Qui paye la note ?

Je vous avoue que je ne vois jamais les plans de relance d’un bon œil. J’imagine qu’il y a tous les meilleurs arguments du monde pour justifier de nouvelles dépenses, qui sont forcément financées par les contribuables. Je n’ai pas forcément les compétences, ou la plume pour le dire, alors je vais utiliser les mots des autres…:

Au fond de l’action publique, il y a un état d’esprit qui la guide, la sincérité ou l’insincérité. Quand l’Etat français, constamment, depuis trente ans, a dépensé davantage qu’il n’a gagné, avec pourtant un niveau élevé de fiscalité, il s’est, en fait, enfoncé dans l’insincérité. Il l’a fait avec notre accord, celui des citoyens, accord tacite, accord implicite, mais aussi accord formel car plusieurs fois, au carrefour de l’histoire, le suffrage universel a désavoué les rares personnalités qui tentaient de s’approcher de la sincérité.

Les déficits publics ne sont pas un concept. Ils sont une philosophie du renoncement et de la démission, expression de la peur et du refus des épreuves. Ils ont été, en France, le choix politique de la communauté pour régler les problèmes immenses que posaient aux économies occidentales les chocs pétroliers des années soixante-dix. C’est à ce moment là que le mensonge s’est installé.

Jean-Michel Aphatie, sur le site de Claude Reichman[1. trouvé grâce à Philippe (Sully) Robert]


0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
manuel
12 années il y a

Je ne me sens pas en mesure de juger cette relance, moi non plus, je ne me suis pas assez renseigné sur le sujet, sinon j’aurais fait un billet. Je me dis juste un truc: la fameuse réforme fiscale, avec l’exonération des heures sup’, le bouclier fiscal entre autres, n’a, à mon avis plus raison d’être en période de récession pendant laquelle on doit récupérer des fonds pour sauver ce qui peut l’être. 6 Milliard, ça ne serait pas du luxe, je pense…

manuel
12 années il y a

Je suis peut-être HS, je dis juste que le bouclier fiscal, pour ne citer que lui, pourrait être suspendu, la priorité n’étant plus de défiscaliser pour les plus riches mais de relancer la consommation et le pouvoir d’achat, de soutenir ceux qui souffrent de la crise, en l’occurrence les ouvriers.

manuel
12 années il y a

Je crois qu’on atteint là nos limites en vision politico-économique.
Je souhaite une redistribution des richesses et pas toi. Libéral vs pas libéral!

manuel
12 années il y a

En effet la différence fondamentale entre nous est que je ne pense pas possible une équitable redistribution des richesses « libre et spontanée », j’ai une vision plus noire de l’être humain que toi, donc je pense qu’il faut une certaine dose de contrainte. Mais attention, quand je dis une certaine dose, dis toi bien que ma dose est bien inférieure à celle d’un Fabrice ou CSP!

manuel
12 années il y a

Ouais non mais CSP, c’est pas mon truc du tout…
Le pouvoir doit avoir un pouvoir partagé et limité et doit limiter le pouvoir des autres.

Anne
Anne
12 années il y a

Manuel, C’est démoralisant de voir qu’on en est toujours là : faire toujours plus payer les riches, en supprimant par exemple le bouclier fiscal ! Pour info, ce dernier ne réprésente qu’un milliard 1/2 sur l’ensemble de la loi TEPA. Ce n’est qu’une approximative mise à niveau du taux d’imposition maximum dans tous les pays évolués. Indépendemment d’être libéral ou pas (sauf à être collectiviste à 100%) : Ne crois-tu pas qu’après avoir travaillé du 1er janvier au 30 juin uniquement pour l’Etat et tes concitoyens (et par le seul biais de l’impôt sur les revenus !!), tu as un légitime droit sur le reste, et qu’au-delà il s’agit de racket pur et simple ? Ne crois-tu pas que l’époque permet davantage qu’avant aux plus « riches » de s’expatrier facilement, pour aller payer ces impôts dans un pays plus respectueux du fruit de ton travail ? Et que par conséquent, il semble plus intelligent de faire en sorte qu’ils restent chez nous, quitte à ne payer « que » 50% d’IR ?? Avec toutes les taxes acquittées sur une consommation forcément importante !!! Bon enfin, ce sont des notions basiques qu’hélas seuls les Français n’ont pas encore imprimées… Lomig, Concernant le « plan de… Lire la suite »

manuel
12 années il y a

Sont-ils revenus, les plus riches grâce au bouclier fiscal?

Anne
Anne
12 années il y a

Tu ne réponds pas à çà, Manuel :
« Ne crois-tu pas qu’après avoir travaillé du 1er janvier au 30 juin uniquement pour l’Etat et tes concitoyens (et par le seul biais de l’impôt sur les revenus !!), tu as un légitime droit sur le reste, et qu’au-delà il s’agit de racket pur et simple ? »
Tiens, j’anticipe : « il leur en resterait encore bien assez » !
Dans la majorité des autres pays comparables, les gens modestes respectent la réussite des autres et les signes extérieurs qu’elle permet : ils ne se disent pas « quels salauds » ou « ils pourraient en donner plus aux autres », mais « comment pourrais-je faire pour y arriver ou améliorer ma situation ».
Nous sommes devenus un pays de pleureuses génétiques, envieuses, aigries et assistées du berceau au cercueil.

manuel
12 années il y a

C’est une discussion sans fin, mais je vais te répondre.
tout d’abord, je déplore qu’en France, la réussite et l’argent soit un sujet tabou.
Maintenant, nous sommes en désaccord sur la vision de base, qui est pour vous que la richesse engendre la richesse. Je pense que la richesse engendre la richesse pour soi même mais pas pour les autres.
Ce qui n’est pas juste, c’est qu’une partie de la population soit exploitée, ne puissent pas correctement nourrir sa famille tandis qu’une minorité gagne énormément d’argent. Je fais dans le simple, mais ta question est simple.
Depuis que je suis entré dans la vie active, je remarque qu’en France, le fossé entre riches et classe moyenne se creuse, alors je me dis que le système ne fonctionne pas. c’est là quelqu’un comme LOmig et moi avons une opinion différente, et même opposée, car je suis persuadé que l’ultra libéralisme est la cause de ce fossé tandis que lui manque que c’est un manque de libéralisme. Après on peut discuter des heures et en rester toujours à ce point de désaccord fondamental.

FBR1010
FBR1010
12 années il y a

Anne : « Nous sommes devenus un pays de pleureuses génétiques, envieuses, aigries et assistées du berceau au cercueil. »
-> Personnellement je ne me sent pas du tout assisté par l’État actuel, bien au contraire il semble taxer partout sans rien donner en retour.
Aussi je ne sais pas si une société 100% libérale fonctionnerait bien en France, car cela devrait se traduire par un profond changement de mentalité avec des gens qui font moins appel à l’État, tout en étant moins individualistes (comme dit plus haut on peut partager sans être forcé par l’État). Cela ne semble pas gagner pour l’instant…