Salin à Lugano – #2

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Criticus
12 années il y a

Salin semble critiquer, à la fin de son exposé, la notion même de nation en remettant en cause la nécessité d’une défense nationale. Curieuse attitude, pour un francophone s’exprimant en français au Tessin, devant un public italophone…

Criticus
12 années il y a

Désolé Lomig, mais tu ne réponds pas à mon objection : l’évidence que nous ne sommes pas que des individus mais également des personnes déterminées par une culture est manifeste dans le cas de Salin : il s’exprime en français devant des italophones, qui doivent faire un effort pour le comprendre (ou qui écoutent un interprète). Apparemment, ça ne le gêne pas…

Criticus
12 années il y a

Cesse donc d’être dogmatique, tu n’en affaibliras pas tes idées, au contraire !
Salin nie l’existence de la nation, mais il se présente bien en tant que Français…
Pourquoi ? Parce qu’il parle français dans un contexte non-francophone.
On peut donc parler, en l’occurence, d’identité objective… qui dépasse l’individu.

Criticus
12 années il y a

D’accord, mais cette caractéristique le rattache à tous les francophones. Par ailleurs, ses autres identités (religieuse, politique, sociale, philosophique, etc) le rattachent aux personnes qui les partagent. Reste que la langue est à l’évidence un facteur important, capital même. Salin ne peut donc dire que la nation n’existe pas… même si je me suis récemment demandé si elle n’était pas morte.

Gruik
Gruik
12 années il y a

Je pense que Criticus confond Nation et Etat-nation. On peut parfaitement avoir une identité française, bretonne, basque ou alsacienne, on peut parfaitement revendiquer de parler français, ch’ti ou provençal, sans reconnaître le droit à un Etat de gérer la défense ou la justice.
L’identité propre à chaque individu et le système politique dans lequel ce dernier évolue sont 2 choses différentes.

Criticus
12 années il y a

Je ne les confonds pas, et ai fait plus d’une fois la distinction sur mon blog…
Mais tu ne le lis pas, n’est-ce pas ? ;-)

Gruik
Gruik
12 années il y a

Pas encore, mais je te promets de m’y mettre :-)

Ozenfant
12 années il y a

Lomig,
Génial, ce mec là !
Moi, je suis d’accord, j’ai trois appart et finalement j’emmerde les smicards: « tout le monde ne peut pas être pauvre, mon bon monsieur »: pas d’impôts donc pas d’armée d’état impotente, pas d’enseignement public ppeuplée de faignants, pas de justice d’état corrompue, pas de santé public avec des CHU dirigés par des Mandarins suffisants qui ne surveillent pas des internes issus d’un sérail d’état sclérosé.
Toutes les institutions deviennent privées et seront donc payantes et efficaces : Justice privée efficace, police privée efficace, cliniques exclusivement privées et efficaces, enseignement exclusivement privé et efficace.
Comme il n’y a plus d’institutions nationales ont fait de grosses économies :
Les députés et sénateurs deviennent inutiles et on peut économiser 7 millions de fonctionnaires et ENFIN utiliser leur main d’oeuvre a mettre en oeuvre de grands travaux nationaux (centrales marémotrices; ferroutages etc.).
Sarkozy, m’avait déjà fait économiser un pactoles sur les plus-values de la vente de mon entreprise, plus 8% de mes impôts, SALIN fait mieux, il les supprime !
Génial ! Quand je pense que j’étais si con…. que je n’y avais pas encore pensé !

Gruik
Gruik
12 années il y a

>> »Génial ! Quand je pense que j’étais si con…. que je n’y avais pas encore pensé ! »
Mieux vaut tard que jamais…

Ozenfant
12 années il y a

Comment çà caricaturer !
Je suis vraiment éxité, au contraire a l’idée de supprimer mes impôts, surtout que je suis entrain d’acheter un 3ème appart, et qu’ils me bouffent 45% de mes revenus.
Pour 30 €, dans « Libéralisme », non merci.
Je ne sais pas pour toi, mais j’ai toujours conçu mes propres méthodes d’organisations, de conception de produits, de sociétés, d’architectures de locaux, de publicités, de défense dans les procès, de recettes de cuisine etc..
Le libéralisme je suis à 100% pour, en ce qui concerne l’économie réelle dont je suis un praticien, et je n’ai pas besoin d’aller lire des gens qui n’ont jamais pratiqué le libéralisme concret, pour le comprendre.
J’en ai même conçu un exemple de fonctionnement réel.
Maintenant c’est à toi, de m’expliquer comment fonctionne (avec un exemple concret) : un système sans impôts comme le décrit Salin !
Moi, au fond je me contente d’essayer de comprendre ce qu’il dit dans cette vidéo !

Ozenfant
12 années il y a

Bin alors, Lomig !Ce projet de société sans impôts, ça vient ?Je suis tellement exité d’en savoir plus ?

trackback

[…] Salin à Lugano #2 […]