France 2 et la désinformation

Logo de france 2 Thierry Thullier vient d’être nommé au poste de rédacteur en chef du journal de France 2. Il est connu pour ses positions anti-américaines et anti-israëlienne, ainsi que pour des reportages bidonnés. Gardons donc encore quelques temps notre esprit critique vis-à-vis des informations de France 2 : nous risquons d’en avoir besoin. Décryptage par Jean-Paul de Belmont, de l’association Primo-Europe.

Une nomination dont on n’a pas beaucoup parlé : celle de Thierry Thuillier au poste de rédacteur en chef du journal de France2. J’ai eu cette information par le biais de la newsletter de l’Association Primo-Europe, connue pour son regard critique et objectif sur l’actualité. Je cite l’article de Primo-Europe, parce qu’il présente ce monsieur de manière directe :

Ceux qui ne connaissent pas Thierry Thuillier, jusque-là responsable du seul secteur de la politique étrangère et européenne à France 2, doivent savoir qu’il est le principal artisan du façonnage de l’opinion du téléspectateur lambda sur des sujets tels que le Proche-Orient et l’Irak. Thierry Thuillier a multiplié, ad nauseum, les reportages et les émissions spéciales décrivant la politique étrangère américaine comme n’étant que le fruit de la vision apocalyptique de l’évangéliste Bush et de la bande de «cinglés» qui l’entourent.
Cette description réductrice avait l’avantage de venir en appui et en complément de la politique anti-américaine de Jacques Chirac et Dominique de Villepin, en abordant le sujet sous un autre angle que le pouvoir exécutif français. Le tout, bien touillé dans des esprits trop fatigués pour tenter toute approche critique, a permis à la France de devenir le fer de lance des sentiments anti-israéliens et anti-américains en Europe.
Thierry Thuillier est également un proche d’Emmanuel Todd, auteur du «Déclin de l’empire américain», qui ne cesse de prévoir, depuis de longues années, l’effondrement de la démocratie américaine et de son leadership économique et militaire. Ainsi, tout s’emboîte dans une cohérence diabolique, mais on ne peut plus distordue si on se place du point de vue de l’information objective à laquelle les Français ont, en principe, droit.
Mais surtout, Thierry Thuillier est un grand mystificateur, auteur de reportages bidonnés visant à discréditer Israël et sa politique dirigée, à l’époque, par Ariel Sharon. Les lecteurs de Primo-Europe avaient, en 2004, été largement informés de ce forfait commis par le journaliste. Ces articles sont encore consultables sur notre site :
(1) Les mystifications télévisuelles de Thierry Thuillier
(2) Lettre de Primo Europe à Arlette Chabot, France 2
(3) CSA : Capitulation Sans Avenir
(4) Bon anniversaire, Monsieur Thuillier !

Comme le rappelle l’article de Jean-Paul de Belmont, il faut souligner deux points :

  • Le mythe de la main-mise de Sarkozy sur les médias s’écroule. Ou alors il faut m’expliquer comment il a fait placer un journaliste anti-américain, anti-Israël à la tête de l’information de France 2 !
  • Notre devoir d’esprit critique face à l’information n’est pas prêt de s’arrêter: avec un tel personnage à la tête d’une grande chaine de télévision, il faudra encore et toujours rester sur nos gardes et garder un œil plus que critique sur le point de vue adopté pour couvrir l’information…

A faire circuler, donc !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Romain
Romain
14 années il y a

Perso voir un anti-américain et anti-guerre en Irak à ce poste me rassurerait plutôt, surtout depuis les récentes déclarations de gouvernement qui tendent à montrer que nous auront bientôt à en découdre avec l'Iran :sad:

Simon
14 années il y a

Salut,

en fait c'est une bonne chose dans le sens où ça contredit déjà l'idée absurde et omniprésente que Sarkosy contrôle de près tous les médias.

Et puis, la télé, on le sait bien, il faut éviter de la regarder…

Simon