dans Empty

Les 6 fonctions du titre

A quoi sert un titre d’article ? C’est à cette question que répond Yves Agnès dans son « Manuel du Journalisme ». Les 6 fonctions principales (accrocher le regard, l’essentiel en un coup d’œil, favoriser les choix, donner l’envie de lire, structurer la page et hiérarchiser les informations) sont détaillées. Je vous les donne ici, avec quelques modifications/commentaires pour appliquer cette réflexion au cas des articles de blog. Un deuxième article suivra concernant les qualités d’un bon titre (celles qui lui permettent de bien remplir ces 6 fonctions).

On trouve, toujours dans le « Manuel du Journalisme » (Editions La Découverte), écrit par Yves Agnès, une réflexion intéressante sur les fonctions de la « titraille » (titres principaux et sous-titres considérés comme un tout). Cette réflexion est suivie d’une description des qualités d’un bon titre, et je pense qu’il est intéressant pour tous les blogueurs d’avoir en tête ces quelques rappels de bon sens, que l’on a tendance à oublier un peu trop facilement pour ne faire confiance qu’à son instinct. C’est surtout pour les titres lus dans un aggrégateur (ou un digg-like) que cette analogie avec la presse « papier » prend tout son sens : le parcours rapide des titres dans un aggrégateur ou un digg-like ressemble beaucoup à celui effectué dans les pages d’un journal papier. Je vous présente donc dans ce premier article les fonctions du titre d’un article, avec quelques modifications pour adapter ces listes au cas particulier du blog. Un deuxième suivra, décrivant les qualités d’un bon titre.

Les 6 fonctions du titre d’un article

  1. Accrocher le regard. Par sa forme graphique autant que par sa formulation (notamment les mots clefs qui le composent) le titre doit accrocher le regard du lecteur au premier niveau de lecture, lors de l’arrivée sur le blog (home page), lors du défilement rapide de cette page, ou lors de la lecture du titre dans un aggrégateur.
  2. L’essentiel en un coup d’oeil.Ce passage en revue rapide permet en quelques minutes de se faire une idée de l’actualité, des nouveaux articles, et des principaux sujets traités. Ce passage en revue est encore plus rapide dans un onglet d’aggrégateur ou de digg-like contenant déjà des articles classés par thèmes.
  3. Favoriser les choix. Pendant ce moment, le lecteur fait la sélection des articles sur lesquels il compte revenir. La qualité des titres est un élément non négligeable de ces choix.
  4. Donner l’envie de lire. C’est la fonction principale du titre : éveiller l’intérêt du lecteur, sa curiosité, provoquer l’envie d’en savoir davantage.
  5. Structurer la page. Les titres et sous-titres sont des éléments décisifs de la mise en page. Ils éclairent ou écrasent le texte, ils servent ou desservent par leur forme la réalisation de l’objectif poursuivi. Le lecteur passe d’un titre à l’autre, dans la page ou dans les diverses pages et ce sont les titres qui structurent l’agencement de ces pages. Il importe donc de bien penser la manière dont les styles CSS choisis permettent de faire ressortir les titres sans écraser l’article (choix des couleurs, des polices, des tailles de lettres et d’interlignes, etc…
  6. Hiérarchiser les informations.Le choix des caractères et leur grosseur, la surface relative occupée par l’ensemble de la titraille sont des éléments majeurs de hiérarchie des articles et donc des informations qu’ils contiennent. Dans un même page : le titre le plus visible est celui que la rédaction veut mettre en valeur. Cette partie m’a fait réfléchir sur la mise en page des blogs : les titres des articles font tous la même taille, et l’organisation anti-chronologique donne une importance majeure au dernier article. Pourquoi ne pas avoir des titres d’articles dont la grosseur diminue ou augmente en fonction de critères à définir (nombre de visiteurs, nombre de commentaires, etc…) ? Cela permettrait d’avoir une « home » plus dynamique avec une hiérarchisation des articles pas nécessairement ou uniquement chronologique (il faut quand même garder ce critère), qui pourrait mettre en avant les articles « forts ». Intéressant à imaginer. Pour l’instant ce qu’il faut retenir, c’est que les titres des rubriques des sidebars doivent être plus petits et ne pas gêner la lecteur des titres d’articles.

Les titres structurent la page

Naturellement, les qualités d’un bon titre découlent des fonctions qu’il doit remplir. Dans le deuxième volet, nous verrons donc ce que sont, aux yeux d’un journaliste, les qualités d’un bon titre. Cette liste m’a permis, en tout cas, de me rendre compte que la mise en page est très structurée par les titres, et cela de manière plutôt figée sur un blog. Une réflexion sur des titres de taille variable pourrait amener à des formes un peu différente de présentation de la page d’accueil du blog. Qu’en pensez-vous ?

Write a Comment

Commenter

13 Commentaires

  1. Article très intéressant ! Je me permets de rajouter, puisque tu parles de mots-clefs dans un titre, que ceux-ci accrochent aussi les yeux des moteurs de recherche ;). Un bon choix de mots-clefs permettra à ceux-ci d’obtenir un bon poids dans les moteurs, si comme sur ton blog, les titres d’articles apparaissent dans l’URL.(Les mots dans l’url sont très importants). Enfin ceci sort peut être du contexte de cet article. »une réflexion sur des titres de taille variable pourrait amener à des formes un peu différente de présentation de la page d’accueil du blog » : Tu veux dire une taille différente pour chaque titre d’article ? Cela risquerai d’aller contre la hiérarchisation des éléments de ta page. Ce qui accroche le regard et met le lecteur à l’aise c’est aussi une mise en forme globale de ton site où le lecteur puisse s’habituer et retrouver les informations agencées de la même manière.

  2. salut Cyril,merci pour ton commentaire !en fait les tailles de titres différentes, c’était pour continuer l’analogie avec les journaux papier…: sur une page de journal, tu as des titres de tailles différentes, selon l’importance du sujet.Les critères seraient à imaginer, mais on pourrait avoir une page de blog avec, par exemple, d’anciens articles ayant eu un fort impact, présent malgré leur âge, ou bien des articles en petit dans la side-bar…mais ce n’est pas sûr que ça ait un intérêt, tu as raison. ça risquerait de casser un peu trop l’apparence du blog …à bientôt !

  3. […] Qu’est ce qu’un bon titre ? Si on se base sur les fonctions du titre vues dans l’article précédent, un bon titre devra remplir plusieurs conditions pour remplir toutes ses fonctions (accrocher le […]

  4. Salut. J’ai ecrit ma these de doctorat sur « L’Eloquence des Titres ». Je suis donc tout a fait de votre avis sur l’importance du titre. En fait, quand j’ai commence ma these j’avais en vue, ne riez pas, l’importance du titre en general et d’un titre tel que Ph.D. en particulier! Comme je suis peintre, bien entendu, c’est la « visibilite » du titre qui me conduisait dans mes recherches. Et j’ai un particulier interet, dans votre ecrit, en la nature spatiale du titre de presse ecrite. De plus, dans ma these, le fameux titre du quotidien The New York Post: « Headless Body in Topless Bar », avait la part belle Ma these etait pour un doctorat de litterature, donc elle insistait bien entendu sur le contenu du titre. Dans tous les cas, la visibilite est le facteur cle.Bien a vous,CK PhD

  5. Bonjour COlette,merci pour ton commentaire, et désolé pour le délai avant la réponse…je n’avais pas vu le mail !L’aspect graphique de la visibilité d’un titre est passionnant, c’est tout le design des sites web et des magazines qui se joue là-dessus (pas que les titres d’ailleurs).à bientôt ! Que fais-tu maintenant ?

  6. Salut. Merci de la reponse. Je continue a m’interesser aux titres bien sur, et a la visibilite (surtout). Pas facile la visibilite! Mais pour l’instant c’est surtout les fetes de fin d’annee qui m’occupent.Joyeux Noel et une Bonne et Heureuse Annee.

  7. Pourquoi il ya une absence des titres de chapitres dans quelques romans moderne exemple « hizya »de maissa bey,es que il ya un problème a discuter a propos