Contre la déraison anti-américaine

Drapeau américainCe petit article juste pour signaler une excellente interview de Nicolas Lecaussin (Président de l’IFRAP) sur le site de la cellule Jeune de l’Association France Etats-Unis. Elle date un peu, mais le propos est toujours complètement actuel. Si les tirades anti-Bush vous fatiguent, si vous savez que Guantanamo n’est pas un camp de concentration, alors cette interview est pour vous !

Nicolas Lecaussin est l’auteur de l’excellent livre « Cet Etat qui tue la France ». Il est également président de l’Institut Français pour la Recherche sur les Administrations Publiques (IFRAP – Think tank), et rédacteur en chef de la revue de cet institut, Société Civile.
Il a été sollicité récemment pour aider à construire un dossier sur les « Privilégiés de la République » (Le Figaro).

Interview concernant l’anti-américanisme français

Je suis tombé sur une excellente interview de lui sur le site de la cellule Jeune de l’Association France-Etats-Unis (réalisée par Carinne Martinez).
Le thème de cette interview est l’anti-américanisme qui règne en France. Cet homme parle vrai, sincère, sans idéologie. Il croit en l’individu et dans la société civile. Quelques extraits pour vous mettre l’eau à la bouche :

Sur la désinformation :

Cet anti-américanisme est paradoxal, il trouve ses sources dans une désinformation ambiante quasi présente dans tous les médias français. Paradoxal pour la simple raison que l’information sur les Etats-Unis est disponible, on peut la trouver très facilement sur Internet, dans les bibliothèques, dans les centres de recherches. Un exemple concret : l’ouragan Katrina l’année passée. J’ai vu beaucoup de spécialistes des Etats-Unis sur les plateaux de TV accuser l’administration Bush d’avoir baissé les aides publiques à la Louisiane. J’ai vérifié, ça m’a pris 5 minutes sans exagérer. Depuis l’arrivée de Bush en 2000, jusqu’en 2005 les aides de l’état fédéral à l’état de Louisiane, non seulement n’ont pas baissé, mais ont augmenté, de plusieurs millions de dollars. C’est un exemple de désinformation alors que l’information est disponible.

Sur les artisans de cette désinformation :

Un spécialiste soi-disant des Etats-Unis, Gilles Delafon, au Journal du Dimanche, passe son temps à écrire des articles anti-Bush et anti-américains et il répand ses lumières aussi sur Canal +. D’ailleurs, les Guignols de l’Info, c’est une émission anti-américaine à 100%.
Pascal Boniface est un autre « spécialiste » qui ne fait qu’accuser Bush et les Etats-Unis de tous les maux de la planète. Vous avez un cercle assez large de soi-disant spécialistes de l’Amérique qui ne font qu’attaquer l’Amérique sans arguments et sans preuves. […] Il y a deux mois, j’ai vu dans le Figaro un article qui comparait Guantanamo à un goulag. C’est une insulte aux victimes du goulag, c’est comme si on l’avait comparé à Auschwitz, je pense que ce serait une insulte aux victimes d’Auschwitz. Le goulag était un camp de concentration et d’extermination, où des millions de personnes sont mortes exterminées, massacrées, mortes de faim, de froid au fond de la Sibérie. Quand on voit un article du Figaro faire cette comparaison, on peut se demander quel est le degré d’honnêteté de nos journalistes.

Sur l’hystérie anti-Bush en résultant :

Le Nouvel Observateur est un repère d’anti-américains et d’étatistes notoires. Ils sont allés très loin, comme la revue Marianne, vraiment ça atteint l’apogée de l’anti-américanisme et de l’hystérie anti-Bush. Je voudrais dire aussi qu’il y a un anti-américanisme très virulent contre le président Bush, il y a une espèce d’hystérie qui s’est déclenchée avant les élections de 2004. On peut ne pas être d’accord avec lui, on peut le critiquer, avec des arguments, à bien des aspects, moi aussi je l’ai fait, mais ce qu’on dit sur lui, quoi qu’il fasse, c’est vraiment l’hystérie. Marianne, Le Nouvel Observateur, et même d’autres journaux, font cela. […] Vous avez toute une campagne qui a atteint l’apogée avec la correspondante de Canal + aux Etats-Unis qui a fondu en larmes en direct, je l’ai vu moi-même, à l’annonce des résultats, parce que Bush avait gagné, et a montré la limite du travail de journaliste neutre et un peu l’orientation de ces médias. Vu la façon dont Christine Ockrent menait les débats, quand au début on a cru que Kerry allait gagner, d’abord de l’excitation puis la tristesse sur son visage et de ses invités… Les médias se sont ouvertement prononcés contre ce président et n’ont pas du tout vu l’impact de ce qu’il a fait au point de vue économique, politique et international. Ils n’ont pas interprété le vote pour lui. Si vous regardez le vote pour le président Bush, vous pouvez remarquer que ce ne sont pas les riches mais les classes populaires qui ont voté pour lui. Les riches ont voté pour Kerry. Il n’y a jamais eu autant de votes de minorités en faveur d’un président républicain qu’il y en a eu pour Bush.

A lire absolument !

Je vous recommande chaudement d’aller y jeter un coup d’œil : ça vaut le détour ! Et ça change vraiment de la tonalité habituelle, anti-américaine et conformiste des médias français…!Lien : Interview de Nicolas Lecaussin sur le site de la cellule Jeune de l’Association France-Etats-Unis.

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

19 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Matthieu M.
13 années il y a

Interview très intéressante, on ne peut qu’être d’accord puisqu’il suffit de regarder tout autour de soi pour se rendre compte de l’anti-américanisme régnant. On peut ne pas être d’accord avec la politique internationale de Bush. Je ne le suis pas. En revanche je ne connais pas sa politique économique et intérieure puisque je ne m’y interesse pas. Ne pas être d’accord n’autorise pas à lyncher et à dresser une personne au rang de dictateur (j’ai vu des caricatures qui le mettaient au même plan que Castro, Mao, Hitler ou bien Ben Laden…). Là où l’anti-américanisme français m’a le plus écoeuré, c’est juste après les attentats du 11 septembre. Il ne venait pas des médias (tout de même…), mais du français moyen. C’est à ce moment là que sont ressortis toutes les animosités. Ensuite, les guerres qui ont suivi, c’est autre chose, on a le droit de ne pas les approuver. Mais se féliciter de la mort de milliers de personnes, ce n’est absolument pas normal et c’est pourtant ce que j’entendais ici et là. Pour en revenir aux médias, il est dur de ne pas faire le parallèle entre cet état d’esprit anti-Bush et le même état d’esprit anti-Sarkozy. De… Lire la suite »

max
13 années il y a

Salut tous,

Je partage complètement ton sentiment Mathieu, j'étais à l'époque des attentats aux usa dans un milieu très étudiant où j'ai pu noter aussi un anti-américanisme excessif, dans lequel les gens s'autorisaient à se demander si, finalement, c'etait bien ou pas, les avions sur les tours. Je croyais rêver. Et le pire est venu d'une connaissance américaine, un jeune homme de 24 ans vivant en france depuis plusieurs années, cultivé, journaliste au Herald Tribune, qui m'avait quand même sorti autour d'un café que c'était, je cite, "bien fait pour les USA" et que cela était la suite logique de leur politique internationale.

Quelle cause défend t il ? Je me le demande toujours.

lomig
lomig
13 années il y a

l'antiaméricanisme pas justifié???

Regardez simplement les docus de Michael Moore! Rien que le dernier sur la santé, vous allez voir!

Pour la politique intérieure, malheureusement, on est au courant des politiques raciales, des ségrégations et de la hausse croissante des discriminations… la pauverté et la misère, les relégations scolaires, salariales, ça n'existe pas… Le plus beau pays du monde, je vous dis…

On est pas au courant des dernières fraudes électorales…

Quant aux violences n'en parlons pas…

les guerres illégitimes??? non, un rêve…

Les tortures à Guantanamo? Non, ça n'a jamais existé! ça respecte pas le droit international? On s'en fout!

julian
julian
13 années il y a

vous critiquez l antiamericanisme francais ! bravo ! quand les medias americains (tv, presse ecrite, radio ) racontaient que les francais ont accueillis les nazis a bras ouvert comme des freres, que les francais n ont qu une vague idee lointaine de ce qu est une douche etc .. ou etiez vous? vous etes vous publiquement insurger contre l antifrancisme aux usa? je crois pas!!!!

julian
julian
13 années il y a

encore une petite info si j ose !! 20 000 000 de russes sont morts pendant la deuxieme guerre mondiale dont une ecrasante grande majorite dans les combats contre les allemands. c est ce que j appele une "honorable contribution" a la victoire!! (combien de morts americain?)tout le monde s en fout uniquement parce que staline etait leur chef !!!!! ca n enleve rien au fait que notre liberation nous la devont "indirectement" aux russes et pas uniquement aux 2000 morts d omaha beach (que je respecte et honore) je vous rappelle que les americains croient sincerement avoir liberer l europe seul avec leur bravour qui n appartiendrai qu a eux (en tout cas pas aux francais) voila le peuple que vous defendez en omettant leur critiques non pas sur le gouvernement francais mais sur le peuple francais auquel vous appartenez!!

julian
julian
13 années il y a

je n ai pas ecris que c etais tes propos mais ceux de medias americains.certains nous ont insulté (pendant des mois voir plus) d une maniere incroyable. exemple : tous les francais a part 2 ou 3 resistants etaient des nazis collaborants avec joie et zele. ( g des dizaine d autre exemples similaire) ces propos ne sont pas ceux d un americains inculte et ignare mais ceux de media americain grand public reconnu. alors tu m excusera mais les media francais sont tres mais alors tres loin d etre aussi insultant que leur confrere outre atlantique. quand aux mort americain je reconnais que je me suis egaré.mais j avais envie de le dire mais si cela n a peut etre rien a voir avec le sujet de base.

julian
julian
13 années il y a

salut ! une des difference cruciale selon moi entre les media americain et francais et le fait que nos medias nationaux ne peuvent pas ce permettre d ecrire des absurdités sans perdre automatiquement le credit dont ils jouissent. aux usa les medias americains ne se sont pas gener contre le france parce qu ils savaient que cela n auraient pas ou peu de repercussions. la preuve (selon moi) c est que ca m etonnerai qu il ait existé des blogs au usa similaire a celui ci pour denoncer les derives de leur propos. peut etre je me trompe. (desolé pour les fautes d orthographes)

julian
julian
13 années il y a

salut ! je persiste et je signe !! je n ai pas assez de doigts sur les mains pour compter le nombre de fois ou j ai vu sur des chaines francaise grand public des emission sur l anti americanisme en france ! combien d emission au usa sur la francophobie qui a sevi au usa sur des chaines americaine grand public ? je ne connais pas la reponse n habitant pas au usa mais j avance une hypothese : zero !! la difference pour moi est là.

LOmiG
LOmiG
13 années il y a

c'est bizarre de fonder un raisonnement sur une hypothèse non vérifiée. La réponse que tu avances n'est que le reflet de ta conviction, et pas de la réalité.

à bientôt !

julian
julian
13 années il y a

je ne suis pas un beauf tetu et borné anti americain primaire (g 2 cousin germains americain nés a washington et chicago : je sais ca ne veux rien dire ) mais encore une fois j insiste : au alentour de 70 % des americains 2 ans apres les attentats du 11/09 etaient encore persuadés que sadam hussein en etait le responsable.je trouve cela extremement grave. le responsable : la desinformation hallucinante des medias americains. que dire de plus?

trackback

[…] Anti-américanisme primaire, palpable pendant le débat. On sentait une certaine jubilation chez certains… […]

trackback

[…] Anti-américanisme primaire, palpable pendant le débat. On sentait une certaine jubilation chez certains… […]