Citation #100

Benjamin CONSTANT Demandez-vous d’abord, Messieurs, ce que, de nos jours, un Anglais, un Français, un habitant des Etats-Unis d’Amérique, entendent par le mot de liberté.

C’est pour chacun le droit de n’être soumis qu’aux lois, de ne pouvoir être ni arrêté, ni détenu, ni mis à mort, ni maltraité d’aucune manière, par l’effet de la volonté arbitraire d’un ou de plusieurs individus. C’est pour chacun le droit de dire son opinion, de choisir son industrie, et de l’exercer, de disposer de sa propriété, d’en abuser même ; d’aller, de venir sans en obtenir la permission, et sans rendre compte de ses motifs ou de ses démarches. C’est, pour chacun, le droit de se réunir à d’autres individus, soit pour conférer sur ses intérêts, soit pour professer le culte que lui et ses associés préfèrent, soit simplement pour remplir ses jours ou ses heures d’une manière plus conforme à ses inclinations, à ses fantaisies. Enfin, c’est le droit, pour chacun, d’influer sur l’administration par la nomination de tous ou de certains fonctionnaires, soit par des représentations, des pétitions, des demandes, que l’autorité est plus ou moins obligée de prendre en considération.

Benjamin Constant (1767-1830)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mathieu L.
12 années il y a

Bravo, LOmiG, de citer quelques aspects primordiaux apportés par le libéralisme du XVIIIe siècle à nos sociétés. En plus, Benjamin Constant est un grand écrivain. Heureux que tu te sois enfin défait de Salin…

Mathieu L.
12 années il y a

Oui, je serai là mercredi, et peut-être même avec Fabrice…J’ai une opinion très négative de Salin. Il correspond au schéma-type du dogmatique qui, en plus, ne met pas sa propre vie en accord avec ses propres idées. Je préfère largement quand tu cites Hayek ou Constant, qui eux sont des intellectuels complètement cohérents, dont tu peux mener la critique avec un vrai plaisir intellectuel et personnel.Je crois que je te l’avais déjà dit cependant…

Mathieu L.
12 années il y a

Ah, ton éditeur ne veut toujours pas mettre la mise en forme…

Mathieu L.
12 années il y a

Quand je vais à la ligne, cela ne le fait pas dans le commentaire. Peut-être que je ne fais pas la bonne manip.