Retour de vacances

Comme vous avez pu le voir depuis lundi, je suis rentré de vacances. Les affaires reprennent !
Je voulais vous informer, chers lecteurs, d’un point qui ne va pas forcément changer grand-chose au fonctionnement de ce blog, mais qu’il me semblait normal et utile de porter à votre connaissance. J’avais rencontré Jean-Paul Oury (membre du comité de direction et responsable presse du parti Alternative Libérale) à une République des blogs. Il m’a recontacté cet été, et m’a proposé de filer un coup de main pour organiser et animer la blogosphère libérale. J’ai accepté ce travail qui consiste, en gros, à choisir parmi tous les articles de la blogosphère libérale ceux qui méritent d’être mis en avant dans le « digest« . Un petit travail de « rédac’ chef », en somme. Comme je partage la plupart des idées de ce parti, j’ai accepté. A la condition explicite que je conserve une totale liberté de parole ici, sur ExpressionLibre. Ce qui a évidemment été accepté.
Je ne pense pas que cette nouvelle casquette aura un impact sur mes articles ici ; mais il me semblait indispensable d’être transparent avec vous sur cette participation à la blogosphère libérale. Je ne sais pas pour l’instant si cela m’amènera à participer plus ou moins activement à la vie de ce parti. Je vous tiendrai bien entendu au courant.
Et, puisque nous ne sommes pas ici chez Alternative Libérale, j’aimerais discuter avec vous de deux questions centrales concernant le libéralisme en France :

  • Ne trouvez-vous pas que la couleur violette choisie pour Alternative Libérale est moche ? :)
  • Pensez-vous que l’avenir du libéralisme en France passe par un parti « purement » libéral, ou par une promotion des idées libérales à l’intérieur des grands partis (UMP-PS) ? Je penchais pour la deuxième option il y a plus d’un an, et maintenant, après m’être un peu « cultivé » sur la pensée libérale, je n’en suis plus si sûr.

Qu’en pensez-vous ?

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Mathieu L.
13 années il y a

Le violet ??? Mais c’est la couleur de l’Eglise ! Libéral et religieux ???

Bonne chance pour cette nouvelle carrière politique qui débute.

A bientôt,

Tim
Tim
13 années il y a

C’est vrai que leur logo est moche, très très moche.
Mais bon tu n’y peux pas grand chose!
L’avenir du libéralisme?
Sûrement pas à droite, la France est trop conservatrice, et la droite française la plus conservatrice et la moins libérale d’Europe, frisant parfois avec le protectionnisme.
Les français ne sont pas assez libéraux pour qu’un Parti purement libéral puisse percer à court ou moyen terme.
L’alternative qui reste serait l’émergence d’un libéralisme de gauche.
voilà pour mon avis…
@

Seb
Seb
13 années il y a

Pour la couleur violette oui c’est laid. Pour le libéralisme je crois que AL fait fausse route.

Le libéralisme n’est pas politique. Le libéralisme est une idéologie est se trouve parfois en contradiction avec le terrain.? L’idéologie en politique c’est ne marche jamais.

S’il se trouve qu’il faille une solution. Je penche pour la seconde, l’émergence d’un parti politique provenant de nulle part est aujourd’hui impossible en l’état. Il faut s’infiltrer et faire émerger des courants d’idées.

Mais une fois aux manettes, le problème restera le même, comment appliquer le libéralisme ?

Seb
Seb
13 années il y a

Ah oui et quel est le périmètre de la blogosphère libérale ?

Seb
Seb
13 années il y a

Sur la réduction de la place de l’Etat je suis d’accord. Cette décision politique impliquera en revanche une sacrée claque au pays ! Je demande à voir, a mon sens, je serai mort que ce ne sera toujours pas arrivé !

Pour la blogosphère libérale tu peux ratisser large si tu ne te fixes pas de limites ! Je postule ;-)

AL est trop ds la théorie et le dogme, ca ne peut que faire du bien de s’accrocher a des blogs.

AsTeR
13 années il y a

Pour le violet, bon… c’est un truc de designer non ?

Autrement, j’aurais aussi tendance à hésiter autour de la vrai position pour promouvoir le libéralisme. Voter LCR peut aussi être une solution quand on y réfléchit bien, achevez le modèle pour repartir sur de bonnes bases quoi.

Sinon heureux de voir que tu te remet à écrire et bon courage pour ta sélection sur la blogosphère A.L. ;)

Dominik
13 années il y a

J’aime bien le libéralisme parce qu’il ne nous déçoit jamais. Alors le violet est une excellente couleur. Eglise autrefois, baba-cools plus récemment, imaginé par un communicant quelconque se croyant malin (sans doute le frère de celui qui a proposé l’orange au MODEM). Parfait, donc !
Le libéralisme a d’autant plus d’avenir qu’on fera croire aux masses ignorantes que TINA (There Is No Alternative) règne en maîtresse.

JPO
JPO
13 années il y a

Bonjour à tous Si j’ai demandé à Lomig de faire ce travail, c’est parce qu’il est capable de défendre la doctrine libérale en restant très ouvert d’esprit et en faisant autrement qu’en récitant des « couplets préconçus ». Le travail qu’il fait pour défendre le libéralisme depuis un certain temps, sans parti, est remarquable. AL a pour ambition de peser un jour sur l’échiquier politique. Pour l’instant nous sommes les seuls à représenter le libéralisme authentique (libertés individuelles libertés économiques) Nous nous définissons comme n’étant ni de gauche ni de droite. Nous défendons, entre-autre, aussi bien la libéralisation du canabis que la flat tax. Ces positions, loin d’être surréaliste sont celles de la plupart des partis libéraux authentiques que l’on peut trouver en Europe et de par le monde (FDP, Liberal democrats, PO…) Il n’est pas évident de défendre le libéralisme en France parce que celui-ci a été diabolisé et mal compris pendant des années. Mais certaines de nos idées commencent tout de même à faire leur chemin. Si ce n’est dans les urnes, au moins dans la tête de certains journalistes. Autre signe encourageant : sur les 7000 internautes qui ont déjà fait le test questiondeliberte.fr, la moyenne est actuellement de… Lire la suite »

Mathieu L.
13 années il y a

J’admets avoir du mal à comprendre cette volonté de dégager l’idéologie libérale de la bipolarisation gauche-droite. Si le libéralisme n’est pas politique, il n’a à ce moment-là pas besoin de parti pour le porter. Il faudrait que vous fassiez plutôt du lobbying pour convaincre les grands partis de l’intérêt de vos idées. Par contre, si c’est politique, ce que je crois plutôt personnellement, le fait de situer le positionnement se justifie. Dans ce cas, en France, les libéraux sont plutôt classés à droite de l’échiquier politique. L’historien René Rémond en faisait l’un des trois courants dominants de la droite française. Il n’y a là aucune insulte à ce que je sache. D’ailleurs, le FDP allemand se classe plutôt au centre du jeu politique, de même que les libéraux anglais. Ce qui explique cela est sans doute la position traditionnellement très à gauche du parti socialiste français par rapport au SPD et au Labour. Maintenant, peut-être cherchez-vous une stratégie politique à la MODEM ou à l’écologiste : ni gauche-ni droite histoire d’apparaître comme une alternative crédible aux mouvements ayant déjà pignon sur rue. A ce moment-là, on est plus dans les idées mais dans la stratégie politique. Je vous pose, JPO… Lire la suite »

Sabine
13 années il y a

Petites précisions pour le violet… Quand il a fallu choisir notre identité graphique pour AL, plusieurs questions se sont posées : être rapidement identifiables, ne pas rentrer dans un stéréotype, incarner jeunesse et nouveauté. Le violet a de nombreux avantages: c’est une couleur qui était « libre » (nous pensions au Orange, mais le Modem l’avait déjà prise ; le bleu c’est l’UMP, le rouge les cocos, le rose le PS et le vert… les Verts et le jaune est absolument impensable => ne passe pas à l’impression): pour un jeune parti, il était important d’avoir une identité graphique qui sortait du déjà vu. le violet / la violette, c’était une manière de sortir du cliché « libéral = de droite = méchant ». Une violette, c’est une petite fleur fragile, à l’opposé de l’image médiatique du libéral c’est un petit clin d’œil : nous incarnons un libéralisme authentique, qui dépasse le clivage droite/gauche. Prendre le violet qui est un mélange de rouge et bleu incarne bien cette volonté de ne pas nous situer sur un axe politique que nous estimons dépassé (il faut penser la politique comme un triangle « libéral, socialiste, conservateur », l’axe droite-gauche n’ayant plus de sens). Et pour finir,… Lire la suite »

Ozenfant
13 années il y a

Pour un patron, parler du libéralisme, comme le fait Lomig, c’est un peu surréaliste, puisque (je l’ai déja dit) nous vivons dans une mondialisation néo-libérale et que nous ne pouvons pas être autre chose que libéraux, dans le monde où nous vivons.

Alors que voulez vous dire ?

Politiquement libéraux ?
Economiquement libéraux (au moment ou même les USA reviennent vers un contrôle de l’état devant les disfonctionnement du sytème).
Au niveau des entreprises ?
Au niveau de la France ?
Au niveau de l’Europe ?
Au niveau de la fiscalité et dans ce cas, ça signifie quoi une fiscalité libérale ? L’abandon de tout prélèvement ?

« Les « comment » m’intéressent assez pour que je renonce sans regret à la vaine recherche des « pourquoi ». Disent les acteurs économiques en reprenant Martin du Gard.

Dîtes nous COMMENT : Les lieux communs et les idées reçues concernant les « pourquoi » sont connus de tous (enfin de tous ceux qui ont un petit minimum de curiosité économique).

JPO
JPO
13 années il y a

@ Mathieu L:
Quand nous disons que nous ne sommes ni à gauche, ni à droite ça n’est pas simplement une posture et cela ne nous empêche pas de faire de la politique, bien au contraire.
Le libéralisme représente, comme je l’ai dit, la troisième dimension de la vie politique.
Ne confondez-pas, positionnement et stratégie.
Bastiat qui est la référence de tous les libéraux siègait à l’Assemblée, parfois à droite, parfois à gauche. AL, comme le FDP, ne s’interdit pas de faire des alliances
Enfin, concernent Bayrou et le modem. Bayrou parle aussi de ni ni, et en fait il vous parle de et et. Nous parlons vraiment de ni ni.
Voici quelques posts qui pourront vous aiguiller sur ces sujets :
De la gauche et la droite à l’école de Ségolène et NI-NI ou ET-ET

Mathieu L.
13 années il y a

La question ne me semble pourtant pas simplement anecdotique. Un parti sert à accéder au pouvoir. Si le pouvoir ne vous intéresse pas, à quoi sert la création d’un parti ? Vous pourriez vous constituer en club, en think tank ou en association. Il y a donc une évidente question stratégique. Votre problème du ni-ni me fait un peu penser à la situation des écologistes qui sont dans des débats équivalents. Cohn-Bendit essaie en ce moment de regrouper une liste pour les européennes regroupant des gens venant de la droite, de la gauche et de l’extrême-gauche. Il me semble que votre tentative ressemble à cela. Maintenant, vu l’histoire politique française, je doute qu’un parti libéral puisse accéder seul au pouvoir, comme cela a pu exister au RU dans le passé. Il vous faudra chercher des alliances, et je pense que vous les trouverez plus facilement à droite. Cependant, je crains que vous ne soyez obligé de faire des concessions aux structuralistes ! @ LomiG : je m’étonne de ta réaction sur le concept droite/gauche. Cette division n’est pas purement française, et elle s’applique à l’ensemble des grandes démocraties. Je pourrai comprendre que tu n’arrives pas à te situer. Cependant, vouloir… Lire la suite »

Mathieu L.
13 années il y a

Ouais, c’est vraiment une définition simpliste. J’admets que la question que tu poses est vraiment dure.

Je vais peut-être en faire quelques billets dans le futur, c’est très intéressant…

Ben
Ben
13 années il y a

Bonjour Lomig, Heureux de voir que tu as fait ta rentrée « bloguesque ». Pour ma part, je sors d’une longue période la tête hors de la bulle des Blogs et prépare la rentrée en bouquinant et m’informant, de quoi me remettre à la page. Concernant l’engagement chez AL, je te souhaite bonne chance. Je te souhaite bonne chance car tu vas être confronté à la mécanique du parti. Mécanique que j’ai eu du mal à supporter, ayant appartenu moi même à un parti. Je ne fais plus parti d’aucune organisation politique désormais car comme le disait très justement Charles de Mazade, « je me méfie des partis, ils deviennent facilement des partis pris ». Pour l’expérience que j’en ai, cette citation est tout à fait justifiée car dès lors que l’on entre dans un parti, il ne s’agit plus que de luttes indestines, de courtisaneries et d’oeillères intellectuelles, les gens s’interdisant toute réflexion critique à partir du moment où ils adhèrent à ce parti. Tel un dogme, la position du parti devient une vérité à défendre coûte que coûte, envers et contre tous. Ce fut une bonne expérience pour moi, mais je suis convaincu que rien ne vaut la liberté d’action et de… Lire la suite »

Philippe
13 années il y a

L’idée d’un parti libéral me semble stupide. Il faut simplement divulguer nos idées.