Ségolène Royal : interventionnisme, démagogie et quelques silences en forme d’aveux

Hier soir, comme beaucoup de Français j’imagine, j’ai regardé la prestation de Ségolène Royal sur TF1. Si je devais résumer, je dirais qu’elle nous a servi un vaste foutoir de bons sentiments et de promesses sans réelle assise économique. Voyons plus en détail.

Interventionnisme

Ségolène Royal est bien dans la droite ligne des politiciens qui surtout ne veulent pas restreindre le rôle de l’Etat, et ses domaines d’intervention. En voilà trois exemples abordés hier :

  • augmentation du SMIC et des autres salaires par intervention de l’état : les entreprises n’auront bientôt plus qu’à suivre une grille des salaires fournie par le Ministère du Travail : vive la planification !
  • l’annonce de la réquisition des logements inoccupés par l’Etat est une atteinte à la propriété : mais il vrai que nous devons tout mettre en commun pour le bien général : vive le communisme !
  • l’annonce d’empêcher les licenciements dans les entreprises qui font des profits ; les patrons peuvent être plus cool maintenant : l’Etat providence va gérer leur boîte à leur place (il est vrai que l’Etat a depuis longtemps fait ses preuves en tant que gestionnaire et stratège !)

La position du curseur qui définit le rôle que doit prendre l’Etat dans la force de ses interactions avec le marché a été clairement annoncée hier soir : interventionnisme forcené. Il est vrai que c’est ce que les Français voulaient entendre, tant ils sont habitués à systématiquement se tourner vers l’Etat pour chaque problème de la vie.

Démagogie

Si la démagogie est l’art de flatter les gens en leur disant ce qu’ils veulent entendre, et la rouerie l’art d’utiliser l’habilité de la parole jusqu’au mensonge, alors Ségolène Royal est une sacrée démagogue, voire une menteuse. Dire tout et son contraire dans un intervalle de trois minutes, c’est ce qu’elle a fait à plusieurs reprises hier :

  • augmenter le SMIC et diminuer le chômage (voir mon billet précédent)
  • il faut diminuer la dette de l’Etat Français, mais par contre, on ne touche pas aux fonctionnaires !
  • à propos des OGM : il faut faire dela recherche sur les OGM, car ils peuvent apporter beaucoup, en terme de santé et d’environnement, mais José Bové a eu raison de faucher des champs d’OGM (contre ce que la justice vient pourtant de décider)
  • quant au progrès technique, il détruit des emplois, mais il crée des emplois (dans la même phrase!)

N’oublions pas que la cohérence du discours, allant avec une utilisation saine de la raison, comporte le principe de non-contradiction : dois-je en conclure que Ségolène Royal, hier ne s’adressait pas à la raison ?

Quelques silences en forme d’aveux

Certains sujets importants n’ont pas été abordés, et qu’ils aient donné lieu à des questions ne change pas grand-chose :

  • la pérennité du système de retraite a fait l’objet de la première question et Ségolène Royal, au lieu de répondre sur le fond de la question (l’âge des départs à la retraite) a préféré botter en touche et parler du montant des petites retraites
  • un intervenant, étudiant en chimie, a évoqué les émeutes de l’hiver 2005 : là encore, silence sur ces évènements graves et sur leurs causes
  • en enfin le clou du spectacle : personne n’a abordé les 35 heures ! Ségolène Royal, selon moi, avait pourtant le devoir de clarifier sa position sur ce point précis…

Ca fait franchement froid dans le dos !

Profondeur des vues journalistiques

Pour finir, il faut décerner la palme du ridicule à PPDA, dont le rôle est pourtant bien passif dans ce type rendez-vous : les seules interventions qu’il a faite pour rappeler des questions posées, et que Mme Royal avait oublié portaient sur … les 35 heures ? les banlieues ? l’inégalité de traitement homme/femme au travail ? le coût de la main d’œuvre ? NON ! PPDA est intervenu pour relancer sur deux points essentiels de la campagne présidentielle, et cruciaux pour l’avenir de la France :

  • le remaniement en cours de l’équipe de Ségolène Royal, mais sur les gens, hein ?
  • est-ce que M. Hollande aura un poste et si oui, lequel ?

Merci pour ces interventions de journaliste « peopolitique », on s’en serait passé, et j’aurais pour ma part préféré qu’il relance Mme Royal sur les émeutes…
Pour finir sur une note d’humour, le monsieur qui a posé la question concernant le futur poste de Hollande en cas de victoire de Royal, l’a tourné de la sorte – vous me direz que j’ai l’esprit mal tourné, et c’est peut être vrai! – :

Quelle sera la position de M. Hollande?
:mrgreen:

Posée à la femme de l’intéressé, c’est une question qui ne manque pas de piquant ; ça m’a bien fait marrer. Il n’y a que les propos de Ségolène qui auraient pu être aussi drôles, s’ils n’avaient pas été aussi pathétiques.

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Denis
14 années il y a

Ses propositions sont belles et alléchantes, normal elle a recueilli les envies des français mais qui va payer ? Sur ce point elle à été incapable de répondre.

Je crois qu’elle est pleine d’idées mais qu’elle a un sacré problème avec le budget et encore beaucoup de choses à apprendre, un président de région oui mais d’un état c’est moins sûr.

jm
jm
14 années il y a

Salut Lomig,
Il y a un petit problème avec le clicker scoopeo dû au caractère …
Je vais voir ce que je peux faire pour corriger ça :-) Cela dit tu devrais pas l'utiliser dans les slugs de tes urls.
jm

tabasco
tabasco
14 années il y a

C'est quand même mieux d'avancer lentement mais sûrement, et en toute honnêteté. Plutôt que promettre de manière très assurée et certaine tout un programme… et d'être obligé de le retirer en urgence car il est irréaliste.
Personnellement je fais plus confiance à une personne pensant à l'intérêt de la france et étant honnête sur ses limites car une autre obnubilé par la conquête du pouvoir et ce sans aucun recul.

Pour la personne qui va nous gouverner mieux vaut choisir l'honnêteté à la démagogie non ?

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut,
@ denis : merci pour ton commentaire. c'est sûr qu'au niveau financement, la seule chose qui soit sûre, c'est ce que le contribuable et les entreprises qui vont payer…A+
@jm : merci pour la remarques, mais :?: qu'est ce qu'un "slug d'url" ??? :shock: je ne comprends pas trop…j'ai collé un bout de code correspondant au clicker à l'endroit où je voulais le voir apparaitre : où faut-il que je le mette ??? merci d'avance.
@ tabasco : merci pour ton commentaire. Justement, c'est ce que je voulais dire (on est d'accord :mrgreen: ) : je préfère l'honnêteté de Nicolas Sarkozy à la démagogie de Ségolène Royal. C'est le propos de mon billet : expliquer en quoi Ségolène Royal est démagogique et caresse tout le monde dans le sens du poil … A+
LOmiG

Moi pas franç
Moi pas franç
14 années il y a

Pas normal cet acharnement envers la seule possibilité qui vous est offerte de sortir de l'ornière creusée par la droite imbécile et ringarde dont Sarkozy est le plus parfait exemple, le plus beau fleuron …
Triste pays qui va hésiter entre Le Pen et Sarkozy … les pieds dedans ou dedans jusqu'au cou … quelle alternative !!!!

Fred
14 années il y a

Tres bon article… bravo !…
C'est sur que Mitterrand doit se retourner dans sa tombe !!!!!

sapym
sapym
14 années il y a

Le contribuable va payer…bah oui…les impots permettent de faire tourner l'Etat…d'avoir des services publics de qualité etc…c'est ptet douloureux (qui aime en payer) mais il faudrait ptet dire les sacrifices que l'on est pret à réaliser pour faire baisser des impots… Baisses qui soit dit en passant profite en marjeur partie à une certaine frange de la population…qui n'est pas celle qui en a le plus besoin…. :shock: L'honnete de Sarkozy Vs la démagogie de Royal ?? …Lui qui fait dans le populisme ? Ne pas remplacer un fonctionnaire sur 2…voilà bien une mesure populiste…Seulement personne pour lui demander "Quel fonctionnaire ??" Bah oui il veut renforcer la police, l'enseignement, la recherche, la santé….bah déjà là on a fait la majeure partie des fonctionnaires…alors pour réduire va falloir couper sec dans les services restant car il en reste plus des masses…et pas sur qu'on arrive au 1/2….Si ça c'est pas de la démagogie… Pour le "clou du spectacle"….on peut effectivement de lui reprocher de ne pas avoir répondu à une question qui n'a pas été posée :roll: ….. Faut savoir si c'est un meeting ou des réponses à des questions… De toute façon ces émissions sont inutiles car avec tout… Lire la suite »

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut, @ moi pas français : je ne m'acharne pas, je constate. et je raconte ce que j'ai ressenti en regardant l'émission. Tu as le droit de ne pas ressentir la même chose ; je ne sais pas si c'est une raison pour s'énerver. :neutral: @Fred : merci pour ton commentaire ! et merci pour le compliment ; je viens d'aller faire un tour sur ton blog : il est super ! j'essaye d'y passer régulièrement…+ @Sapym :merci pour ton commentaire je suis d'accord pour payer, mais justement comme tu le dis pour des services publics de qualité… c'est ça le problème ! le service public en france est en ruine, et c'est peu de le dire ! L'école est une créatrice d'inégalité et de désinsertion sociale, l'université est le siège de mandarin coupé du monde industriel, la liste est longue…lis le livre de Jacques marseille "le grand gaspillage" et tu verras toutes les économies que l'on peut faire en réformant l'Etat. Dans les réformes indispensables, il y a la réduction du nombre de fonctionnaires, tous ceux qui sont un peu objectifs, de droite ou de gauche le disent. le 1/2, c'est même pas des suppression de fonctionnaires, c'est des… Lire la suite »

sapym
sapym
14 années il y a
  • Je suis bien conscient pour le 1/2 qu'il s'agit de non remplacement et pas de suppression…mais à l'heure de gros départs en retraite, il s'agit bien de faire des coupes franches….Je demande donc où…simplement…si l'on ne veut pas affaiblir les ministères que l'on veut protéger (manque de moyens dans l'éducation nationnale, supérieure etc).
    Si l'optimisation doit être possible (et c'est ok un besoin je ne le nie pas)…il ne faut pas non plus pousser le bouchon trop loin…
    Qd tu parles de démagogie/honneteté, je trouve que la ficelle fonctionnariat en est une grosse !!!! Il n'y a rien de plus populiste…

  • Et pour le principe de non contradiction…Jai relevé le mm avec M.Sarkozy qui une minute prenait en exemple les pays voisins et un quart d'heure plus tard disait qu'on avait rien à leur envier….

Bref, c'est normal selon sa sensibilité de faire un document à charge ou les louanges de qq'un dont on se sent plus proche mais il ne faut pas quand même exagérer les propos de l'une pour mieux lisser ceux de l'autre.
Toutefois, content de pouvoir débattre en toute simplicité sans que celà devienne une foire d'empoigne….

Mums
Mums
14 années il y a

J'avais aussi envie de gueuler un bon coup apres l'emission d'hier. Marre d'être sans cesse l'objet et la cible des conseillers de Mme Royal. Marre d'une candidate qui tente à chaque instants, par des formules apprises quelques heures auparavant, de séduire son auditoire. Elle se tenait là, au centre de l'auditoire tel un professeur parlant à ses gentils étudiants venus l'écouter studieusement. Cette femme c'est du vide total, une simple marionette avec laquelle ses conseillers en communication se font un plaisir de jouer. Et la goutte de trop tomba : au moment où Mme Royal s'approcha de cet homme pour lui caresser furtivement l'épaule alors que celui-ci ne pouvait se retenir devant l'émotion. C'était trop ! L'overdose !! Je n'ai pas pu tenir une seconde de plus à regarder cette émission, j'ai pris ma télécommande et éteint la télé. Je suis une personne horrible vis-a-vis de cet homme me direz-vous ? Et bien non ! Dans une autre situation ma réaction aurait été totalement différente, mais Mme Royal a utilisé cet homme pour se faire passer pour "Maman Royal" et c'est vraiment quelque chose que je déteste !! Vouloir sans cesse se donner une image dictée par son équipe. Son… Lire la suite »

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

@sapym : salut et merci pour ton commentaire ! le manque de moyen doit être utilisé avec précaution. Si les locaux sont vétustes, si le matériel manque dans beaucoup d'école (et c'est pire dans le supérieur), le nombre de professeurs, lui, n'a jamais cessé d'augmenter alors même que le nombre d'élèves diminuait…il ne faut pas confondre moyen matériel, et création de postes. Selon un rapport de la cour des comptes, cité par Jacques Marseille, en 2005, 32000 professeurs équivalent-temps-plein n'ont pas vu un élève de l'année, alors même qu'ils ont été recrutés pour ça. 32000 représente 10% du corps professoral des écoles primaires et secondaires. C'est tout simplement énorme ! Quelle entreprise un tant soit peu bien gérée pourrait se permettre de payer 10% de ses employés à faire "autre chose" que leur mission…? Content aussi qu'on puisse discuter et argumenter sans "foire d'empoigne"… :razz: A+ @Mums: salut, et merci également pour ton commentaire ! ça m'a aussi fait un effet bizarre, cette scène : mais après tout c'est secondaire ! que ce soit le fruit d'un savant calcul de communication, ou d'une émotion sincère, ça ne change pas grand-chose…si ? L'amélioration rapide des handicapés est un thème qui transcende… Lire la suite »

Mums
Mums
14 années il y a

: je pense surtout que ce genre de comportement et d'opération séduction envers les personnes handicapés (à l'emission d'hier) ou envers les homosexuels (dans un autre contexte) va surtout lui (Mme Royal) permettre de ratisser tout ce beau monde et ainsi d'accroitre son électorat.

Voila tout !

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut,
tu as certainement raison : mais pour moi l'important est que l'action politique aille dans le bon sens ; améliorer la condition des handicapés, favoriser la mixité sociale, l'acceptation de la différence me semble indispensable si on veut pouvoir être fier de notre société. Que les politiques le fasse par bonté, ou par calcul, du moment qu'ils le font, c'est le principal. non ? :wink:
a+
LOmiG

segolene royal
14 années il y a

:shock:

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

:razz:
SUPER ! Ségolène Royal est passée sur mon blog…. :wink:
quel dommage qu'elle n'ait rien trouvé à dire …. :mrgreen:

pap
pap
14 années il y a

C'est triste de penser que tant de braves gens se fassent avoir par une démarche si clairement affichée démagogique. ça me rappelle les représentation de théatre avec guignol et les petits enfants qui croient au danger et hurlent pour protéger leur héros. C'est pitoyable que si peu d'esprit critique et tant de bonne volonté soient alliés pour façonner ce métal rare du français moyen dont je suis. Pas au point cependant d'aller voter pour cette tartuffe prétentieuse et illégitime pour tout socialiste qui se respecte.

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut pap !
merci pour ton commentaire !
Oui, c'est un peu triste…! La comparaison avec guignol est super : la différence c'est que nous ne sommes pas dans un théatre, et c'est ce qui rend le spectacle un peu vain.
ET oui les gens sont plein de bonne volonté : mais l'enfer n'est-il pas pavé de bonnes intentions…? Avoir des bonnes intentions ne doit pas empêcher de réfléchir, sans ça c'est juste de la naïveté….
Qu'est-ce qu'un socialiste en 2007 ? je suis intéressé par la réponse : j'ai tendance à penser, même s'il ne faut pas confondre les mots et les idées, que les représentants d'une gauche moderne se font appeler sociaux-démocrates en Europe, non ?
La réponse m'intéresse !
Merci encore pour ton commentaire…
a+

pap
pap
14 années il y a

Le socialisme est une doctrine qui privilégie la prise en compte des intérêts généraux pour favoriser le bien être individuel. C'est un synonyme de libéralisme, une doctrine qui pense qu'en favorisant le développement individuel de chacun on aboutit à une société globalement plus vivable.

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut pap
Ce sont des (presque) synonymes pour ceux qui ont, en arrière plan intellectuel, une volonté de progrès et une idée forte de ce qu'est l'interêt général…
Définir la ligne de démarcation entre les deux devrait être le travail des hommes/femmes politiques modérés : c'est toute la force du bipartisme à mon avis.
Le problème c'est que le socialisme français est englué dans l'extrême gauche et tient un discours quasi-marxiste de lutte des classes, égalitariste à tout-crin. Le débat est donc faussé.
Par ailleurs, je pense que l'accent doit être mis sur ce qui, à un moment donné, est le plus urgent…il semble bien qu'en France on ait un REEL besoin de libéralisme pour pouvoir redevenir réellement digne de parler de socialisme.
Ce qui me navre, c'est le retard culturel qu'on a pour intégrer les idées libérales qui ne sont pourtant pas si compliquées….
a +

Dav
Dav
14 années il y a

lol, le seul point positif de cet article c'est qu'il suscite le débat mais mis a part ça c'est un belle exemple de mauvaise fois et de lieux communx… seul rempart lorsqu'on se trouve a cours d'argumentaire valable ! 1er il faut qu'on m'explique comment on peut encore venter les bien fait du libéralisme débridé et nous dire que la France en a besoin lorsque il est EVIDENT pour les français (y compris ceux de droite) et le reste du monde que la politique menée en France par la droite depuis + de 10 ans est un échec TOTAL et a conduit la pays au bord du gouffre social et économique!!?? 2em Il est primordial de remettre la personnes humaine au coeur des stratégie politique, économique et social et d’arrête de croire que le marche prime sur tout. En effet la vue libéral est que si le marche se porte bien, la richesse engendrée bénéficiera a tous et générera du progrès social… C est faux !  cela crée un société ou ceux qui ont un bon travail et sont qualifié travail de + en + (cf proposition sur les heures sup de Sarko) dans des conditions qui se dégrade… Lire la suite »

Dav
Dav
14 années il y a

Encore un ptit mot…

Tu dénonces les contradictions de Sego et par exemple sa phrase “ le progrès technologique crée du travail mais en détruis aussi”

Je dirais que cette phrase est d’un bon sens et d’une évidence tel qu’il faut pas être bien malin pour la dénoncer ou alors il faut vraiment prendre les gent pour des cons…

Encore un dernier mot pour situer ma réaction car je ne veux pas qu’on pense cette réaction bourrée de faute d’orthographe émane d’un gars a ½ analphabète qui passe sa vie au café du coin…

Je veux juste préciser que j’ai 30 ans , que j’ai passe toute ma vie entre Londres (ou je vis) et les US et que donc que je n ai jamais beaucoup pratique le français
J’ai un Master in Finance & Accounting de la BSL, que je travail pour un grande banque européen et que évidemment je suis ce qui se passe en France de près…

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

Salut Dav, pfiouu… :shock: à long article, très long commentaire…je ne pourrais pas répondre à tous les points (il vaut mieux aller à l'essentiel). N'hésites pas à relancer si un point qui te paraissait crucial a été laissé de côté… 1) Tant mieux si le billet suscite le débat : c'est le but ! 2) Je n'ai pas vanté les bienfaits du libéralisme débridé : j'ai simplement expliqué en quoi le discours de Ségolène Royal ne me convainc pas…Par ailleurs, l'échec des politiques menées depuis 10ans ne prouve pas grand-chose contre le libéralisme : aucune politique libérale n'a été menée en France depuis très longtemps…Le libéralisme est une doctrine de DROIT avant tout, et qui place l'individu, la personne humaine justement au centre de la démarche. je n'ai jamais pensé qu'on pouvait centrer sa démarche sur autre chose que les humains : je suis humaniste. 3) L'approche libéral du travail consisterait plutôt à dire : laissons libre les partenaires pour négocier entre eux le contrat de travail. Liberté qui ne peut exister que si le plein emploi est la règle, permettant aux salariés comme aux entreprises de CHOISIR. La liberté va avec le choix, à mon sens… 4) que les… Lire la suite »

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

re-salut,
tu as raison : le progrès technologique crée du travail et en détruit. Ce que je voulais souligner, et je ne l'ai pas fait adroitement, c'était que, si c'est une manière de dire que tout change, il vaut mieux dire en même temps et aussi que les progrès technologique vont de pair avec une économie florissante et une élevation du niveau de vie. Vive le progrès !
A+, et merci pour ton commentaire

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut lestat,
je ne sais pas si c'est une citation ou quoi,
mais il me semble tout de même que Sarkozy est justement l'exemple du "renouveau" de la droite, et de la politique française en général : il dit la vérité dans une mesure bien plus importante que la plupart de ses "adversaires"…Il ne me semble ni imbécile, ni ringard.
Mais tu as le droit de penser le contraire bien sûr…
LOmiG

pap
pap
14 années il y a

ce n'est pas un "acharnement" mais objectivement ségo n'est pas la solution: rien que des annonces, aucune connaissance de terrain. C'est pitoyable de la voir se faire donner une leçon sur l'emploi lors de l'émission ripostes de moati: elle ne fait que du journalisme et elle est trop loin de la vraie vie: une catastrophe pour la gauche et pour la France. D'ailleurs combien de leaders ou penseurs de gauche sont-ils avec elle? Pourquoi est elle en train de perdre sous nos yeux la chance de la gauche? Parcequ'elle n'est pas de gauche mais du monde virtuel de médias parisiens décalés. Si au moins son échec permettait de refonder un PS solide et réaliste. Mais en France touts est décalé. A force de mettre Sarkozy à l'extrême droite et de considérer qu'une gauche respectueuse de la propriété privée est une droite, alors oui on aboutit à cette situation ridicule dans laquelle bové- besancenot seraient des centristes de bon aloi. Il faut voir la situation en face c'est à dire comparer objectivement, sans fanfaronnade, notre société avec les autres sociétés développées. Le résultat est sans appel: la France est bloquée, stérilisée, incapable de faire les réformes dont elle a besoin, elle… Lire la suite »

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut pap,
et merci pour ton commentaire…
d'accord avec toi : c'est sidérant de voir qu'on est pas capable, collectivement, de se comparer sereinement aux autres et d'en tirer des voies d'amélioration…
On est les meilleurs, donc ça ne sert à rien de regarder les autres…
Les Français vivent dans un monde étrange, décidemment…
a+

tabasco
tabasco
14 années il y a

hello!

en fait bien sûr je voulais dire que c nicolas sarkozy le démagogique ;) au mieux je peux reconnaître que ségolène royal essaie de l'être un peu (démagogique) car elle se rend compte que malheureusement c'est efficace mais son honnêteté l'empêche de l'être autant qu'un sarkozy, qui lui ne s'embarrasse pas de ce genre de détail :)

pap
pap
14 années il y a

plus je vois ségo à la télé et plus je lis les nullités qu'elle déclame, plus je me dis que je ne serai plus socialiste. A moins qu'on accepte clairement l'idée qu'elle n'est qu'une construction médiatique, comme l'étaient les spice girls ou les boys bands. tout ça n'est que marketing pour essayer de sauver le Ps de sa vacuité.

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut pap ! et merci pour ton commentaire…!
bah oui, ça fait pitié…!
je pense qu'il y a tout de même des gens qui votent habituellement à gauche et qui ressentent ça assez fortement (le côté spice girl de la politique)…
j'espère qu'ils auront le courage et la liberté d'esprit de voter pour le seul homme de gauche des élections : sarkozy !
a+

Lestat
Lestat
14 années il y a

"Pas normal cet acharnement envers la seule possibilité qui vous est offerte de sortir de l’ornière creusée par la droite imbécile et ringarde dont Sarkozy est le plus parfait exemple, le plus beau fleuron …"

:mrgreen:

Manon
14 années il y a

Pour toutes les raisons que tu évoques, et bien d'autres encore… : SARKO PRéSIDENT !!

LOmiG
LOmiG
14 années il y a

salut Manon,
merci pour ton commentaire…sans équivoque !
je suis d'accord avec toi : ce serait le mieux pour ce coup-ci…!
a

Gontman
Gontman
14 années il y a

Hello !
Tout à fait d'accord avec LOmig,Pap et Manon.
Le système "France" est au bord de la rupture. Ce qui est incroyablle également c'est que très peu de journalistes (il ont un rôle d'information, non?) ont le courage (où les connaissances) pour expliquer simplement que si la situation financière du pays était assimilée à celle d'une famille classique, cette famille serait alors au bord de la faillite personnelle, sur-endettée….. :sad:
C'est facile de dépenser, mais un moment les créanciers coupent les robinets. Et comment le peuple peut-il encore tolérer qu'aussi peu de comptes lui soit rendu sur l'utilisation de son argent ?
Comme dit l'autre ça va craquer un moment ou à un autre : je souhaite que cela soir le plus tôt possible.
Une des dernières chances avant le naufrage du paquebot : un Nicolas Sarkozy couillu qui mettrai en oeuvre les réformes vitales pour le pays. :smile:
Gontman

trackback

[…] Ségolène Royal : interventionnisme, démagogie et quelques silences en forme d’aveux (34) : Effet “présidentielle” + ton volontairement “rentre-dedans”. […]