Citation #11

La miséricorde envers les coupables est une cruauté envers les innocents.

Adam Smith (1723-1790)
Philosophe et économiste écossais des Lumières.

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

10 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Francois Unger
Francois Unger
4 mois il y a

Très belle citation. Et si juste!

Jean-Marc POSTIC
Jean-Marc POSTIC
4 mois il y a

Hello ! Comme tu te doutes je ne suis absolument pas d’accord avec cette citation ;-) J’écrirais : La miséricorde envers un acte coupable est une cruauté envers les innocents. Cette nuance permet d’impliquer les parties prenantes qui ont conduit à l’acte coupable.

Jean Robin
4 mois il y a

Nous sommes tous responsables de nos actes, mais pas coupables. Il n’y a pas de libre arbitre. Donc les gens qui commettent des délits et des crimes doivent être sanctionnés pour éviter qu’ils les commettent à l’avenir, et pardonnés parce qu’ils ne pouvaient faire autrement que ce qu’ils ont fait. C’est la même chose pour les gens qui ne commettent pas de crimes et de délits : ils ne peuvent faire autrement, ils n’ont donc aucun mérite. Faire des criminels et des délinquants des monstres, des sous-hommes, ne fait qu’alimenter la haine dans la société, et ne peut que générer plus de violence, de crimes et de délits.

Jean Robin
Jean Robin
4 mois il y a
Répondre à   BLOmiG

Mon commentaire ne laisse pas à penser qu’il n’y a ni bien ni mal. Quand il y a mal la personne condamnée est responsable de ses actes et subit une peine choisie par le juge. Mais elle n’en porte pas la culpabilité car elle n’aurait pas pu faire autrement. Toi-même, à sa place, tu n’aurais pas pu faire autrement. Et tu voudrais être tenu coupable, donc infériorisé, moqué, méprisé, etc. ? As-tu pensé à la réinsertion de ces gens ? La prison est un stigmate terrible, alors que les gens ont payé leur peine envers la société. Pourtant il reste une haine, une méfiance, qui font que cela continue d’enfermer la personne même quand elle en est sortie. Or comme il n’y a pas de libre arbitre, il faut pardonner tout le monde, tout le temps, de tout ce qu’ils font, et les sanctionner quand ils commettent des crimes et des délits afin de les empêcher d’en commettre à nouveau. Cause et effet. Le jugement moral est non seulement superflu, mais contre-productif et injuste. Tout comme de croire qu’une personne qui réussit est plus méritante qu’une autre qui ne réussit pas. Le plus souvent les plus riches sont moins méritants… Lire la suite »