dans Empty

L’oral, l’écrit et internet

L’oral, c’est la communication animale, riche en sentiments, directe. C’est la seule qui soit vraiment chaleureuse. Parfois trop. L’écrit permet une prise de distance quelquefois nécessaire, et de formuler plus précisément des sentiments, en prenant son temps. La compilation d’informations nombreuses passe également par l’écrit. Ce qu’ont apporté les mails et les blogs : permettre de marier les avantages de l’oral (rapidité, interactivité) à ceux de l’écrit (discours plus précis qu’à l’oral, possibilité de prendre le temps pour répondre). Mais il ne faut pas sous-estimer le risque de disparition du contact réel. Il faut donc apprendre à utiliser ce nouveau mode de communication, sans perdre l’essentiel : le contact humain, la communication directe, le sens dans la relation.

Internet a révolutionné la communication. Que ce soit dans les médias, dans le travail, ou dans les relations personnelles, la rapidité et la présence mondiale d’internet a changé la donne. On connaît bien les modifications qui ont eu lieu au niveau des médias (diffusion planétaire et quasi-instantanée de l’information), au niveau du travail (recherche d’information grandement facilité, communication par mail prépondérante). Qu’en est-il au niveau de la communication privée ? Qu’apportent les nouvelles technologies (mails et blogs) ?
Je voudrais juste passer en revue quelques atouts et inconvénients des différents types de communication. Historiquement, l’humain a d’abord connu la communication non-verbale, puis l’échange oral, puis l’écrit…et maintenant Internet ! Je ne parle ici que des modes de communication, et pas des différents langages.

Communication orale

Quelques atouts :

  • échange d’information direct et rapide
  • Contenu émotionnel riche (voix, attitude corporelle)

Quelques inconvénients :

  • Contenu émotionnel riche (peut être difficile en cas de conflit, ou de fortes émotions)
  • qualité très dépendante des interlocuteurs (si quelqu’un s’exprime mal, l’échange d’information peut devenir difficile)
  • Proximité géographique nécessaire (difficile de parler à quelqu’un qui est à 300 mètres, et a fortiori à l’autre bout du monde !)

La communication orale/physique est, selon moi, de loin celle qui est la plus riche et la plus indispensable. Quand elle se passe bien, c’est celle qui apporte le plus durablement du sens, de l’échange (notamment parce que des émotions y sont véhiculées, je pense).

Quelques caractéristiques de la communication écrite (courrier habituel)

Quelques atouts :

  • plus besoin de proximité géographique
  • possibilité d’exprimer plus précisément les sentiments, de prendre son temps pour le faire
  • Possibilité de mieux organiser l’échange d’informations, et donc d’échanger plus d’informations (un catalogue de La Redoute est plus long à faire passer par téléphone!)

Quelques inconvénients :

  • temps nécessaire pour écrire un courrier (minimum 1h)
  • délai pour la délivrance du message (même s’il a été énormément raccourci grâce aux avions)

Le courrier standard est donc un moyen d’échanger plus d’informations, plus précisément (qu’il s’agisse de sentiments ou non), et présente les défauts de ses avantages : plus long à produire, plus de délai pour l’interaction, moins de sentiments directs et de contact humain.

Mail et blogs : le mariage de l’écrit et de l’oral…ou un piège pour solitaires !

Les mails ou les blogs, par le côté instantané et direct, et par le côté « écrit », permettent de supprimer quelques inconvénients de l’oral et de l’écrit, et d’additionner les avantages de l’un et de l’autre ; pour peu que l’on fasse attention à ne pas seulement cumuler les inconvénients de l’oral et de l’écrit…!

Quelques atouts :

  • délais quasi-nuls ; interaction instantanée
  • possibilité d’exprimer des choses plus posément qu’à l’oral, et plus rapidement qu’à l’écrit (puisque la transmission est instantanée)

Quelques inconvénients :

  • manque de contacts humains direct. C’est le piège n°1: ne se servir que de ce mode de communication, en pensant communiquer complètement
  • caractère trop bref de la communication, sur un mode oral / SMS. C’est le piège n°2 : profiter de la rapidité de ce mode de communication sans utiliser la formidable puissance de l’écrit, qui permet de prendre son temps, et dire les choses autrement qu’à l’oral.

Conclusion

Pour terminer, je trouve qu’il y a un formidable potentiel dans les nouveaux modes de communication. Ce potentiel est déjà réalité dans le monde professionnel, où le mail, le travail collaboratif, la veille active rapide ont apporté énormément en efficacité. Dans le domaine personnel, nous n’en sommes qu’au début. Le potentiel est énorme, mais il faut utiliser intelligemment ces nouveaux médias. Comprendre, justement, qu’il s’agit d’un média (d’un support) et que le contenu c’est le sens que nous y mettons. Ceux qui ne seront pas capables de le faire seront condamnés à passer des heures devant leur écran, seuls, et sans contact signifiant (utiliser Meetic pour nouer un contact réel avec quelqu’un c’est très bien : mais combien passent des heures devant leur PC en ayant l’illusion de remplir ainsi leur désert sentimental ?). Ceux qui sauront apprivoiser ce curieux mariage d’écrit et d’oral, d’instantanéité mondiale et de mélange global des cultures en verront la force : pouvoir rester en contact par mail avec des personnes éloignées, avoir quelques discussions sur l’actualité (blog), mettre en place des espaces communs familiaux pour continuer à tisser le lien familial (gros projet de « blog » familial en cours…), se tenir au courant. J’aime toutes ces possibilités offertes ; à nous de savoir les utiliser intelligemment, de manière signifiante, interactive et riche d’humanité !

Laisser une Réponse à annuaire inversé gratuit Annuler la Réponse

Write a Comment

Commenter

  1. Salut les internautes,Je voudrais juste souligner que la communication directe verbale ou orale est la seule réellement indispensable pour vivre, elle inclue de fait toutes la communication non verbale (gestes, intonations, mouvement du visage, toucher…), c’est ce que tu décris comme émotions qui passe je croîs… Et c’est peut être encore le meilleur de cette discussion, cette communication non verbale, ce toucher finalement ; imagine que tu discutes avec un mec qui ne parle pas du tout la même langue, je pense que l’intéraction risque d’être forte en émotion !Si c’est une femme, je te racontes pas. Et la communication orale par téléphone ? Moi si t’es à 300 mètres, j’taxe un portable à quelqu’un et j’t’appelle. Et la web cam via internet ? Voici à mon sens d’autres types d’interactions orales ayant leurs spécificités ?Bonne fête PapaSimon

  2. salut simon,merci pour ton commentaire..!oui, je suis assez d’accord sur le fait que la communication directe soit la seule « indispensable »…Par contre, je ne trouve pas que la communication non verbale soit le meilleur : c’est une composante indispensable, mais seule elle n’est pas suffisante.Et sinon, oui j’ai complètement laissé de côté le téléphone : c’est un oubli, lié au fait que je n’ai jamais vraiment réussi à me servir correctement de cet outil pour communiquer. J’apprends peu à peu. Le téléphone portble présente les mêmes intérêts et les mêmes risques, je trouve, que la communication par internet : rapide, direct, instantané, mais aussi superficiel, facilement purement de contact sans échange d’information…non ?à bientôt !et bonne fête Pap »