Rassurant et confus

J’ai regardé le début de l’intervention télévisée de Nicolas Sarkozy. Pour résumer, j’ai trouvé ça rassurant, et confus. Rassurant, parce que la volonté de réformer le pays semble toujours l’animer, avec les mêmes axes qu’au début de son mandat. Confus, parce qu’il est réaliste à  l’excès, et que l’idéologie n’est pas son fort. Ce pragmatisme dogmatique peut se défendre, mais j’ai toujours du mal à  m’y retrouver…

Rassurant, donc, parce qu’on sent que la volonté de réforme de Sarkozy est intacte, et je trouve qu’il a plutôt bien défendu le bilan de la première année. Il garde le cap sur la réhabilitation du travail, et ça me parait essentiel et cohérent. Je ne suis pas d’accord avec tout ce qu’il fait, mais dans le contexte collectiviste qui est le nôtre, il est certainement le seul à  même de faire bouger les choses. Lui et son gouvernement ont déjà  fait bouger beaucoup de choses depuis un an. Et il est vrai qu’on ne peut pas juger d’un quinquennat au bout d’un an…
Confus, donc, et c’est normal, parce que Sarkozy a clairement choisi l’option réaliste pour mener ses réformes. Les contradictions idéologiques ne semblent pas le perturber ; il a peut-être raison, mais cela me choque toujours. Un an de réformes menées tambour battant, avec finalement peu de conflits sociaux, cela mérite d’être salué. Ce manque de clarté idéologique peut irriter Nicolas, au point qu’il critique un président qui « saute sur sa chaise comme un cabri en disant : Réformes ! Réformes ! ». Yvan Rioufol, de même, met en avant le courage des positions de Sarkozy, et regrette son côté confus sur les sans-papier (pour un point de vue clair à  propos de l’immigration, je vous conseille l’excellent billet – libertarien – de Laure). Je sens chez Séb le même agacement tempéré que j’avais exprimé l’autre jour : une sorte d’impatience de ceux qui attendaient plus de libéralisme et de clarté. Même son de cloche, d’ailleurs, chez JM Apathie, qui trouve que le discours manque de cohérence.
Bien sûr, à  gauche, les avis sont très nets : Sarkozy a raté son passage d’oral. Je ne suis pas sûr d’y trouver des arguments très convaincants, ni que cette réaction n’était pas éminemment prévisible.
J’avais envie, encore une fois, d’exprimer le niveau relativement pitoyable des journalistes présents, mais ce n’est pas le point intéressant. D’ailleurs, Le Chafouin a déjà  dit cela, en rappelant qu’Yves Calvi est quand même au dessus du lot.
Une petite citation du billet de Rioufol, pour finir, parce qu’elle décrit bien mon sentiment, et l’envie que j’aurais de voir Sarkozy aller plus vite et plus fort :
C’est la rupture qu’attendent encore ceux qui ont voté pour elle. Elle ne sera pas entamée tant que l’État gardera ses vieux réflexes. Philippe Sassier et Dominique Lansoy rappellent (Ubu loi, Fayard) que « quarante textes par jour pleuvent sur la tête des Français ». Cette logorrhée fortifie la citadelle fonctionnarisée. Alors que plus de 80% de la politique agricole se décide à  Bruxelles et que les paysans disparaissent, le ministère de l’Agriculture compte toujours près de 40.000 fonctionnaires. À quand, ici, les coupes claires?
Plusieurs réactions de blogueur sont également détaillées chez Criticus.
Le Club de la Boussole a mis en ligne sur Le Figaro un document rappelant les promesses de campagnes, et ce qui a été mis en oeuvre pendant cette première année de mandat.

S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
jacques
Invité
14 années il y a

Moi j’ai trouvé M Calvi très en dessous de ses prestations habituelles.
C’est d’ailleurs le seul qui s’est fait mouché par le Président.
De plus, il ne connaissait même pas ses dossiers puisqu’il a été incapable de reprendre NS (qui s’en est gaussé) à  propos de la loi de 2003 sur les retraites et qui a menti sur ce point. (« le fait nouveau »)
Pour ma part, à  mes yeux, seule Mme Auger avait la compétence et la présence nécessaire pour être intervieweur/contradicteur du Président.

jf.

jacques
Invité
14 années il y a

Et la démagogie est encore en marche.
Comme il y a Bruxelles, pas la peine de fonctionnaires au Ministère de l’Agriculture en France…!!!
Ci-dessous, le dernier arrêté de recrutement.
Vous me direz si ces recrutements pourraient être faits par « Bruxelles » en lieu et place de notre Ministère national…

Ministère de l’agriculture et de la pêche

Arrêté du 4 mars 2008 fixant au titre de l’année 2008 le nombre de postes offerts aux concours externe et interne et à  l’examen professionnel (promotion interne) pour le recrutement de techniciens supérieurs des services du ministère de l’agriculture et de la pêche (femmes et hommes)

NOR : AGRS0805866A

Par arrêté du ministre de l’agriculture et de la pêche en date du 4 mars 2008, le nombre de postes offerts aux concours externe et interne et à  l’examen professionnel (promotion interne) pour le recrutement de techniciens supérieurs des services du ministère de l’agriculture et de la pêche (femmes et hommes) ouverts par arrêté du 7 novembre 2007 est fixé à  158.

Ces postes sont répartis de la manière suivante :

Concours externe (prévu à  l’article 1 [1°] du décret n° 2006-1400 du 16 novembre 2006) : 70 postes :

  1. Spécialité techniques agricoles : 14 ;

  2. Spécialité génie rural : 16 ;

  3. Spécialité travaux forestiers : 7 ;

  4. Spécialité vétérinaire : 33.

Concours interne (prévu à  l’article 1 [1°] du décret n° 2006-1400 du 16 novembre 2006) : 35 postes :

  1. Spécialité techniques agricoles : 8 ;

  2. Spécialité génie rural : 8 ;

  3. Spécialité travaux forestiers : 3 ;

  4. Spécialité vétérinaire : 16.

Examen professionnel (promotion interne) (prévu à  l’article 1er [2°] du décret n° 2006-1400 du 16 novembre 2006) : 53 postes :

  1. Spécialité techniques agricoles : 21 ;

  2. Spécialité génie rural : 16 ;

  3. Spécialité travaux forestiers : 5 ;

  4. Spécialité vétérinaire : 11.

Quinze places seront en outre offertes aux bénéficiaires du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre et 6 places par la voie contractuelle ouverte aux travailleurs handicapés.

Les postes non pourvus par les bénéficiaires du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre s’ajouteront aux emplois à  pourvoir par voie de concours.

Ces places sont réparties de la manière suivante :

  1. Spécialité techniques agricoles : 6 places, dont 4 pour les emplois réservés et 2 pour les travailleurs handicapés ;

  2. Spécialité génie rural : 4 places, dont 3 pour les emplois réservés et 1 pour les travailleurs handicapés ;

  3. Spécialité travaux forestiers : 4 places, dont 2 pour les emplois réservés et 2 pour les travailleurs handicapés ;

  4. Spécialité vétérinaire : 7 places, dont 6 pour les emplois réservés et 1 pour les travailleurs handicapés.

Les postes non pourvus par la voie contractuelle ouverte aux travailleurs handicapés s’ajouteront aux emplois à  pourvoir par voie de concours.

jf.

jacques
Invité
14 années il y a

Vous ne répondez pas à  mon commentaire N° 2.

Je n’ai absomument pas trouvé Mme Auger « anti-sarkozyste ».
D’ailleurs, si vous la suiviez dans les journaux de France 3 vous ne pourriez pas dire cela.
Elle est la seule, justement, à  avoir fait son travail de journaliste et à  connaître ses dossiers. Et regardez à  nouveau l’émission, vous verrez que c’est Mr Sarkozy qui ne la laisse pas parler.
D’ailleurs, il se rend bien compte qu’il est en difficulté par ses questions sur léconomie et le pouvoir d’achat puisqu’il en arrive même à  confondre le fioul et le gaz !

Mais maintenant, si vous souhaitez que personne ne puisse porter la contradiction au Président, conseillez-lui alors de faires des monologues télévisés. Cà  sera moins hypocrite qu’avec ces journalistes cireurs de pompe PPDA et Pujadas.

jf.

jacques
Invité
14 années il y a

Au fait, pour vous paraphraser:
quel est le lien avec lequel on pourrait savoir si le Ministère de l’Agriculture ET DE LA PECHE comporte effectivement 40 000 fonctionnaires et quelles sont leurs missions ?

jf.

marc vasseur
Invité
14 années il y a

« Rassurant et confus » si la confusion te rassure… tout va bien…

Nicolas J
Invité
14 années il y a

Tiens ? On parle de moi, ici ?

Salut LOmiG,

J’aime bien être cité dans les blogs, mais pas voir mes propos déformés ! Je n’ai pas regardé l’interview de Nicolas Sarkozy (je ne voulais même pas en parler, mais son truc sur l’erreur de communication m’a fait bondir…). J’ai pas dit qu’il avait raté son examen de passage : je ne sais pas s’il a été convaincant ou non.

J’ai juste relevé quelques extraits « rigolos » grapillés dans le Figaro.

Celà  dit, les quelques blogs de droite – pardon, pas à  gauche – qui existent encore font des jolis billets pour défendre Nicolas Sarkozy ! Toi tu es relativement mesuré, mais d’autres sont plus bêtes :
http://careagit.blogspot.com/2008/04/jeudi-24-avril-2008-retour-en-arrire-de.html
Il parle des propos hystérique de la gauche en parlant de mon collègue Marc qui vient de commenter. Toi tu parles de mes propos de « prévisible ».

On n’a plus le droit de critiquer ? Il aurait fallu qu’on dise que le chef a été parfait, le décors joli ?

C’est grotesque !

Mais le plus drà´le est chez ton collègue de careagit. Je cite : « cette intervention ne contient rien de substantiel, en partie à  cause de la nullité des journalistes sélectionnés ».

C’est un blog humoristique ?

polluxe
Invité
14 années il y a

Pour le chiffre de 40 000 fonctionnaires au ministère de l’agriculture c’est là  : Chiffres du ministère de l’Agriculture

Mais ce ministère ne s’occupe pas que des agriculteurs, et que les décisions soient prises à  Bruxelles ou à  Paris il faut bien des fonctionnaires pour les appliquer… Un peu simpliste pour le coup le père Rioufol…

jacques
Invité
14 années il y a

Pour préciser ce qu’a dit Polluxe ci dessus, voici ce qu’on trouve exactement sur le site du Ministère:

« Le ministère compte près de 36 000 agents dont la moitié exerce dans le secteur de l’enseignement et de la formation agricoles. »

Cà  fait déjà  plus de 4000 en…moins !

Et je suis bien d’accord avec le commentaire de Polluxe puisque c’est que je voulais dire moi-même.

jf.

Anne
Invité
Anne
14 années il y a

A ce train-là , on nous fait avaler qu’à  l’heure d’Internet, on a besoin d’autant de fonctionnaires qu’en 1981. Il faudrait peut-être en embaucher aussi ?
Ben, y a que chez nous, mais nous aimons tellement entendre parler de l' »exception française ». Dommage que la plupart du temps ce soit pour se foutre de notre gueule…

Lomig, j’ai trouvé Auger nulle et gonflante avec ses 10 minutes sur le prix du gaz, Calvi bien bronzé mais à  1000 lieues de ce qu’il est habituellement et j’ai regretté qu’Hervouà«t ne pose aucune question sur l’Europe ou sur l’Otan.
Pour ce qui est de N.Sarkozy, je ne comprends pas qu’il n’ait pas détaillé davantage les principales réformes déjà  accomplies, les chantiers en cours (ANPE/ASSEDIC, droit du travail, statut des fonctionnaires, réforme de la carte judiciaire, des hà´pitaux,…), montrant leur importance et chiffrant (à  terme) leur rationalisation et les économies substantielles que beaucoup étaient destinées à  faire faire. Ce qui dégage des marges de manoeuvre que, pour l’instant, l’Etat n’a pas.
Et il a très mal défendu la loi TEPA, dont 80% des mesures (heures sup’ et intérêts d’emprunts) intéressent les foyers modestes et pas les riches !! Et 68% des ouvriers profitent de ces heures sup’.

Il s’est sans doute « présidentialisé » dans le style, et chacun semble en être satisfait.
Je préférais le candidat ou le président des débuts, quitte à  ce qu’il soit « bling-bling » : je me fous royalement qu’il porte montre et lunettes de son choix, passe 4 jours de croisière sur le yacht qu’il veut et aille prendre un pot au Fouquet’s ; les autres avaient aussi des goà»ts de luxe, sans la meute des charognards à  leurs fesses. Qui les imagine passer leurs vacances au camping de Palavas, habillés par Carrefour ???
Ce Sarko des débuts aurait été beaucoup plus incisif, et n’aurait pas manqué de répliquer vertement à  la question Delanoà«/Dalaï Lama, qu’il était irresponsable pour le maire de la capitale de nuire à  la diplomatie nationale, et qu’il y avait une contradiction injustifiable entre la volonté affichée(louable sur le principe, mais hyper faux-cul !) de défendre l’identité tibétaine, éminemment religieuse et féodale, fusse par la violence envers les athlètes, quand on criait au racisme et au fascisme dès qu’il s’agissait de préserver l’identité française…et au viol du principe de laïcité lorsqu’on s’exprimait sur les religions, toutes les religions.
« Stature plus présidenteille » : c’est toujours et encore la forme que l’on privilégie en France et non le fond.
Pas étonnant ensuite que les socialos/cocos/trotskos remportent les élections locales, eux qui nuisent pourtant si gravement au pouvoir d’achat avec l’augmentation exponentielle des impà´ts, le plus souvent pour des frais de fonctionnement ou des aides injustifiées à  des assocs, par pur clientélisme. Les chiffres sont partout disponibles.
Tant que le Français sera aussi schizophrène et impatient, nous avons du souci à  nous faire…

jacques
Invité
14 années il y a

« LES SOCIALOS/COCOS/TROTSKOS »
En voilà  une bonne expression qui nous ramène juste quelques décennies en arrière.
Merci donc à  Anne de nous montrer ainsi son vrai visage et de ramener son commentaire à  sa juste expression, à  savoir un tissu de lieux communs que ne partage heureusement pas la majorité des Français !
Faut-il qu’Anne soit déçue par le Président…pour en arriver à  un tel galimatias !

jf.

Nicolas J
Invité
14 années il y a

Jacques,

Je suis bien content ! J’ai trouvé d’o๠vient mon commentaire d’hier qui a inspiré mon billet, ce matin.

Anne,

Bravo.

Anne
Invité
Anne
14 années il y a

Jacques,
« Quelques décennies en arrière » ? Si seulement c’était vrai ! Hélas…Vous vivez dans votre bulle ou refusez de voir la réalité ! Ou vous faites partie de la frange gauchiste du PS.
Le PS Français est la risée de ses homoloques européens (DSK l’a reconnu lui-même pendant la campagne interne pour les Présidentielles, ce qui ne l’empêchait pas de dire « mais c’est nous qui avons raison »…fermez le ban sur la social-démocratie (et l’honnêteté intellectuelle Dskienne ; mais il fallait bien draguer la frange extrême-gauche du PS, Mélenchon et Emmanuelli entre autres, encore si importants).
Moscovici, qui passe pour un des socialistes « modernes » dans le pays, se réjouissait au lendemain des municipales, de ce que la LCR et LO aient fait d’excellents scores (près de 11 points, en effet, c’est rassurant !), et que les voix se soient très bien reportées sur le PS.
Tant que ce parti fera alliance avec ces mouvements extrémistes révolutionnaires ; qu’il les considèrera comme des partis comme les autres et fréquentables, avec le PC qui est toujours un allié acceptable voire souhaité, il sera justifié de parler de socialos/cocos/trostkos ne vous déplaise, puisque l’alliance entre eux est objective.
Même Royal (La Femme debout, pour être aimable), que les médias nous présentent comme « libérale », était prête (à  se prostituer ?) à  accepter des alliances de gouvernement allant de Bové (le guignolo en chef) à  Bayrou (bien plus libéral que Sarko), en passant par Besancenot et Buffet.
Ce n’est pas de ma faute si les socialistes français ont 50 ans de retard par rapport aux Allemands, et de nombreuses années par rapport à  l’évolution sociale-démocrate des autres, non ?
D’o๠peut-être l’état de nos syndicats, partenaires sociaux phagocytés par les marxistes (CGT) et trotskystes (FO), et si peu représentatifs de la population : ne me parlez pas de majorité à  ne pas penser comme moi ! Ils ne font pas recette (8% des salariés dont les 2/3 chez les fonctionnaires…), il doit bien y avoir une raison…

Je ne vois aucun rapport avec une éventuelle déception vis-à -vis de N.Sarkozy.

Vous avez le droit d’ignorer mes interventions, vous avez…enfin, chacun fait comme bon lui semble, naturellement.

J’ai répondu à  Nicolas l’Intellectuel-qui-pense-par-lui-même sur son blog.

Nicolas J
Invité
14 années il y a

Non, Anne, on n’ignore pas, ça nous éclaire. Il est o๠ton blog ?

jacques
Invité
14 années il y a

Alors, si moi je vis dans une bulle, dixit Anne, elle, elle doit vivre dans un carcan, non ????

jf.

René
Invité
14 années il y a

Je suis plutà´t muet depuis quelques jours (de villégiature), mais je tiens à  prendre quelques instants pour intervenir ici.

Je suis absolument en phase avec l’artice de LOmiG d’une part, et d’autre part j’applaudis, non seulement à  ce que dit Anne, mais au fait qu’elle a le courage de dire clairement le « politiquement incorrect », comme j’ai coutume moi-même d’essayer de le faire.

Sans vouloir l’agresser (précaution que je prends pour éviter qu’il ne se braque : je commence à  le connaître), Jacques ne m’étonne pas dans ses propos. Toujours égal à  lui-même ! Je me pose très souvent la question de savoir s’il est vraiment dupe de ce qu’il dit, ou s’il est victime de la langue de bois de ses amis de gauche (sachant qu’il y a évidemment de la langue de bois à  droite également, la question n’est pas là ).

Pour en revenir au sujet de base, c’est à  dire l’interview elle-même, j’ai quant à  moi une opinion très claire : TOUT LE MONDE A ETE MAUVAIS ! Les journalistes trop convenus et/ou pas assez incisifs, et qui n’avaient manifestement pas préparé correctement leurs dossiers, et le Président trop timoré. Je veux dire par là , et ça va dans le sens de l’analyse de LOmiG, qu’il est beaucoup trop enclin à  « ne fà¢cher personne », et qu’en conséquence il donne l’impression de ne pas oser aller au bout de sa logique. En agissant ainsi, loin de ne déplaire à  personne on déplait à  tout le monde : ceux qui combattent sa politique (pour eux, il devrait faire marche arrière et il ne le fait pas) et ceux qui la soutiennent (pour eux, dont je fais partie, il n’est pas assez volontariste). Il déçoit donc ses amis comme ses ennemis.

Je préférais, moi aussi, le candidat et le Président des premiers mois à  celui qu’il est devenu. Evidemment, cette réflexion ne concerne que la forme. Sur le fond, il n’y a plus qu’à  espérer que cette « réserve » de style ne fasse que cacher un volontarisme intact, et qu’au bout du compte, c’est à  dire à  l’horizon 2012, l’action menée soit bien en phase avec les attentes nées de ses promesses de « rupture » et de modernisation du pays. Mais la méthode est décevante…

jacques
Invité
14 années il y a

Y’a pas de doute, le Président est volontariste !
Il préfère ne pas taxer les stock-options et passer la retraite à  41 ans. Cà  c’est de la réforme….ou je ne m’y connais pas. Coté « politiquement incorrect » c’est pas mal non plus comme décision…

Quant au Président qui serait arrivé « déjà  remonté » contre les journalistes, celle-là , elle n’est pas mal non plus. C’est qui donc qui les avait convoqués ?????

jf.