Citation #97

Il existe une fausse vision du libéralisme selon laquelle la seule chose qui intéresserait un libéral est la richesse matérielle, autrement dit l’argent. L’erreur est sans doute entretenue à dessein par les non-libéraux. Je leur retourne le compliment : ce sont les marxistes et socialistes qui s’intéressent aux richesses matérielles en prélevant des impôts, répartissant la richesse, etc. Ils oublient la dimension humaine des choses. Pour un libéral véritable, ce qui est important, c’est l’esprit humain et ce qu’il est capable de créer. La richesse matérielle n’en est qu’une conséquence éventuelle. Un des ouvrages essentiels de Ludwig von Mises, figure de proue de l’école libérale autrichienne avec Friedrich von Hayek, a pour titre L’action humaine. Son raisonnement de base : être libre — ne pas être esclave — c’est être propriétaire de son corps et de son esprit. Or, si l’on est propriétaire de son esprit, on l’est automatiquement de ce que son esprit a créé. Voilà ce que veut dire « être propriétaire des fruits de son activité », et c’est pour moi le fondement du libéralisme.
Pascal Salin

5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Ozenfant
13 années il y a

“être propriétaire des fruits de son activité”En tant que patron libéral dans une économie libérale je suis en effet propriétaire des fruits de mon activité…Le contraire s’appellerait le communisme …Ou veux-tu en venir, Lomig ?

Ozenfant
13 années il y a

Si j’ai bien compris, tu as trouvé un moyen pour que les citoyens ne donnent rien à l’état, mais que l’état continue à payer les députés, les juges, les flics, le chômage, les retraites… toutes les fonctions de l’état quoi ?

JLL
JLL
13 années il y a

petite correction. Il s’agit de Ludwig von Mises, Richard étant son frère, un éminent mathématicien