Quelques mots que j'aurais aimé écrire…

Existerait-il une hiérarchie entre les otages binationaux de mouvements terroristes ? Si l’opinion s’est passionnée jusqu’à l’excès pour la libération de la franco-colombienne Ingrid Betancourt, détenue durant plus de six ans par les Farc, elle ne porte aucun intérêt au sort du jeune soldat franco-israélien, Gilad Shalit. Ce dernier a été enlevé en juin 2006 par le Hamas et il est détenu depuis à Gaza. Il y a un an, deux élus UMP de Paris (Martine Weill-Raynal et Jacques Bohbot) avaient demandé, en vain, au maire de Paris, Bertrand Delanoë, de placer le portrait de Shalit à côté de celui de Betancourt (accroché en 2004 et enlevé vendredi soir), sur la façade de l’Hôtel de Ville. Ne serait-il pas temps de réparer cette injustice ?

« Je voudrais que mes derniers mots soient pour le soldat Shalit et pour ses parents. Nous ne l’oublions pas », avait déclaré Nicolas Sarkozy, dès l’annonce, mercredi soir, de la libération d’Ingrid Betancourt par l’armée. Mais la gauche pacifiste, qui n’a jamais caché ses indulgences pour la « guérilla » des Farc et leur idéal guévariste, a de semblables compréhensions pour « l’activisme » du Hamas face à Israël. Le comité de soutien à Ingrid Betancourt, le chanteur Renaud en tête, avait toujours prôné la négociation avec les terroristes, en faisant passer le président Alvaro Uribe pour le responsable du sort des otages. Cette stratégie a été spectaculairement démentie. Néanmoins elle fait du soldat Shalit une cause indéfendable pour les professionnels de l’indignation.

Chez Ivan Rioufol

Je pique cette rubrique à Rubin, car je la trouve super !

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
UN chouka
UN chouka
12 années il y a

Comme toujours,je rechèrche dans tous ces fatras incohérents une cause purement matèrielle,ce qui fait que maintenant,il n’ya plus rien pour que je prènes parti pour une faction quelconque.
Le pétrole est peut etre LA RAISON ultime de ces toutes les courbettes inatendues envèrs des états avec lesquels il me semble difficile de parler démocratie sans froisser pèrsonne ?
La liste des »dignitaires « officielement violents est longue,je crois ,si bien qu’il est peut etre impossible de ne pas s’impliquer dignement dans ces droles de cuisines ?
Les productions des divèrses daubes sont aussi des sujets qui devraient expliquer bien des inchoérences peut etre ?
Du fric hors taxe pour des affaires immégales ?
Je ne me prends pas la tête pour autant ,mais a quoi bon se le cacher ? :twisted:

Timothee
12 années il y a

Je comprends pas trop le rapport du commentateur ci dessus avec le billet, mais bon…passons:
Par rapport au soldat Shalit, à titre personnel, j’ai été au courant de sa prise en otage mercredi dernier… honte à moi? ou plutôt au manque d’information que l’on subit?
Je ne me positionne pas trop là dessus, ne connaissant pas vraiment les raisons de sa détention, ses conditions, etc…
@ bientôt!

polluxe
12 années il y a

Le 1er commentaire est un troll…

Gageons que comme l’on ne peut pas se passer d’otage à défendre, il va remplacer Ingrid ;-)

polluxe
12 années il y a

Ah… Alors il faut un traducteur pour le commun des mortels :roll:

jacques
12 années il y a

Cher Lomig,
Je vous ferais respectueusement remarquer que bien que de gauche, j’ai parlé du soldat Shalit sur mon propre Bloc-Notes dès le 28 juin deux mille SEPT, c’est à dire voilà plus d’un an…..

jf.

Manuel
Manuel
12 années il y a

Je savais que Gilad Shalit avait été enlevé mais je ne m’étonnais pas de ne plus en entendre parler car je ne le savais pas français…
De toute façon ça fait mauvais genre de vouloir sauver un soldat israélien, en France…Mlaheureusement!