Citations

J’utilise souvent des citations, dans mes articles, ou au boulot. Je vais les partager ici au fur et à mesure, et je les affiche dans un ordre aléatoire ce qui facilite la (re)découverte !

«    2 of 13    »

On ne s’arrête pas de jouer parce qu’on devient vieux; on devient vieux parce qu’on s’arrête de jouer.

— Georges Bernard Shaw

Le moyen d’aimer une chose est de se dire qu’on pourrait la perdre.

— Gilbert Keith Chesterton

Le vrai que je cherche encore et toujours est le vrai du réel ; l’élucidation de l’être et des événements reste, à mes yeux, prioritaire.

— Alain Finkielkraut

Le libéralisme est rationaliste. Il soutient qu’il est possible de convaincre l’immense majorité que la coopération paisible dans le cadre de la société sert mieux les intérêts justement compris que les batailles mutuelles et la désintégration sociale. Il a pleine confiance dans la raison de l’homme. Il se peut que cet optimisme ne soit pas fondé et que les libéraux se trompent. Mais alors il ne reste plus aucun espoir pour l’avenir de l’humanité.

— Ludwig Von Mises

Toute vérité est une route tracée à travers la réalité.

— Henri Bergson

Soyez vous-même, les autres sont déjà pris.

— Oscar Wilde

Le savant n’est pas l’homme qui fournit de vraies réponses; c’est celui qui pose les vraies questions.

— Claude Levi-Strauss

A vouloir dissimuler coûte que coûte les conflits, on finit très souvent par bloquer toute issue, y compris celle de la négociation, et souvent on exaspère l’opposition des parties. Le conflit introduit une rupture et du même coup il débloque la situation parce qu’en général il met subitement les parties en présence de l’enjeu réel, des
conséquences et des risques.

— Julien Freund

Nous tenons pour évidentes pour elles-mêmes les vérités suivantes : tous les hommes sont créés égaux ; ils sont doués par le Créateur de certains droits inaliénables ; parmi ces droits se trouvent la vie, la liberté et la recherche du bonheur.

— Déclaration d’indépendance des Etats-Unis

De bons amis, de bons livres et la conscience somnolente, voilà le secret du bonheur.

— Mark Twain

C’est une grande misère que de n’avoir pas assez d’esprit pour bien parler, ni assez de jugement pour se taire.

— Jean de La Bruyère

Le problème de notre temps, c’est que les gens ne veulent pas être utiles, mais importants.

— Winston Churchill

J’ai remarqué que tout ce qui arrive d’important à n’importe qui était imprévu et imprévisible.

— Alain

Il y a toutes les différences du monde entre traiter les gens de façon égale et tenter de les rendre égaux. Si le premier est la condition d’une société libre, le second n’est qu’une forme de servitude.

— Friedrich A. Von Hayek

La pensée naît d’événements de l’expérience vécue et elle doit leur demeurer liée comme aux seuls guides propres à l’orienter.

— Hannad Arendt

Le pluralisme critique est la position selon laquelle, dans l’intérêt de la recherche de la vérité, toute théorie – et plus il y a de théories, mieux c’est – doit avoir accès à la concurrence entre les théories. Cette concurrence consiste en la controverse rationnelle entre les théories et en leur élimination critique.

— Karl Popper

Pour que les hommes se laissent assujettir, il faut de deux choses l’une : ou qu’ils y soient contraints, ou qu’ils soient trompés.

— Etienne de La Boétie

Le simple est toujours faux. Ce qui ne l’est pas est inutilisable.

— Paul Valéry

Dire de ce qui est qu’il n’est pas, et de ce qui n’est pas dire qu’il est, voilà le faux ; dire de ce qui est qu’il est, et de ce qui n’est pas dire qu’il n’est pas, voilà le vrai. (…)
Celui-là par conséquent est dans le vrai, qui pense que ce qui réellement est séparé, est séparé, que ce qui réellement est réuni, est réuni. Mais celui-là est dans le faux, qui pense le contraire de ce que dans telle circonstance sont ou ne sont pas les choses. Par conséquent tout ce qu’on dit est ou vrai, ou faux, car il faut qu’on réfléchisse à ce qu’on dit. Ce n’est pas parce que nous pensons que tu es blanc, que tu es blanc en effet ; c’est parce que en effet tu es blanc, qu’en disant que tu l’es nous disons la vérité.

— Aristote

Si vous avez un travail où il n’y a pas de complications, vous n’avez pas de travail.

— Malcom Forbes

Des moments libres. Toute vie bien réglée a les siens, et qui ne sait pas les provoquer ne sait pas vivre.

— Marguerite Yourcenar

Penser, c’est inventer sans croire.

— Alain

Si tu as une pomme, que j’ai une pomme, et que l’on échange nos pommes, nous aurons chacun une pomme. Mais si tu as une idée, que j’ai une idée et que l’on échange nos idées, nous aurons chacun deux idées.

— Georges Bernard Shaw

La tradition n’est pas le culte des cendres, mais la préservation du feu.

— Gustav Mahler

C’est ce qui divise les hommes qui multiplie leurs différends.

— Pierre Dac

Le bonheur suppose sans doute toujours quelque inquiétude, quelque passion, une pointe de douleur qui nous éveille à nous-même.

— Alain

Parler de liberté n’a de sens qu’à condition que ce soit la liberté de dire aux gens ce qu’ils n’ont pas envie d’entendre.

— George Orwell

Les faits n’entrent pas dans le monde des croyances. Ils ne les font pas naître, ils ne les détruisent pas.

— Marcel Proust

Le bonheur suppose sans doute toujours quelque inquiétude, quelque passion, une pointe de douleur qui nous éveille à nous-même.

— Alain

La guerre, c’est la guerre des hommes ; la paix, c’est la guerre des idées.

— Victor Hugo

C’est une caractéristique essentielle d’une société libre que la situation d’un individu n’ait pas de rapport nécessaire avec l’opinion de ses concitoyens sur le mérite qu’il s’est acquis.

— Friedrich A. Von Hayek

Ce n’est point parce que j’ai réussi que je suis content ; mais c’est parce que j’étais content que j’ai réussi.

— Alain

Un pessimiste voit la difficulté dans chaque opportunité, un optimiste voit l’opportunité dans chaque difficulté.

— Winston Churchill

Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres.

— Etienne de La Boétie

Un esprit enfermé dans le langage est en prison.

— Simone Weil

Il faut juger à froid et agir à chaud. Mais rien de plus rare à obtenir des circonstances et de soi.

— Paul Valéry

Toute notre dignité consiste donc en la pensée. C’est de là qu’il faut nous relever et non de l’espace et de la durée, que nous ne saurions remplir. Travaillons donc à bien penser : voilà le principe de la morale.

— Pascal

Ce n’est pas de la bienveillance du boucher, du marchand de bière et du boulanger, que nous attendons notre dîner, mais bien du soin qu’ils apportent à leurs intérêts. Nous ne nous adressons pas à leur humanité, mais à leur égoïsme.

— Adam Smith

Le libéralisme est une doctrine concernant ce que la loi devrait être, la démocratie une doctrine concernant la façon de déterminer ce que sera la loi. Le libéralisme estime qu’il est bon que soit traduit en loi seulement ce qu’accepte la majorité, mais il ne croit pas que le résultat soit forcément une bonne loi. Son objectif, à vrai dire, est de persuader la majorité d’observer certains principes. Il accepte la règle majoritaire en tant que méthode de décision, mais non comme ayant autorité pour dire ce que devrait être la décision. Pour le démocrate doctrinaire, le fait que la majorité veuille quelque chose est une raison suffisante pour considérer cette chose comme bonne ; pour lui, la volonté de la majorité fait non seulement la loi, mais ce qui est la bonne loi.

— Friedrich Hayek

Je travaille pour quelqu’un qui viendra après.

— Paul Valéry
«    2 of 13    »