L’Iliade et l’Odyssée

Il en est de L’Iliade et de L’Odyssée comme de La Bible : ce sont des morceaux de notre culture, des racines. Je viens de terminer cette formidable épopée, ce terrible récit, ce roman incroyable (LE roman?). Et j’avoue avoir pris beaucoup de plaisir à (re)trouver ces histoires. Bien sûr, chacun connait sans les avoir lu des épisodes du voyage de retour d’Ulysse vers Ithaque. Ils sont maintenant passés dans l’imaginaire collectif : Circé, Calypso, Charybde et Scylla, le Cyclope, les Sirènes, les prétendants et la vengeance d’Ulysse.
L’Iliade est plus ardu à lire, mais passionnant aussi : on y découvre le jeu des divinités de l’Olympe qui prennent part à la lutte, certains du côté des Grecs, d’autres du côté des Troyens assiégés. Ces Dieux prennent souvent l’apparence d’humain pour aller peser sur les esprits, et usent de leur pouvoir pour peser sur l’issue du combat entre les deux armées. On retrouve là, à nouveau des noms et des personnages plus ou moins connus, Agamemnon, Achille, Hector. Le récit est plus centré sur la colère d’Achille, qui n’en sortira que pour aller venger son ami Patrocle, tué par Hector, sur la mort d’Hector, et la récupération de son corps par les Troyens, que sur l’issue du siège à proprement parler.
Il existe plein d’éditions différentes : sur Kindle j’ai commencé par une version très résumée, puis j’ai lu la version de Leconte de Lisle qui est dans le domaine public. N’hésitez pas si la mythologie vous intéresse : L’Iliade et l’Odyssée sont des livres accessibles, et d’une grande richesse !

0 0 vote
Article Rating
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

4 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
francoisunger
francoisunger
8 mois il y a

J’ai lu cet été un livre offert par un ami: « Un été avec Homère » de Sylvain Tesson qui donne sa version personnelle (et actualisée de l’Iliade et L’odyssée. Tesson nous montre que la modestie qui doit nous tenir la main lors de la découverte de cette fresque millénaire peut s’accompagner de connivence avec les héros, que les mythes intemporels s’appliquent aussi bien aux achéens qu’à notre malheureuse époque. Et puis il y a quelques points soulignés par Tesson qui cadrent parfaitement avec mon ressenti du temps présent. Je t’en cite deux. « Etre une victime: voilà l’ambition du héros d’aujourd’hui! Tout le monde il est le meilleur est une injonction chrétienne sécularisée par les démocraties modernes » « Il y a un rapport proportionnel entre la nocivité d’une communauté et le niveau sonore atteint pour manifester ce qu’elle croit être son triomphe » Mais il y a aussi ce rappel constant que l’angoisse et l’effort d’Ulysse consistent à ne jamais oublier qui il est, à se souvenir de son projet, de son objectif, de ce qu’il doit faire, à ne pas perdre sa propre trajectoire. J’y vois une métaphore que notre malheureuse Europe devrait tenir en haute estime. Et j’ai… Lire la suite »

Quentin
Quentin
8 mois il y a

Salut Lomig, j’ai lu avec avidité et plaisir la traduction de l’Odyssée réalisée par Jaccottet. J’ajoute la lecture de Simone Weil, L’Illiade ou le poème de la force qui est un point de vue très original. Mais… on déj quand ? ;)