Le vent du changement…

Après avoir reçu le compte-rendu du conseil des ministres, après avoir lu des extraits de l’intervention de Sarkozy auprès des députés UMP, et après avoir vu son interview sur TF1, j’ai eu le sentiment qu’enfin les choses vont bouger !
Ce que je retiens de cette journée énorme, c’est avant tout deux choses :

  • L’extraodinaire force d’action et de volonté de Sarkozy ne faiblit pas : ce qu’il a dit, il va tout faire pour le mettre en oeuvre. Loin du politiquement correct, il est simplement dans l’action. Quel changement dans le discours, dans la manière de faire ! Certains voudront y voir un superprésident, qui prend toute la place (j’ai déjà entendu des commentaires à la radio allant dans ce sens) : cela ne sera que le reflet de leur immobilisme ! En effet, il faut quelqu’un avec une formidable volonté et une énorme énergie pour sortir de 20 ans d’immobilisme !
  • Enfin une approche globale de la réforme ! C’est la seule possible ! comment, en effet, peut-on vouloir changer d’abord le fonctionnement de la Police, sans changer aussi celui de la Justice, et donc également réformer le fonctionnement des prisons ? Comment peut-on vouloir changer le fonctionnement de l’école sans changer aussi les autres filières (apprentissage, université) ? Une société est un ensemble, et les réformes ne peuvent être menées qu’en parallèle : leur réussite dépend de ça ! Une réforme menée seule sans rien changer par ailleurs est vouée à l’échec. Sarkozy et Fillon semblent avoir compris cela, et vouloir l’appliquer. Quel changement à nouveau, dans la méthode, et dans l’efficacité qui va en découler !

Alors voilà, j’étais content hier soir : content et soulagé de voir que Sarkozy va tout faire pour tenir parole, et porter le vent du changement dans tous les secteurs de la société française. De manière pragmatique, mais à nouveau, c’est la seule manière intelligente de réformer…
J’ai noté que dans son discours deux choses importantes : son sens de la justice sociale et du sort des plus démunis, et son sens de l’intérêt général, expression qu’on n’avait pas vu depuis longtemps, ni dans les discours ni dans les faits…! Ceux qui sont pour le changement soutiendront à coup sûr Sarkozy ; c’est déjà ce qu’ils ont fait dans les urnes…

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Oli
Oli
14 années il y a

Merci Lomig, pour , encore une fois un billet très complet et très clairvoyant. et comme de bien entendu, je patage très allègrement ton opinion.

Matthieu M.
14 années il y a

J'ai particulièrement aimé le franc parler de Sarkozy. Que certains lui reprochent d'ailleurs.

Je préfère de loin un Président qui parle normalement, et surtout dise très clairement ce qu'il pense ou ce qu'il va faire, plutôt que quelqu'un qui reste dans le vague, et semble réciter des phrases apprises par coeur. C'est une approche résolument moderne de la politique et je pense que c'est ce dont on avait besoin pour faire avancer le pays.

Ma plus grande crainte par contre, vient de mouvements de grèves et de protestations que chacune de ses réformes va engendrer. Car les gens n'aiment pas les réformes. J'ai peur que cela soit un énorme frein à sa politique…

Bien sûr il faut absolument que les réformes soient démocratiques et que tout le monde soit consulté, mais il n'empêche qu'il existera toujours un noyau dur, voyant le mal partout, et s'opposant par réellement conviction ou plus connement par principe à tout ce qui sera entreprit.

joan
14 années il y a

Mouais… sur les plus démunis.
J'espère que les plus démunis pourront aller sur les campus français futurs meilleurs du monde pour ne plus être démunis de diplôme, auront des réductions d'impôt grâce à l'appartement qu'ils s'achéteront et s'acquitteront de leur TVA sociale.