totalitaires se trouve la croyance que les gouvernants sont plus sages et d’un esprit plus élevé que leurs sujets, qu’ils savent donc mieux qu’eux ce qui leur est profitable.

— Ludwig Von Mises

Quant à nous, nous pensons que l’Etat, ce n’est ou ce ne devrait être autre chose que la force commune instituée, non pour être entre tous les citoyens un instrument d’oppression et de spoliation réciproque, mais, au contraire, pour garantir à chacun le sien, et faire régner la justice et la sécurité.

— Frédéric Bastiat

Le progrès n’a aucun caractère inéluctable, rien ne garantir des lendemains meilleurs.

— Karl Popper

Le progrès et la catastrophe sont l’avers et le revers d’une même médaille.

— Hannah Arendt

La personnalité créatrice doit penser et juger par elle-même, car le progrès moral de la société dépend exclusivement de son indépendance.

— Albert Einstein

Il n’y a qu’une seule et même raison pour tous les hommes; ils ne deviennent étrangers et impénétrables les uns aux autres que lorsqu’ils s’en écartent.

— Simone Weil

Le travail éloigne de nous trois grands maux : le besoin, le vice, l’ennui.

— Voltaire

Dans la guerre, le plus fort accable le plus faible. Dans le commerce, le plus fort communique de la force au plus faible.

— Frédéric Bastiat

Et après tout, qu’est-ce que la concurrence ? Est-ce une chose existant et agissant par elle-même comme le choléra ? Non, concurrence, ce n’est qu’absence d’oppression. En ce qui m’intéresse, je veux choisir pour moi-même et ne veux pas qu’un autre choisisse pour moi, malgré moi ; voilà tout. Et si quelqu’un prétend substituer son jugement au mien dans les affaires qui me regardent, je demanderai de substituer le mien au sien dans les transactions qui le concernent. Où est la garantie que les choses en iront mieux ? Il est évident que la concurrence, c’est la liberté. Détruire la liberté d’agir, c’est détruire la possibilité et par suite la faculté de choisir, de juger, de comparer ; c’est tuer l’intelligence, c’est tuer la pensée, c’est tuer l’homme. De quelque coté qu’ils partent, voilà où aboutissent toujours les réformateurs modernes ; pour améliorer la société, ils commencent par anéantir l’individu sous prétexte que tous les maux en viennent, comme si tous les biens n’en venaient pas aussi.

— Frédéric Bastiat

Le vice inhérent au capitalisme consiste en une inégale répartition de la richesse. La vertu inhérente au socialisme consiste en une égale répartition de la misère.

— Winston Churchill

Rappelons-le : dans l’acception du dictionnaire, on est intolérant quand on combat des idées contraires aux siennes par la force, et par des pressions, au lieu de se borner à des arguments. La tolérance n’est point d’indifférence, elle n’est point de s’abstenir d’exprimer sa pensée pour éviter de contredire autrui, elle est le scrupule moral qui se refuse à l’usage de toute autre arme que l’expression de la pensée.

— Jean-François Revel

La conclusion des économistes est la Liberté. Mais pour que cette conclusion obtienne l’assentiment des intelligences et attire à elle les coeurs, il faut qu’elle soit solidement fondée sur cette prémisse: les intérêts, abandonnés à eux-mêmes, tendent à des combinaisons harmoniques, à la prépondérance progressive du bien général.

— Frédéric Bastiat

La Loi, c’est la force commune organisée pour faire obstacle à l’Injustice.

— Frédéric Bastiat

Au lieu de nous interroger, interrogeons les choses.

— Emile Durkheim

Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément.

— Nicolas Boileau

J’ai pris un cours de lecture rapide et j’ai pu lire « Guerre et paix » en 20 minutes. ça parle de la Russie.

— Woody Allen

Un conducteur dangereux, c’est celui qui vous dépasse malgré tous vos efforts pour l’en empêcher.

— Woody Allen

L’économie ne doit pas être reléguée dans les salles de classe et les bureaux de statistique, et ne doit pas être abandonnée aux cercles ésotériques. C’est la philosophie de l’action et de la vie humaine, et elle concerne tout et tout le monde. C’est le nerf de la civilisation et de l’existence humaine de l’homme.

— Ludwig Von Mises

Toute loi, prescription ou défense, édictée en vue du soi-disant intérêt de la masse au détriment des individus, est une duperie. Que l’individu se développe au contraire dans la plénitude de sa liberté, et la masse jouira d’un bonheur total fait de tous les bonheurs particuliers.

— Jules Verne

C’est peu de prendre les êtres comme ils sont, et il faut toujours en venir là ; mais les vouloir comme ils sont, voilà l’amour vrai.

— Alain

C’est une belle chose d’être honnête, mais il est également important d’avoir raison.

— Winston Churchill

Les gens qui se battent pour la libre entreprise ne défendent pas les intérêts de ceux qui se trouvent aujourd’hui être riches.

— Ludwig Von Mises

Il est significatif que l’argument contre la concurrence consiste à dire qu’elle est aveugle. Il est peut-être opportun de rappeler que pour les anciens la cécité fut un attribut de la divinité de la justice.

— Friedrich A. Von Hayek

Si l’habitude de penser de manière critique se répandit au sein d’une société, elle prévaudrait partout, puisqu’elle est une manière de faire face aux problèmes de la vie. Les propos dithyrambiques de quelconques orateurs ne sauraient faire paniquer des personnes éduquées de la sorte. Celles-ci mettent du temps avant de croire et sont capables, sans difficulté et sans besoin de certitude, de tenir des choses pour probables à des degrés divers. Elles peuvent attendre les faits, puis les soupeser sans jamais se laisser influencer par l’emphase ou la confiance avec laquelle des propositions sont avancées par un parti ou par un autre. Ces personnes savent résister à ceux qui en appellent à leurs préjugés les plus solidement ancrés ou qui usent de la flatterie. L’éducation à cette capacité critique est la seule éducation dont on peut dire qu’elle fait les bons citoyens.

— William Graham Sumner

J’aurais voulu être espion, mais il fallait avaler des microfilms et mon médecin me l’a interdit.

— Woody Allen

Si les membres du gouvernement se considèrent comme les représentants non plus des contribuables, mais des bénéficiaires de traitements, appointements, subventions, allocations et autres avantages tirés des ressources publiques, c’en est fait de la démocratie.

— Ludwig Von Mises

Le secret du bonheur est la liberté. Le secret de la liberté est le courage.

— Périclès

Il y a trop de grands hommes dans le monde; il y a trop de législateurs, organisateurs, instituteurs de sociétés, conducteurs de peuples, pères des nations, etc. Trop de gens se placent au-dessus de l’humanité pour la régenter, trop de gens font métier de s’occuper d’elle.

— Frédéric Bastiat

Le libéralisme est rationaliste. Il soutient qu’il est possible de convaincre l’immense majorité que la coopération paisible dans le cadre de la société sert mieux les intérêts justement compris que les batailles mutuelles et la désintégration sociale. Il a pleine confiance dans la raison de l’homme. Il se peut que cet optimisme ne soit pas fondé et que les libéraux se trompent. Mais alors il ne reste plus aucun espoir pour l’avenir de l’humanité.

— Ludwig Von Mises

Appelons de nos vœux la venue des sceptiques, s’ils doivent éteindre le fanatisme.

— Raymond Aron

Le bonheur suppose sans doute toujours quelque inquiétude, quelque passion, une pointe de douleur qui nous éveille à nous-même.

— Alain

Résistance et obéissance, voilà les deux vertus du citoyen. Par l’obéissance il assure l’ordre ; par la résistance, il assure la liberté.

— Alain

L’homme d’Etat qui tenterait d’ordonner les capitaux des particuliers, non seulement se chargerait d’un soin très superflu, mais encore assumerait une autorité qui ne pourrait être confié avec sûreté à aucun conseil ni sénat, et qui ne serait nulle part si dangereuse qu’entre les mains d’un homme assez fou et assez présomptueux pour se croire capable de l’exercer.

— Adam Smith

Ce n’est point parce que j’ai réussi que je suis content ; mais c’est parce que j’étais content que j’ai réussi.

— Alain

L’homme devient un être social non pas en sacrifiant ses propres intérêts à un Moloch mythique appelé Société, mais en cherchant à améliorer son propre bien-être.

— Ludwig Von Mises

Le droit à la propriété est antérieur à la loi. Ce n’est pas la loi qui a donné lieu à la propriété mais au contraire, la propriété qui a donné lieu à la loi. Cette observation est importante, car il est assez commun, surtout parmi les juristes, de faire reposer la propriété sur la loi, d’où la dangereuse conséquence que le législateur peut tout bouleverser en conscience.

— Frédéric Bastiat

Chose remarquable, et trop peu remarquée, ce n’est point la pensée qui nous délivre des passions, mais c’est plutôt l’action qui nous délivre.

— Alain

Ce que les français détestent, ce ne sont pas les inégalités, ce sont les inégalités autres que celles qui sont octroyées par l’Etat.

— Jean-François Revel

Un petit nombre de règles universelles sont nécessaires et suffisantes pour qu’une société soit une société libre : la reconnaissance des droits de propriété, la liberté contractuelle (qui en est une conséquence naturelle) et l’exercice de la responsabilité qui est rendu possible par la détermination antérieure des droits de propriété.

— Pascal Salin

Les préjugés, rustiques ou non, ne trompent point si l’on s’en sert comme de lunettes. […] En tout temps il faut que l’animal métaphysicien soit secoué de son rêve et rendu à la doctrine contraire. Ce qui ne peut se faire dans les temples, où chacun ne trouve jamais que son idée fixe. Ce qui en revanche se fera très bien dans la cohue même, si chacun pousse sa petite voiture à idées, et invente le cri qui lui convient. C’est ce que j’essaie.

— Alain
«    4 of 10    »