Nitrates et intoxication

Les idées reçues ont la vie dure…Les nitrates contenus dans l’eau ne sont absolument pas dangereux pour l’homme. Pas plus que le sel de table, pas plus que la salade. Pourtant, la norme européenne (qui suit les recommandations de l’OMS) fixe toujours une limite de 50mg de nitrates par litre d’eau pour que celle-ci puisse être considérée comme potable. Principe de précaution, quand tu nous tiens !

Les nitrates (autrefois nommés nitre, souvent synonyme de salpêtre) sont les sels de l’acide nitrique. La formule chimique de l’ion nitrate est NO3. On associe généralement la présence de nitrates dans l’eau à une pollution d’origine agricole (engrais), urbaine (dysfonctionnement des réseaux d’assainissement) ou industrielle.

Nitrates et risques pour la santé

Sur la page « Eau potable et santé » du Ministère de l’Environnement, on peut trouver la déclaration suivante :

Lorsque ces derniers sont épandus avec excès, les nitrates non utilisés par la végétation, très solubles, contaminent les eaux de surface (cours d’eau, lacs…) par ruissellement et les eaux souterraines par infiltration.

La norme européenne[1. Le détail de la norme actuelle (Directive 98/83/CE du Conseil de l’Union européenne du 3 novembre 1998) peut être trouvé ici. Il y est précisé que « le principal problème potentiel du nitrate et du nitrite est la formation de méthémoglobinémie (le syndrome du bébé-bleu). Le nitrate réduit dans l’estomac des nourrissons conduit à la formation de nitrite capable d’oxyder l’hémoglobine de manière à former la méthémoglobine ; cette dernière provoque une réduction de la capacité du transport d’oxygène ». Flippant, non ?] (50 mg/l) a été fixée en fonction des risques encourus par la population la plus vulnérable : les nourrissons et les femmes enceintes, sur la base des recommandations de l’Organisation Mondiale de la Santé.

Je ne sais pas vous, mais moi j’en déduis que les nitrates sont mauvais pour la santé, non ?
On retrouve le même genre de préconisations sur des dépliants concernant les nitrates : les risques ne sont pas clairs, mais par prudence on limite. Principe de précaution, quand tu nous tiens !

Nitrates et pollution des sols

Sur le site de la Coordination rurale (un syndicat d’agriculteur), on peut lire que :

L’ADEME déclare que les nitrates polluent indirectement en favorisant la vie des algues. Ils ne sont donc pas toxiques mais « nutriments » accusés seulement de provoquer l’eutrophisation[2. L’eutrophisation d’un milieu aquatique, tel que cours d’eau ou mares, désigne originellement sa richesse en éléments nutritifs, sans connotation négative. À partir des années 1970, le terme a été employé pour qualifier la dégradation des grands lacs comme le lac d’Annecy, le lac du Bourget ou le lac Léman par excès de nutriments. Il a aujourd’hui un sens proche de dystrophie et vient souvent comme qualificatif de sens négatif pour des milieux aquatiques d’eau douce ou marins.]. Or de nombreux scientifiques aujourd’hui considèrent que l’eutrophisation est due au phosphore et non aux nitrates accusés à tort.

L’eutrophisation semble être due à des épandages agricoles excessivement riches en engrais (azote et phosphore) et à des rejets industriels ou urbains riches en nitrates, ammonium, matière organique non traitée, et à la présence de polyphosphates dans les lessives. Tout cela fait de l’eutrophisation un processus fréquent.
Les nitrates semblent de toute évidence avoir un impact sur l’environnement.

Sons discordants…ou vérité rétablie ?

Dans son livre « Les prêcheurs de l’apocalypse » (Plon 2007), Jean de Kervasdoué, nous dit cela des nitrates :

« les données historiques, l’expérimentation animale, l’expérimentation aiguë humaine, et l’épidémiologie permettent de conclure que la consommation de nitrates est inoffensive chez l’homme sans limites de doses. »[3. Marian Apfelbaum, « Nitrates dans l’eau de boisson », in *Risques et peurs alimentaires*, Odile Jacob, Paris 1998]

Pourtant l’eau est jugée « polluée » si la teneur en nitrates dépasse 50mg par litres, mais « on trouve des nitrates dans toutes les plantes comestibles : approximativement 2 g par kg dans la laitue, les épinards, la betterave. »[4. Idem]

Autrement dit, en mangeant 25 g de laitue on ingère autant de nitrates qu’en buvant un litre d’eau soi-disant « polluée ». Des personnes sans grands moyens continuent toutefois d’acheter des eaux de source en bouteille alors qu’elles dépenseraient moins[5. Détails sur, par exemple, ConsoGlobe], pollueraient moins (il faut détruire les bouteilles de plastique), se fatigueraient moins et ne nuiraient pas à leur santé, ni à celles de leurs enfants en ouvrant leur robinet, et ingèrent des nitrates en mangeant des légumes ou du jambon prédécoupé et emballé sous plastique : les nitrates sont de très bons conservateurs.

Cela est confirmé par ce que l’on peut lire sur l’Office fédéral de la santé publique Suisse :

Les nitrates sont des nutriments importants pour les plantes qui les emmagasinent; l’homme les absorbe en consommant différents types de légumes. Les nitrates sont également utilisés comme additifs (sel nitrité pour la conservation de la viande) dans la production de denrées alimentaires. Ils sont aussi des produits du métabolisme de l’organisme humain et sont quotidiennement synthétisés par le corps lui-même (formation endogène), en quantité similaire à l’apport moyen par les aliments et l‘eau de boisson.

Les avantages pour la santé d’une forte consommation de légumes de saison prédominent de loin le risque pour la santé lié à l’absorption légèrement augmentée de nitrates.
La teneur en nitrates de la nappe phréatique doit être maintenue la plus faible possible, ce qui est faisable moyennant des pratiques agricoles appropriées. (…) La toxicité aiguë du nitrate de sodium est du même ordre que celle du chlorure de sodium (sel de cuisine).

L’article de Marian Apfelbaum (cité par Kervasdoué) précise que « la norme qui fixe le seuil acceptable de nitrates dans l’eau de boisson est […] le fruit d’une expertise réalisée dans les années 1960, que les nouveaux éléments scientifiques ont démentie ».
Malgré cela, les préconisations de l’OMS sont toujours de 50mg/L ! Pourquoi ? Principe de précaution, quand tu nous tiens ?
Malgré cela, les pédiatres continuent de préconiser une eau contenant moins de 15mg de nitrates par litre.

Où est l’intoxication ?

Alors, s’il y a une intoxication avec les nitrates, c’est bien celle causée par les mensonges de tous ceux qui veulent, au mépris du respect de la vérité scientifique, imposer leurs convictions idéologiques. S’il est légitime de vouloir limiter l’impact des engrais sur les sols et les nappes phréatiques, il est irresponsable pour arriver à ce but de faire peur aux gens en mettant en avant de très hypothétiques dangers pour la santé des nitrates contenus dans l’eau.


0 0 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
UN chouka
UN chouka
12 années il y a

Les surfaces qui ont reçues beaucoup de « pisse »(urine d’animeaux ), voient leurs végétations naturelle ,etre remlacée par des orites, des épinards sauvages …………Dans des coins ou les animeaux domèstiques ont séjournés prés des étables,par exemple et cela durablement . C’est la preuve a mon avis que les nitrates concentrées en un poin,se fixent parfois de manière nuisible sur les sols ou cèrtaines cultures n’aiment pas forcément beaucoup de nitrate hélas (cas de la fraise je penses qui perd sa prépondérance sur les autres plantes envahisantes peut etre ?) La législation européenne qui etait en passe d’intèrdir les nitrates en france, me semble vouloir etre un sal coup tordu porté aux agricultures qui se situent sur des sols carrancés a N.(une histoire de fric peut etre ?) La morale de la daube peut etre apliquée a bien des choses adictives,peut etre ? Intèrdir quelque chose ,et le vendre en cachette au meilleur prix ? C’est l’étèrnelle donination des uns sur les autres ,pour induir une dépendance néfaste pour la libèrté? Pour les nitrates:les effluants sanitaires doivent parfaitement convenir,comme dans le passé?En plus ceux ci contiènent toute sorte d’éléments qui retournent a la terre d’ou ils viènent pour la plupart ? Hélas… Lire la suite »

max
max
12 années il y a

C’est vrai UN chouka quoi, si tu veux parler tout seul, pas la peine de poster des commentaires, écris dans un cahier :)
Tes phrases s’enchainent sans logique apparente et avec une orthographe assez ahurissante.

@ lomig : bien, je pense que ce genre d’article est utile et va plaire.

bonne journée à tous!

Nicolas J
12 années il y a

Les nitrates ne sont pas dangereux. C’est la vie qui est dangereuse : on en meurt souvent.

René
12 années il y a

Salut Lomig,

Encore un article pertinent. Tu t’es surtout attardé sur l’aspect sientifique (c’est normal de ta part). Je m’étais moi-même penché sur le principe de précaution lui-même : http://renefoulon.canalblog.com/archives/2008/06/20/9645014.html

Le sujet des nitrates s’y inscrit parfaitement.

A bientôt

max
max
12 années il y a

@ Nicolas J : d’accord avec toi, mais l’état d’esprit que tu exprimes est parfois difficile à faire comprendre aux gens. Vivre est risqué, même très risqué! :)
Peut etre que les gens d’attachent à des faux risques pour ne pas voir que la vie n’est qu’une prise de risque permanente.

@ René : Je viens de lire ton article, qui est effectivement très bien : bravo!

Moktarama
12 années il y a

Quelques précisions d’importance : Si les conclusions de votre billets sont justes, à savoir qu’acheter de l’eau en bouteille est une véritable connerie, j’aurais quelques précisions à apporter : Tout d’abord, si les nitrates semblent inoffensifs pour l’homme adulte – y compris les végétariens :mrgreen: – , il n’en est pas de même pour les nourrissons, en effet les ions nitrates se transforment chez eux en ions nitrites pour diverses raisons, or eux sont bel et bien toxiques, pouvant entrainer une méthémoglobinémie – les enzymes évitant ce phénomène se trouvant bien moins efficaces en présence de nitrites. Ensuite, effectivement, certains fruits et légumes – salade et épinards notamment – , absorbent le nitrate en grandes quantités, c’est pourquoi il faut y veiller lorsqu’on nourrit un nourrisson. Cela n’a toutefois rien d’un secret bien gardé. Enfin, l’indication sur les bouteilles d’eau est bien utile pour les parents qui ont un enfant en bas-âge et habitent dans une zone ou l’eau contient du nitrate, cela n’est pas à mélanger avec le marketing abusif pratiqué par les vendeurs d’eau en bouteille, ce dernier étant plus la marque de notre époque qu’autre chose. Vous l’écrivez d’ailleurs : la mention sur les bouteilles a été… Lire la suite »

charlatan crépusculaire
charlatan crépusculaire
12 années il y a

Si tu entames un combat contre les idées reçues étayées par des preuves soi-disant scientifiques, tu n’as pas fini. :razz:
Sinon, je n’ai jamais fait attention aux nitrates dans l’eau. Par contre, le goût à de l’importance.
Ca me semble plus tenir du marketing que d’autre chose. A quand les bouteilles d’eau à teneur garantie en hydroxyde d’hydrogène ?

Moktarama
12 années il y a

Désolé mais non, ils ne soulèvent pas l’hypothèse d’une toxicité, l’étude parle de cas cliniques avérés, que ce soit chez l’homme pour les nitrites et pour le nourrisson avec les nitrates/nitrites, et donc d’un réel danger des nitrates pour les nourrissons, qui provoquent alors une méthémoglobinémie, tout ce qu’il y a de plus étudiée, on connaît même le mécanisme qui fait que les nourrissons sont touchés et pas les adultes ou enfants. Y compris de nourrissons ayant mangé trop de légumes verts. Rien à voir avec les téléphones portables, donc. Si vous doutez, regardez qui sont les scientifiques présents au conseil, ou la bibliographie du rapport. Ce me semble suffisamment crédible pour leur faire une certaine confiance. Ne tombez pas dans ce que vous semblez reprocher aux autres, le rapport est bien étayé, explicatif, et absolument pas critique contre la consommation adulte d’eau nitratée. Il explique juste par quels mécanismes ces nitrates inoffensifs pour nous sont dangereux pour un nourrisson. Et pourquoi les nitrites sont toxiques pour tout le monde. Après, si les normes de l’OMS sont clairement datées, ce n’est pas une raison pour crier au complot, juste une norme non renouvelée, pour ce qui est de l’étiquetage des… Lire la suite »

Jeffanne
Jeffanne
12 années il y a

Juste un petit com qui n’a rien de scientifique…
Au fil du temps, il y a beaucoup de contradictions (dans ce domaine des nitrates ci-dessus) comme dans beaucoup d’autres….Au bénéfice de qui ?
Pour tromper qui ? En tous cas cela égare les gens simples et ordinaires.
Bonne journée Loming, bon dimanche surtout.

Jeffanne
Jeffanne
12 années il y a

Un petit bonsoir.
Merci Loming pour ta réponse….J’apprécie énormément.
J’exprimais en quelques mots ce que j’entend tous les jours et qui dérange parce que mal compris…
Ce que j’aime : ta façon d’expliquer, de donner ton opinion, sans agresser, merci pour cela.
Et ce que je déteste justement l’agressivité, la méchanceté et plus particulièrement « le dédain » envers les petits…
re-merci et re-bonsoir

nat
nat
12 années il y a

bonsoir
j essaie de me renseigner par internet sur l intoxication du aux nitrates chez les bebes
je suis tombee sur votre article
apparement il y a plusieurs avis
je voudrais juxte savoir pourquoi en tant que maman d une petite fille de 8 mois je me suis retrouvée a l hopital avec ma fille car elle etait intoxiquée du aux nitrates dans les legumes de jardin sans que personne ne m ai prevenu des risques son sang ne circulait a 45% a 50% c est mortelle
merci
bonne soirée

emy
emy
12 années il y a

Apres tant d’année de betises humaines, ne croyez vous pas qu’il vaut mieux prevenir que guerir?

NoX
NoX
11 années il y a

Allez je joue a l’archéologue et je deterre.
Si dans ton raisonement tu a effectivement raison je crois qu’il te manque des éléments. Les nitrates sont effectivements inoffensif ou presque pour l’homme. En revanche un des ses derivé, les nitrites (NO2-) peuvent présenter des risques pour les nourissons. Ils favorisent la synthese de la méthomoglobine ,qui empeche l’oxygene de se fixer sur les globules rouges. C’est la fameuse maladie du bébé bleue la « méthémoglobinémie ».
Ont limite donc la présence de Nitrates dans l’eau a cause de sa capacité a se transformé en nitrites. De plus la limitation des engrais est a mes yeux tres importantes les NPK (N=azote,P=phosphore,K=Potassium) nuisent grandement a l’environement ,et a l’économie des petits agriculteurs ne pouvant se payer ce genre d’engrais chimique.