Bitcoin : comprendre et investir

Philippe Herlin, économiste spécialisé en finance et en cryptomonnaies, vient de sortir chez Eyrolles un très bon guide pratique des cryptomonnaies. J’ai eu la chance de côtoyer l’auteur lorsque j’animais le réseau de blogs libéraux-conservateurs LHC. Tous deux alignés sur l’école autrichienne d’économie, nous avions à l’époque tenté de fédérer les blogueurs « de droite ». Nous continuons de nous recroiser de temps à autre dans des évènements politiques.

Cryptomonnaies et finance décentralisée

J’ai commencé à m’intéresser aux cryptomonnaies cet été. Fatigué de constater que l’argent que je mets sur des livrets à la banque ne rapporte rien, je me suis dit que certainement il serait intéressant de tester un peu ces cryptomonnaies, et leurs usages. J’avais dans le cadre de mon boulot, un aperçu assez détaillé de la blockchain, de sa philosophie (j’avais découvert le fascinant projet Ethereum et la startup ).
Pour les néophytes comme moi, le livre d’Herlin est super : pratique, relativement simple à comprendre, il va droit au but, et permet un survol assez global des cryptomonnaies, bitcoins, tokens, et autre plateforme DeFi. Un peu technique par moment, il est reste tout à fait clair. Il est très utile : je me demandais si au-delà du simple placement spéculatif, les cryptomonnaies présentaient d’autres intérêts, et j’ai découvert grâce au livre tout un univers déjà avancé de services financiers. A lire, donc pour tous ceux qui veulent découvrir cet univers.

Bitcoin : une monnaie dure, sans Etat

L’histoire du bitcoin est assez fascinante. Au-delà des aspect très techniques (passionnants eux-aussi), il s’agit de l’histoire de la création d’une monnaie (moyen de transaction) pair-à-pair sans autorité centrale, et à stock fixe. Basée sur une technologie blockchain, les bases de données enregistrant les transactions sont cryptées, et recopiées sur des ordinateurs multiples du réseau. Il devient ainsi impossible de falsifier des opérations (en truquant un registre), puisque toutes les autres copies du registre montreront la fraude. Par ailleurs, dès sa création, le stock de Bitcoins a été fixé à 21 millions, sans possibilité d’en créer de nouveaux. On est proche du stock d’or, mais en plus « dur » en terme de ratio stock / flux (on peut extraire – difficilement – de nouvelles – petites – quantités d’or, mais on ne peut pas créer de nouveaux Bitcoins). En plein dans la filiation de l’école autrichienne, c’est donc une monnaie à l’abri (presque) des agissements des hommes de l’Etat, ou des banques centrales, et donc des manipulations arbitraires de sa valeur. D’où sa solidité et sa montée en puissance, notamment dans les pays où les monnaies sont très volatiles, et/ou les systèmes bancaires sont absents ou défaillants. Ainsi, 30% des nigérians, par exemple, ont déjà utilisé des cryptomonnaies. Nous aurions tout intérêt, collectivement, à faire progresser l’usage de Bitcoin pour le rendre plus viable, et moins susceptible de se faire récupérer/descendre par les Etats.

Livre pratique et synthétique

Je vous recommande vivement ce livre, très riche en ressources, liens et références. Et très pédagogique. Il se termine sur des conseils d’investissements, et sur les outils, ce que je cherchais. Passionnant univers que ces cryptomonnaies, et passionnante progression depuis les débuts en 2008-2009. A ce jour, plus de 500 milliards de dollars sont capitalisés en Bitcoins ! A nous de jouer, pour retrouver, en partie, une souveraineté monétaire individuelle.

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires