Qu’est-ce que l’Occident ?

Je viens de terminer l’excellentissime petit livre de Philippe Nemo : « Qu’est-ce que l’Occident ? ». Le propos est simple : Philippe Nemo essaye de dégager ce qui constitue l’identité spirituelle et culturelle de l’Occident. Il articule son propos en décrivant cinq moments-clés, cinq « miracles » qui consituent l’épine dorsale de la culture occidentale. Brièvement, les voici : 

  1. l’invention de la Cité, de la liberté sous la loi, de la science et de l’école par les Grecs
  2. l’invention du droit, de la propriété privée, de la « personne » et de l’humanisme par Rome
  3. la révolution éthique et eschatologique de la Bible : la charité dépassant la justice, la mise sous tension eschatologique d’un temps linéaire, le temps de l’Histoire
  4. la « Révolution papale » des XIe-XIIIe siècles, qui a choisi d’utiliser la raison de la science grecque et du droit romain pour l’inscrire dans l’histoire éthique et eschatologique bibliques, réalisant ainsi la première véritable synthèse entre « Athènes », « Rome » et « Jérusalem »
  5. la promotion de la démocratie libérale accomplie par ce qu’il est convenu d’appeler les grandes révolutions démocratiques (Hollande, Angleterre, Etats-Unis, France, puis, sous une forme ou une autre, tous les autres pays de l’Europe occidentale). Le pluralisme étant plus efficient que tout ordre naturel ou que tout ordre artificiel dans les trois domaines de la science, de la politique et de l’économie, ce dernier évènement a conféré à l’Occident une puissance de développement sans précédent qui lui a permis d’engendrer la Modernité.

Nemo explique que le propre de l’Occident serait d’avoir été modelé par tous ces cinq miracles, et par aucun autre. Philippe Nemo termine en posant la question centrale de l’universalité de l’Occident, puis en proposant une Union Occidentale. J’ai adoré la lecture de ce livre : simple, synthétique au possible (130 pages), magistral dans l’enchaînement des idées et des concepts. Les passages sur la construction du droit romain, ou sur la révolution Papale étaient particulièrement instructifs pour moi (car inconnus auparavant).

Il conclut en expliquant que le meilleur moyen pour que les cultures, les civilisations différentes puissent se parler entre elles, et que ce dialogue puisse déboucher, et être mené en vérité, il faut que chacun y soit authentiquement lui-même. Son livre participe à faire émerger, superbement et simplement, ce « soi-même » essentiel des occidentaux.

Pour une recension plus détaillée, je vous invite à lire cet article sur Actu Philosophia. 

Les meilleurs plugins de commentaires !

Petit billet juste pour signaler à mes aimables lecteurs que j’ai filé un coup de main à Fran6 pour commencer à trier un peu les sorties de la F-WP-PluginsList. J’ai passé en revue les plugins qui concernent les commentaires (ne lui dites pas mais j’ai pris la partie la plus facile, parce que j’en connaissais déjà pas mal), et j’en ai fait un petit article de synthèse. En faisant cela, j’ai découvert quelques plugins sympas, aussi je ne peux que vous conseiller d’aller jeter un oeil à cette liste. Je profite de l’occasion pour remercier Fran6, parce que le gros travail de synthèse qu’il a réalisé sur les différentes listes de plugins m’a permis de me pencher sur la question avec un gain de temps très appéciable. Du boulot de pro, quoi !

Blog pour les nuls #4

Media_httpwwwimagesbl_lvckk

Réseau Social, Web 2.0, participatif. Que recouvrent ces mots ? Le blogueur ne peut pas se contenter de lancer ses bouteilles à la mer en écrivant ses articles, il faut aussi qu’il se fasse connaitre, et qu’il aille à la rencontre d’autres blogueurs pour découvrir d’autres choses. Qui dit blog, dit dialogue ; et qui dit dialogue, dit interlocuteurs. Quels sont les moyens de favoriser, et d’augmenter le dialogue sur un blog ? Quels sont les moyens de rencontrer des personnes intéressées par les mêmes choses que vous ? C’est à cette question que j’essaye de répondre dans cet article, et le dialogue, c’est la motivation principale du blogueur, non ? Poursuivre la lecture

Pourquoi je blogue ?

Une chaine circule à nouveau dans la blogosphère française : Pourquoi je blogue ? Les chaines, c’est extrêmement simple (même une méduse analphabète en saisirait le principe) : Un sujet (souvent à traiter en quelques points), et hop! on fait passer à d’autres personnes. Pourquoi ? mais parce que si vous ne faites pas passer à d’autres, ce n’est plus un chaine ! Une chaine, c’est des maillons connectés. Les blogueurs aiment jouer au maillon. Connecting People, vous savez ? Là, c’est Simon Robic qui m’a invité à y participer, et je l’en remercie.
Alors, trêve de foutaises, voilà pourquoi je blogue :

  1. parce que j’aime écrire
  2. parce que j’ai envie de donner mon avis sur tout
  3. parce que j’aime échanger des arguments sur les sujets que j’aime
  4. parce que j’aime les discussions enflammées sur les sujets polémiques, et que l’écrit permet de les avoir sans que le ton monte forcément trop vite
  5. parce que j’aime l’informatique, le web, et les possibilités infinies que tout cela offre

Voili voilou ! Je passe donc le relais aux maillons suivants (j’ai malheureusement du en écarter certains, parce qu’ils avaient déjà répondu à la chaine) :

A vous de jouer, messieurs ! Et comme ça me saoule de n’en appeler que 5, et que ce soit tous des mecs, j’invite également Mimie, dont je vous conseille d’aller découvrir l’excellent blog, remis à neuf récemment !