Autoriser les vélos sur les trottoirs !

Une petite réflexion, concernant la Loi, et plus particulièrement le Code de la Route : pourquoi les vélos ne peuvent-ils par circuler sur les trottoirs ? En l’absence de pistes cyclables, il me parait infiniment moins dangereux, pour la société, de permettre aux vélos de rouler sur les trottoirs. Qu’est-ce qui est plus dangereux ? Une voiture pour un vélo, ou un vélo pour un piéton ? La réponse est évidente, et je trouve scandaleux et incompréhensible qu’on verbalise les vélos circulant sur le trottoir. Scandaleux, parce que le but du code de la route est de mettre en place des règles limitant les risques d’accident, et incompréhensible parce qu’à l’évidence le risque est bien plus grand avec des vélos sur la route que sur le trottoir. Je n’arrive pas à comprendre la raison de cet état de fait. Pour protéger les piétons d’un risque mineur, on fait courir aux automobilistes et surtout aux cyclistes un risque énorme. Cyclistes, circulez sur les trottoirs ! Au lieu de risquer votre vie, vous risquerez une amende, ce qui, tout bien pesé, est préférable !

00votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
le chafouin
13 années il y a

Mmmm… Et si tout le monde se respectait? Et si les cyclistes respectaient eux-aussi les voitures, arrêtaient de griller les feux, faisaient attention plutôt que de compter sans cesse sur la prudence des automobilistes? Et si les piétons regardaient à gauche et à droite avant de traverser la rue?

Avec des si… La vie serait plus simple.

max
13 années il y a

Je suis en permanence en vélo sur les trottoirs dans paris et marque beaucoup d'attention à ne pas gêner les gens qui se promènent sur le celui ci. Je prends effectivement beaucoup moins de risques qu'en restant sur la chaussée. Ce qui n'empeche pas que notre idéal soit que tout le monde se respecte. Mais ce n'est pas le cas. A choisir, il faut donc mieux rester prudent.

Raymond
Raymond
13 années il y a

Sur les trottoirs ont trouve des piétons. Parmis ces piétons il y a des hommes des femmes, enfants, des personnes agées.
Un vélo est obligatoirement un risque pour le piéton.
Evidemment que le vélo cours moins de risque sur un troittoir.
Mais alors les piétons ont les mets ou ?

Il faut s'unir pour que les pouvoirs publics locaux multiplient les créations de pistes cyclables dans les communes pour régler le problème mais surtout ne pas le déplacer.

LOmiG
LOmiG
13 années il y a

salut raymond, et merci pour ton commentaire.

Juste pour bien préciser ce que je pense :

Il est évident que la meilleure solution est de créer des pistes cyclablesce que je disais, c'est qu'en l'absence de pistes cyclables, il est préférable, globalement, que les vélos roulent sur le trottoir. C'est mon avis. C'est moins dangereux globalement, et bien sûr ça augmente le risque pour les piétons ; mais pas autant que ça diminue celui pour les cyclistes

à bientôt !

Criticus
13 années il y a

Entièrement d'accord avec toi Lomig, même si, en pratique, les policiers ne verbalisent pas, surtout dans les villes qui ont adopté le Vélo'v.

Criticus
http://criticusleblog.blogspot.com/

chris
chris
12 années il y a

Rouler sur les trottoirs est une solution si et seulement si les cyclistes (trop en sécurité) ne se comportent pas comme des voyous en roulant trop vite et en frolant les piétons… qui finissent par haïr cette espèce à deux roues. Et puis, une collision avec entre un piéton et un vélo peut égalemet occasionner des blessures assez grâves. Mais la encore, la cohabitation repose sur le respect…

Michèle
Michèle
12 années il y a

Si les cyclistes se mettent à rouler sur les trottoirs, les piétons devront toujours faire attention à ce qui se passe derrière eux ! Les trottoirs sont faits pour les piétons. Autant autoriser les voitures à rouler aussi sur les trottoirs ! Là vraiment lomig, pas du tout d’accord avec vous ! Figurez-vous que le piéton qui choisit d’être piéton aime souvent rêvasser sur le trottoir en regardant les vitrines, en pensant à ses soucis de bureau, à ses dernières lectures ou que sais-je. Avec les cyclistes sur les trottoirs, ce ne serait plus possible, il devrait apprendre le slalom et se faire aussi mince que possible pour dépasser le moins possible à droite et à gauche. Votre système, c’est l’anarchie avec en prime l’impossibilité pour les personnes plus ou moins handicapées de se déplacer dehors sans risque. Actuellement, les enfants ont le droit d’emprunter les trottoirs. Heureusement que beaucoup n’usent pas de ce droit. Il y a quelques temps, deux d’entre eux m’ont doublé à quelques centimètres alors que je ne les avais pas entendus, le bruit des voitures m’en ayant empêché. J’ai eu peur rétrospectivement de ce qui aurait pu arriver si une crotte de chien par exemple… Lire la suite »

Michèle
Michèle
12 années il y a

Les piétons devront se munir de rétros pour pouvoir marcher avec un minimum de sécurité sur les trottoirs !

Marc
Marc
12 années il y a

Bravo à Michèle pour sa sagesse et sa perspicacité. C’est elle qui aborde le mieux la question. Elle a bien vu que l’admission des vélos sur les trottoirs ne peut qu’aboutir à la destruction du trottoir comme espace de convivialité, de liberté et d’insouciance. Oui les piétons devront se munir de rétroviseur! mais aussi de clignotants et d’essuie-lunettes et de feux arrières et ne pas utiliser de parapluie….Ils devront signaler tout dépassement…ne pas téléphoner, ne pas bavarder entre amis….les sourds et les aveugles ne pourront plus sortir seuls, pas plus que les enfants…. Il y a tant de choses à dire.
Que le trotoit reste un lieu où on se parle et non où on se klaxonne, se sonnette ou s’avertit sonorement.

Michèle
Michèle
12 années il y a

Merci Marc. Avec des vélos, les trottoirs ne seraient plus des trottoirs mais des pistes cyclables ! Je ne sais à quoi pensait notre ami lomig en écrivant sa note !

Marc
Marc
12 années il y a

Si on est tous d’accord, c’est merveilleux. Je précise pour LOmiG
1- les enfants de moins de huit ans peuvent pédaler sur les trottoirs s’ils ne dépassent pas la vitesse du pas. C’est la loi. Alors profitez-en. Attirer les autres cyclistes, notamment ceux casqués, pressés, menaçants, exaspérés par ce tout ce qui les ralentit, ne ferait que créer de l’insécurité pour les piétons et les enfants roulant au pas.
2-Les cyclistes qui se sentent en danger à un endroit ou à un autre peuvent toujours emprunter le trottoir le vélo à la main ou en roulant eux aussi au pas (c’est l’esprit de la loi). Sinon, ils sont toujours libres de laisser leur vélo à la maison et de marcher à pied. les piétons, notamment les très jeunes et les très vieux, n’ont pas le choix. C’est pourquoi ils ont absolument droit à un trottoir sûr. A défaut ils seraient prisonniers chez eux.

Marc
Marc
12 années il y a

Désolé de contredire LOmiG. La loi est justement faite pour être comprise et appliquée par tous, bonne volonté ou pas. La loi ne suppose pas elle dit et chacun peut à son tour invoquer la loi face à des contrevenants. l’esprit de la loi n’est pas l’absence d’agressivité mais l’idée principale qui inspire ses dispositions particulières. Dans le cas qui nous occupe, le principe c’est l’obligation universelle de circuler au pas (moins de 7 Km/h) dans les zones affectées aux piétons. Même les handicapés dans leur petite voiture à moteur y sont tenus. Alors pour les cyclistes, raison de plus. Si on réfléchit on s’aperçoit que ce principe simple de vitesse au pas règle tous les problèmes et pour tous les véhicules ou types d’usagers. Avec ce principe, personne n’est exclu et personne n’est lésé, sauf, justement ceux qui voudraient abuser des autres ou leur passer devant ou les bousculer….
Ciao!

MerulleSr
MerulleSr
12 années il y a

Déjà que les cyclistes se conduisent les trottoirs comme des sagouins (voire comme des automobilistes) alors que c’est interdit, qu’est-ce que ça sera si on les y autorise ? Ils sont en terrain conqui et vont jusqu’à invectiver les piétons qui ne se poussent pas assez vite à leur goût. Et, évidemment, ils ne comprennent pas pourquoi ils sont sanctionnés, ce sont eux les pauvres victimes. En fait, automobilistes et cyclistes, même combat ! C’est juste une question d’éducation et de savoir-vivre. Beaucoup n’ont ni l’un, ni l’autre.

Fred
Fred
11 années il y a

Les cyclistes emmerdent les bagnoles dans la rue et emmerdent les piétons sur les trottoirs !!! Et non content de tout ça; ils ont l’arrogance de joindre l’invective au coup de sonnette sur les trottoirs et d’ajouter un doigt vindicatif à leur démarche.
Le commentaire du 17 souligne avec raison que l’éducation et le savoir vivre manquent souvent. J’y souscrit entièrement.
Cause ou conséquence; il est une évidence que chacun pourra constater: nos villes sont de moins en moins fréquentables que l’on soit automobiliste, cycliste ou piéton. De quoi se poser des questions…

Gizmo
Gizmo
11 années il y a

LOmiG, Ton article m’a fait franchement rire, merci . Plus sérieusement, c’est sur face à des dangers on prend le chemin le moins exposé, MAIS, la loi est la loi et elle n’est pas là pour rien . Que tu soit respectueux si tu empruntes les trottoirs c’est TRES BIEN et je te dis bravo mais jusque là tout les cyclistes que j’ai croisé sur paris sont loin de l’être . Entre ceux qui : – Roulent à fond sur un trottoir très fréquenté . – Ceux qui estiment que le piéton doit s’écarter . – Ceux qui se permettent de crier sur les piétons car ils ne sont pas forcément attentifs aux cyclistes . Ce sont tous des abrutis . Le piéton n’a pas à s’adapter et un vélo est tout aussi dangereux pour un piéton qu’une voiture . La vitesse d’impact ne définit pas un danger, on ne renverse pas quelqu’un en se disant : Rah c’est rien ma petite dame je suis en vélo …. Donc bref tant que la majorité des piétons se laissent faire sans rien dire, que les cyclistes ne respectent pas les règles, que l’admninistration elle aussi ne fait rien pour aménager des… Lire la suite »

Athanagor
Athanagor
11 années il y a

Ce qui est dangereux en terme de circulation, c’est la vitesse relative des objets les uns avec les autres. Un vélo roule à 15 ou 20 km/h, un piéton va à 3km/h en moyenne (je le sais, ma moyenne a moi est de 5km/h et je marche largement plus vite que tout le monde). Une voiture, en agglomération, est limitée à 50km/h. Vélo versus piéton c’est x5 à x7. Voiture versus vélo c’est x2.5 à x3. Conclusion technique : le vélo, c’est sur la chaussée, avec les voitures, dans des files éventuellement aménagées. C’est une conclusion technique, ce n’est pas une demande d’avis démocratique à la populace, c’est le fruit d’une analyse basé sur un fait majeur et simple de la sécurité routière : le risque d’accident, dans un groupe d’objets en mouvement, est croissante avec la variance de la vitesse de ce groupe. Nier cela, c’est nier que la terre est ronde. Ensuite, l’appel à la physique relève de la cuistrerie pure et simple. L’energie cinétique d’un objet est certes proportionnelle aux masses, mais évolue de manière quadratique avec la vitesse. Ainsi, si A et B sont respectivement un piéton et un vélo, de poids égal tous deux, mais… Lire la suite »

Gizmo
Gizmo
11 années il y a

Mais rien a voir Lomig,
On en a rien a faire de savoir ce qui est le plus dangereux entre voiture et cycliste, la physique c’est de la théorie PURE ET DURE qui ne te permet pas de déterminer le dommage que va subir la victime .
Exemple stupide et tiré par les cheveux : Tu peux très bien mourir d’une banale chute ou d’un trébuchement . Et oui, le coup du lapin et autre ca ne pardonne pas surtout sur des personnes fragiles ( enfants et personnes agèes )
Conclusion :
Faut-il choisir le risque d’une voiture ou d’un cycliste ?
La réponse est stupide : NI L’UN NI L’AUTRE
Et dans ce sens c’est ce que je dit c’est à tout le monde de faire des efforts aussi bien les cyclistes, les piétons que les automobilistes .
On ne doit pas imposer un danger aux autre sous prétexte qu’il est préferable à un autre .

MerulleSr
MerulleSr
11 années il y a

Athanagor a écrit : Ensuite, Lomig confond, mais c’est normal, la notion de Loi et la notion de Code. C’est tout à fait différent. Un code est quelquechose de non-politique. Une Loi est quelquechose de politique. Les lois sont les textes votés par nos élus à l’Assemblée nationale et qui régissent nos rapports en société. Les codes sont les recueils de ces mêmes lois classées par thèmes (Code civil, Code pénal, Code de la Famille, Code du Commerce, Code de la Route…) Une fois qu’une loi est votée et que ses décrets d’application sont promulgués au Journal officiel, elle s’impose à tous les citoyens. Et si une de ces lois dit qu’il est interdit de rouler à vélo sur les trottoirs, on ne roule pas à vélo sur les trottoirs. Point barre. Tout est dit. Dura lex sed lex (traduction : la loi est dure mais c’est la loi). Si les cyclistes veulent emprunter les trottoirs, ils descendent de leur vélo et ils le poussent. Si ça ne leur plait pas, ils le laissent à la maison. Ceci dit, la nouvelle mode à Bordeaux, c’est de prendre le tramway avec son vélo. Super, surtout aux heures de pointe ! Le… Lire la suite »

Athanagor
Athanagor
11 années il y a

LOmiG a écrit :
Faisons – vraiment – de la physique.
[..]
L’énergie cinétique E1 d’une voiture qui roule à 50km/h et qui pèse 700kg est :
E1=1/2*M*V²=0.5*700*(50*1000/3600)²=67500 Joules
[..]
E1=1/2*M*V²=0.5*70*(20*1000/3600)²=1080 Joules
[..]
Il y a un rapport 60 entre ces deux énergies.

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin? Vu qu’un Velib pèse par exemple 20kg (je crois même 28kg mais passons), j’en déduis que le cycliste dont tu parles pèse donc 50kg – pour garder le même exemple que toi.
Marchant à 3km/h, son énergie E3 est donc E3 = 0.5*50*(3*1000/3600) = 17 Joules
Le rapport entre E3 et E2 est donc de 65 environ.
Aïe aïe aïe. Fallait continuer le calcul jusqu’au bout.
Je passe bien sûr sur le fait que, sur la route, les chocs entre vélo et voiture seront majoritairement soit de côté, soit par derrière, et que les chocs entre piéton et vélo peuvent être dans toutes les directions, notamment de face, choc le plus violent.
Merci d’avoir participé.

Marc
Marc
11 années il y a

Ayant posté une contribution en février, je suis avisé du nouvel échange sur ce sujet. D’abord un compliment au sujet des différentes expressions. C’est bien rédigé et correctement argumenté. Une rareté sur la toile. Ceci dit, Lomig s’enferme dans son erreur et s’obstine à ne pas comprendre ce que les autres disent. Qu’un vélo soit, généralement, moins dangereux qu’une voiture ou qu’un camion de 35 tonnes, cela va sans dire et n’éclaire en rien la question. Un canif est moins dangereux qu’un fusil et lui même moins qu’un canon! Et après? Les mobis et les autres 2-roues risquent, de même, plus de la part des autos que des piétons. faut-il pour autant les autoriser sur les trottoirs? etc… Le respect mutuel c’est bien, mais s’il y a des lois et des policiers, c’est parce qu’on ne peut jamais compter dessus et que, de plus, il est susceptible de toutes sortes d’interprétations. On le voit tous les jours. Les voleurs qu’on rattrape parlent volontiers du respectqui leur est dû. Les règles précises sont faites justement pour protéger les plus respectueux des citoyens contre ceux qu’animent la cupidité, l’égoîsme, la bêtise, l’inconscience, le plaisir d’embêter ou de faire peur… S’il ya une… Lire la suite »

Sherpa
Sherpa
11 années il y a

Avec ma vitesse moyenne de 25 km/h et mes pointes à 60 km/h si je monte sur les trottoirs, ça va saigner !!
Plus le nombre de cyclistes sur les routes augmente plus le nombre d’accident diminue. Tout simplement parce que les automobiliste, de gré ou de force finissent par comprendre que les cyclistes on le droit de vivre. De plus, de manière évidente, la voiture est notamment dans les grandes agglomérations, un cul de sac de l’évolution des transports (pour des raisons d’aménagement du territoires ou de santé publique). Voyagez ! Allez voir les villes néerlandaises ! Il est évident que le vélo doit revenir à sa juste place dans le trafic routier.
Et franchement la seul vitesse raisonnable sur un trottoirs c’est moins de 10 km/h. Donc impossible d’utiliser le vélo sur de longues distances. La place du vélo c’est la route, la place de la voiture en ville c’est … pas dans la ville !

Marc
Marc
11 années il y a

Bravo Sherpa! Voilà les mots pleins de bon sens d’un vrai cycliste. Comme par hasard, tout ce qui est écrit est conforme au code de la route! Je n’ai rien à ajouter à cette contribution mais en conseille vivement la lecture.

DIJOUX
DIJOUX
9 années il y a

Bonjour,
Je suis foncièrement CONTRE les vélos sur les trottoirs car à Paris, le piéton à peur (des voitures), des vélos qui parfois lui rentrent dedans et en plus des vélibs qui sont sur les trottoirs depuis un an environ, maintenant les 2 roues s’y mettent ! Quand on leur fait une réflexion, on se fait insulter ! Faut vraiment appliquer la loi pour le respect de chacun.