Réforme de la fonction publique : sujet chaud !

Dans les grands débats du mardi, sur BFM, Philippe Manière envisageait les réformes de la fonction publique accomplies dans les pays scandinaves, et notamment en Suède, et que Nicolas Sarkozy pourrait appliquer en France pour réduire les budgets de fonctionnement de l’Etat. Le débat était assez dépassionné, et pour cause les interlocuteurs n’étaient pas vraiment partie prenante, mais plutôt des analystes et des observateurs, suédois ou non. Il y avait dans cette discussion :

Un relatif consensus s’est établi assez rapidement sur deux points :

  • la nécessité d’une grande transparence dans les finances de la fonction publique, préalable indispensable à toute réforme juste, et appliquée de manière pédagogique
  • la nécessité de modifier le statut des fonctionnaires pour assouplir le fonctionnement et la qualité du service public, dans le souci de plus de justice (comment justifier que certains citoyens soient complètement protégés des contraintes économiques et d’efficacité responsable, tandis que d’autres les supportent quotidiennement?)

Il y a avait un contraste assez frappant entre le ton assez tranquille avec lequel les invités tombaient d’accord sur ces sujets, alors même qu’ils sont (étaient?) systématiquement évités comme des tabous dans les médias français : les langues commencent à se délier…!
Pour preuve, lorsque le présentateur demande à Falkehed de conclure en disant ce que selon lui Sarkozy peut faire pour mener à bien ces réformes, la réponse tombe :

N. Sarkozy devrait envoyer Philippe Séguin [Premier Président de la Cour des Comptes] faire les comptes des centrales syndicales, qui n’auraient plus qu’à se taire, et les réformes passeraient en douceur !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que ce n’est pas de la langue de bois !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Oli
Oli
14 années il y a

Effectivement, c'est du trash !!! Quoi que je partage assez cet avis. Un petit ménage de printemps, cela ne peut pas faire de mal :mrgreen:
Sur le fond, je regrette de ne pas avoir pu suivre ce débat : J'ai toujours été intéressé par l'étude du modèle scandinave, si souvent vanté.
Mais est il applicable en France ?
Le postulat de départ est il le même ?

Frenchmat
14 années il y a

"comment justifier que certains citoyens soient complètement protégés des contraintes économiques et d’efficacité responsable"

Tout simplement parce que ça ne correspond pas à la plupart des missions du service de l'Etat.

Un système de prime sur objectif ?
Comment fixer les objectifs d'un prof, par exemple??
Et comment les contrôler, ces objectifs ?
C'est peut-être réalisable mais cela couterait plus cher que ça ne rapporterait.

Pour la Police, on a bien vu ce que ça a donné, pas de baisse de la délinquance, seulement une hausse des brutalités policières.

Sinon, bravo pour ce blog sympa.

Martine
Martine
13 années il y a

C’est sûr que la fonction publique doit être réformée, encore faudrait-il que ce soit dans les secteurs où il y a pléthore d’agents. Combien de personnes se faisant embaucher à la S.S. commencent par travailler à une cadence dite normale et finissent par se faire mal voir des autres car il ne faut pas montrer trop de zèle, surtout ne pas montrer qu’un seule personne peut faire le travail d’une ou deux… Une personne que je connais a été embauchée comme comptable par exemple au comité d’entreprise de la S.S. : elle fait son travail en 2 à 3 jours maxi, le reste du temps, elle s’ennuie, le matin en partant, elle dit « qu’est ce que je vais bien pouvoir faire aujourd’hui ? » Tout cela m’a été rapporté par des employés du service public qui ont quelque peu honte de la situation. Je parle de la Sécurité Sociale mais c’est valable dans d’autres établissements. Je connais un établissement hospitalier où il y a 4 personnes à l’accueil, 2 suffiraient mais on supprime plutôt les aides-soignants qui ont déjà un travail très dur car pas assez nombreux, pas équipés en matériel : lève-malades, chariots-douches, etc. A noter qu’une des personnes de… Lire la suite »