Pauvres Americains et riches Francais

Lorsque l’on discute au Café du Commerce, la discussion finit souvent sur une comparaison des USA (ou du Royaume-Uni) et de la France. Et lorsque l’on avance l’argument consistant à dire que les USA sont plus riches que nous, on se voit rétorquer quasi-invariablement l’argument massue : « ils sont plus riches globalement, mais ce sont les riches qui en profitent ! les inégalités là-bas sont énormes ! Ils ont plus de pauvres au final que nous. Quel super système qu’un système qui produit plein de richesses et plein de pauvres ! ». A cela il n’y a qu’une réponse : aller regarder les chiffres et la réalité…
Une première mise en garde consiste à rappeler qu’inégalité n’est pas synonyme de pauvreté. Une deuxième étape dans la réflexion consiste à préciser que si les inégalités peuvent être choquantes, elles ne sont pas vécues, pensées et compensées de la même manière dans toutes les sociétés.
Pour ne pas tout confondre, il est également utile d’aller regarder les comparaisons chiffrées, et d’en retenir les conclusions.
Une étude très complète se trouve sur le site de Daniel Martin : j’en rappelle ici les principales conclusions :

En définitive, à niveau de vie comparable, les taux de pauvreté américain, 12.5 %, et français, 11.7 %, sont très voisins. Dans ce domaine aussi, la vérité des chiffres dément les allégations de nos concitoyens antiaméricains qui essaient de nous faire croire que les Américains sont bien plus malheureux que nous. Rappelons-nous que :

  • Le taux de chômage français fin 2006 est de 8.8 %, alors qu’il est de 4.4 % aux Etats-Unis selon le Department of Labor (ministère du travail des Etats-Unis), statistique téléchargée le 30/11/2006 de la page d’accueil http://www.bls.gov/
  • Le niveau de vie moyen est 50 % plus élevé aux Etats-Unis qu’en France.
  • La France reprend l’avantage en matière d’inégalités de revenu disponible, avec un indice de Gini de 0.268 contre environ 0.466 aux Etats-Unis (où les impôts ne changent pas beaucoup cet indice).

Pour bien comprendre pourquoi, malgré ces chiffres éloquents, on entend souvent parler d’une proportion inquiétante de pauvres aux USA, il est bon d’aller lire l’excellent article de Christophe Vincent, « Le seuil de pauvreté, un indicateur qui n’indique rien. » Il faut vraiment lire cet article court, simple à comprendre et direct. Il y redéfinit deux notions importantes : le salaire médian, et le seuil de pauvreté.

  • Le revenu médian : c’est le revenu qui coupe en deux la population (la moitié gagne moins, la moitié gagne plus). A ne pas confondre avec le revenu moyen.
  • Le seuil de pauvreté : il correspond à la moitié du revenu médian

Christophe Vincent montre ensuite, à l’aide d’un exemple limpide, comment le seuil de pauvreté ne permet ni de refléter la réalité de la pauvreté, ni de comparer deux pays. L’exemple est très simple : on considère deux populations, avec deux répartitions de revenus. Extrait :

Supposons qu’aux États-Unis, 30% des habitants aient un revenu compris entre 200 et 300 KF, que 20% aient un revenu compris entre 300 et 600 KF, et que les 50% restants aient un revenu encore supérieur. Le revenu médian pour la population des États-Unis serait alors de 600 KF ( 50% gagnent plus, 50% gagnent moins ). Le « seuil de pauvreté » serait donc de 300 KF (la moitié du revenu médian). Trente pour cent des habitants des États-Unis vivraient en dessous du « seuil de pauvreté »! Mais avec un revenu compris entre 200 et 300 KF, pourrait-on vraiment dire que les États-Unis comptent 30% de pauvres?
Supposons maintenant qu’en France, 50% des habitants aient un revenu compris entre 50 et 100 KF, les autres 50% ayant un revenu supérieur. Le revenu médian français serait donc de 100 KF. Le « seuil de pauvreté » serait de 50 KF. Personne en France ne vivrait donc en dessous de ce fameux « seuil de pauvreté »! Pourrait-on dire pour autant que la France ne comporte que des gens riches?
Avec ces deux exemples, on voit déjà bien que ce prétendu seuil de pauvreté ne reflète absolument pas la réalité de la pauvreté.
Mais en plus, il ne permet absolument aucune comparaison entre les différents pays, le « seuil de pauvreté » de chacun n’étant pas le même. Dans notre exemple, pourrait-on sérieusement soutenir que la situation des Français est plus enviable que celle des Américains?
Ce seuil de pauvreté est donc un très mauvais indicateur. On ne peut en tirer aucune conclusion valable. C’est un indicateur… qui n’indique rien du tout. Il ne permet pas de dire si les 19% d’Américains considérés comme pauvres sont réellement pauvres. Il ne permet pas de dire s’il y a trois fois plus de pauvres aux États-Unis qu’en France (ce dont je doute).
Ce « seuil de pauvreté » n’a en fait qu’un seul intérêt: c’est un bon épouvantail. Les adversaires du libéralisme de mauvaise foi n’ont donc sans doute pas fini de l’agiter.

Que dire de plus ? Maintenant, si au détour d’une conversation quelqu’un dénonce le système américain à cause de son injustice (rendez-vous compte : 19% de pauvres, ma bonne dame!), vous pourrez lui dire que ce n’est pas si simple, ou mieux, l’envoyer ici pour lire cet article ! ;)

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

109 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
MiKE
13 années il y a

PS : tu parles des gauches et droites s'étant succédés mais en oubliant quand même que la situation s'est aggravée principalement sous les deux mandats Chirac [droite] et celui qui commence avec Sarko1er [droite ultra-libérale] ne parait pas bcp mieux parti.

Tu souhaites filtrer les entrants mais sur quel critéres ? Les sidéens ? On en veut pas.. Le non-diplômés ? Même pas en rêve.. Les parents étrangers de naturalisés français ? Et puis quoi encore.. ne te restera [si je suis la logique de l'immigration choisie] que quelques CSP + qui vont donc avoir le droit de venir en France en délaissant un pays qui a bien plus besoin d'eux que nous => moins de diplomés dans les pays émergents => + de pauvreté => plus de gens qui vont vouloir s'expatrier…en France ! CQFD.. mais l'expliquer est plus difficile que juste affirmer qu'on va fermer les frontières pour avoir du travail pour tous [méthodes FN avec son "3M. de chomeurs = 3M. d'immigrés"].

Je t'invite à lire une entrevue donnée par François Héran, le directeur de l’Institut national d’études démographiques (Ined) : http://www.usinenouvelle.com/article/page_article

MiKE
13 années il y a

Bob, il est toujours intéressant de jeter un coup d'oeil sur le passé pour mieux comprendre le futur : Si j'ai du mal à comprendre comment un pitoyable ministre a pû devenir président avec un bilan aussi catastrophique, j'ai encore plus de mal à saisir que cela ne dérange personne de voir la liberté de la presse s'eteindre petit à petit, les mensonges devenir vérités et les déclarations d'intentions {nous allons.. il faut.. il va se faire..) devenir des faits ! En même temps, 5 millions de télésptectateurs devant le dernier reality-show à la mode, ça donne une bonne idée de la lobotomisation rampante dans ce beau pays.

MiKE
13 années il y a

Oui, ce n'est pas ce qui est fait en ce moment où sur ordre du gvt, les visas pour rester plus de 90 jours sont devenus extrêmement difficiles à obtenir. Je te rappelle que la population européenne vieillit drastiquement et que si nous n'avons pas l'intelligence d'aider ceux qui ne souhaitent pas venir à rester chez eux + accueillir du mieux possible ceux qui ont fait le difficile choix de quitter leur pays pour offrir un futur meilleur à leurs enfants [ce que tu ferais à leur place si tu y étais, non ?] , on va se retrouver dans la position de pays semi morts où la main d'oeuvre sera plus ou tout aussi chère que la recherche et le développement. Ce qui est déjà le cas dans quelques états.

MiKE
13 années il y a

Je suis d'accord avec l'idée d'affronter la réalité et d'aider chacun à vivre sa vie le mieux possible : un exilé politique qui arrive – par chance – en France devrait ainsi avoir le droit d'y rester et cela devrait être notre devoir que de ne pas le renvoyer se faire tuer dans son pays.. Hélas, il te suffit de lire les cas présentés par RESF [http://www.educationsansfrontieres.org/] pour comprendre assez vite que de devoir il n'y en a aucun et niveau droits, j'ai l'impression qu'il n'existe plus que celui de profiter dans son coin en oubliant toute solidarité humaine. Triste.

MiKE
13 années il y a

Ne confondons pas juste l'idée de nation [qui englobe ceux qui veulent en faire partie] avec celle de patrie [qui appartient à ceux qui y sont nés].. Sarko utilise ce côté patriotique retrouvé pour proclamer la patrie en danger et charteriser à tour de bras dans un silence ' citoyen ' retentissant, cf dernier post de http://mickou.info

MiKE
13 années il y a

Vivant à l'étranger, c'est le genre de conversation que j'ai souvent aussi avec des français qui pensent [trop] rarement qu'ailleurs, ça peut être bien aussi.. Hormis le domaine financier ou du travail, il y a aussi " l'ambiance " : vous sentez vous bien dans le pays ? Accrochez vous à la culture locale ? Appréciez vous les valeurs, les principes, les traditions.. ?! C'est, je pense, le plus important.

MiKE
13 années il y a

Pas vraiment l'impression : fais péter l'hymne national, les fanions et le 4 juillet prochain et met les devant un drapeau étoilé, tous se mettront au garde à vous sans oser penser que ce n'est qu'une musique et un bout de tissu. Y'a toute une sorte de " mythologie " sur ce que peut représenter les Etats-Unis au sein de la culture américaine, c'est souvent exagéré [axe du bien, monde libre, etc..] mais globalement accepté.

MiKE
13 années il y a

"Amoureuse de franchise ?" On parle bien des Etats-Unis là ? Vivant pas bien loin et y étant passé assez souvent, je pense qu'il est simple d'être franc quand, de part ta culture, tu te freines dans des discussions qui pourraient ' gêner ' l'autre ou représenter un débat quelconque.

Désolé mais sur ce niveau, je préfère une bonne vieille engueulade à la française qu'un " tu n'as pas tord mais j'ai peut-être aussi raison " à l'américaine.. par contre, tout comme toi, y'a de nombreuses choses qui m'énervent en France et notamment, cet égoïsme social révélé par les dernières présidentielles.

MiKE
13 années il y a

Très ?! TROP… désolé mais cela fait partie des choses auxquelles je ne me suis pas habitués dans ce grand et beau pays très [trop] fier de lui même et où oser critiquer l'autre et ses opinion est très [trop] mal vu !

MiKE
13 années il y a

Il n'y a pas besoin d'avoir une opposition brillante pour l'être soi-même…et visiblement Sarkozy l'a bien compris. Je me souviens bien de cette ITW de Libé, l'ami nico s'était enervé car certains journalistes lui demandait des comptes sur son action dans les banlieues. Il a dû se dire qu'il en virerait certains une fois élu, comme il l'a également dit et pensé ouvertement devant plusieurs témoins après avoir traité les journalistes de France 3 d'incapables suite à un reportage présentant plusieurs de ses erreurs à l'Intérieur. Après tout, il a bien eu la tête du directeur de rédaction de Paris-Match, pas quelques journaleux du service publique qui vont l'emm… Schneidermann ou la bande à Bonnaud en savent qqchose !

Pour ce qui est du fameux mot "racaille", désolé mais quand un politique répéte ce genre de mot en face de caméra, il sait exactement ce qu'il fait.. Paril avec la karchérisation de quartiers qui attendent tjs ! PS je dis ça mais y'a tjs des exceptions comme quelques UMPistes pas bien brillants qui balancent des " salopes " à tout de bras en parlant de confrères UDF.

MiKE
13 années il y a

Comme le disait l'avocat Philippe Bilger [frère de l'ex patron d'alstom dont tu peux retrouver l'itw ici : http://tinyurl.com/3cgo4f pub gratuite en passant] : " Dans Libération du 23 décembre, Nicolas Sarkozy s'est entretenu sur deux pages avec trois journalistes. C'est peu dire que le dialogue a été musclé. Il a été d'une violence rarement égalée dans l'univers médiatique où, en général, "on sert la soupe" aux politiques en cherchant à donner l'illusion de l'indépendance ". En effet, ce n'est pas au Fig ou aux Echos qu'on verrait ça ! Tu peux retrouver une autre partie de l'itw ici : http://www.pasdesarkozy.fr/index.php?2007/04/12/3… une entrevue où il hésite entre une posture à la lepen ou devilliers.

MiKE
13 années il y a

" Quand on décrit les propositions de Sarkozy concernant l’immigration comme “nauséabondes”, je pense qu’on loin du débat d’idée " .. Fait moi penser à en parler à Simone Weil qui avait réagi à l'idée du ministére de l'identité nationale plus ou moins de la même façon. Ayant subi les camps et la discrimination, on peut évidemment l'accuser de subjectivité ! Est-ce un mal ?! Perso, étant expat, j'ai une certaine distance avec ce qui se passe dans un pays où je ne rentre que quelques semaines par an [ce mercredi!] mais il me parait bon et normal de voir des gens refuser de laisser de côté leurs opinions et sentiments quand il voit un président marcher sur le concept même démocratie, de liberté de la presse ou de solidarité. Oui, la subjectivité est un droit..tout comme celui de vouloir un avenir meilleur sans se faire automatiquement ramener chez soi via charter. Ce que je vois d'ici, c'est une politique proche à celle menée par Felipe Calderon, le président mexicain : élu grâce à une fraude gigantesque, il a mi en place et continue de planifier une réforme fiscal permettant aux plus riches de s'enrichir plus encore [la seconde fortune… Lire la suite »

Simon
13 années il y a

Ah, je viens de comprendre, je crois que Mike a une petite déformation de la réalité de ce qui se passe en France avec sa lorgnette méxicaine.

Je crois sincèrement que Sarko ne marche pas sur les concepts que tu énonces, je crois au contraire qu'il est en train de relancer la démocratie (participation massive aux élections…) et la solidarité en France.
Je rejoins Lomig sur l'immigration, la solidarité, ce n'est pas d'acceuillir le maximum de déshérités l'objectif, c'est d'acceuillir des pauvres gens dans de bonnes conditions afin qu'il y ait intégration, si c'est pour les parquer dans un coin je ne vois pas où est la solidarité.

Rien à voir avec la "crise des banlieues" qui était sans doute inévitable voir necessaire pour évacuer un trop pleins de tension(et il risque d'y en avoir d'autres pour faire comprendre à une minorité qui étouffe tout le monde au sein même de ces banlieues, que les lois de la république s'applique partout)et qui a été je trouve magistralement gérée par les services de police.

Salut

MiKE
13 années il y a

Sans doute que vu de loin, on ne voit pas bien les détails mais ça permet aussi et surtout d'avoir une vision globale qui n'est pas entravée par des plans de com' politique te donnant une image faussée [et vive le 20h de TF1 depuis l'Elysée]. Simon, voyager te permet, en outre, de voir ce qui s'est fait dans d'autres pays : Aux Etats-Unis, je me souviens avoir vu de larges quartiers qui ont été vendus à des corporations qui en ont expulsés les locataires les plus pauvres ou laissé à l'abandon d'autres coins qui sont rapidement devenus des nids à drogue. Et que retrouve t'on dans le programme de l'ump : " Vendre la plus large partie du parc HLM dans les quartiers difficile car la propriété entraîne la responsabilité ". Laisser moi rire ! Qui va acheter un HLM et comment en faire qqchose de rentable sans en déloger les loyers les plus faibles ? Mais pas grave, sous couverts de responsabilité, travail [et famille, patrie ?!] ou d'identité nationale, on te colle une politique fiscale et une réforme du système de santé ultra-libérale qu'on a déjà vu échouer lamentablement ailleurs. En celà, être expat' te permet, non… Lire la suite »

MiKE
13 années il y a

PS : bon reality-show à tous.. http://www.lejdd.fr/cmc/media/200726/la-bande-a-b

MiKE
13 années il y a

Tu m'en vois ravi: A voir des directeur de rédaction être viré pour avoir osé montré l'amant de la femme du président et d'autres s'auto-censurer car leur média appartient à un ami du dit président pendant qu'on supprime allègrement les rares programmes permettant de se faire une opinion objective sur l'actu et que la plus grande chaîne nationale diffuse son JT directement depuis la présidence, je me serais cru dans une république bananiére dis ;o – Naturellement, tout cela n'a rien à voir avec la liberté de la presse, ayyyyezzz connnffiiiance [et regardez ailleurs].

Simon
13 années il y a

Salut Mike, moi aussi tu sais j'ai voyagé, j'ai notamment vécu en Ecosse et je suis allé plusieurs fois aux USA, en effet c'est interressant et très enrichissant. Ma vision est aussi globale que la tienne, je ne suis pas féru de 20hOO en général, mais moi je vis la situation en France de l'intérieur, et je ressens très bien ce nouveaux souffle de démocratie, cet envie de changement qui j'espère va se concrétiser. L'information en générale est toujours biaisée, de part l'emetteur bien sûr, mais aussi du côté du recepteur, si tu crois que les journalistes américains ou étrangers sont plus à même d'être "objectif", je crois que c'est faux, il y avait même un sondage (aux USA ou en GB, je ne sais plus) qui donnait Bayrou président… Tu sais, on a également accès aux médias étrangers en France, et on a aussi le droit de se renseigner sur ce qui se fait dans d'autres pays. C'est d'ailleurs indispensables. Une dernière chose, je travail dans le milieu médical et il ya une chose que je ne peux pas te laisser dire c'est : la soi-disante réforme du système de santé ultra-libérale, ce que tu dis est faux !… Lire la suite »

MiKE
13 années il y a

Tout à fait d'accord avec toi pour dire que le système médical n'est plus adapté mais si tu as vécu aux US, tu dois facilement voir à quel point la feuille de route du couple FILLON/SARKO pour tout ce qui a trait au social et au médical s'apparente à ce qu'on connait là-bas depuis des décennies. Je ne sais si tu as lu le programme envisagé mais c'est rien que du bonheur : .Réforme de l’hôpital Public : tarification à l’activité (T2A) et non plus à l'utilité. En gros, l'hôpital public va être géré comme une clinique privée et celui qui ne fera pas de chiffre verra ses services réduits, tampis pour les campagnes où il faudra se déplacer sur plus de 100 bornes pour trouver des urgentistes. . Dossier Médical Personnalisé confié au privé alors qu'il pourrait être facilement géré par la Sécu ? De plus, il sera accessible aux assurances.. génial : votre assurance vie en saura plus sur vous que votre médecin ! Moins génial si vous êtes " à risque ". . 10.000 postes doivent être supprimés en 5 ans dans le secteur médical public : 2.000 l’ont été en 2006 ! Et c'est naturellement sans… Lire la suite »

Martin
13 années il y a

Bonjour à tous. Je crois que, pour donner un éclairage concret de certains chiffres du ministère de l'Intérieur, le témoignage d'un policier peut renseigner les curieux.
Un reportage vidéo là : http://www.2mots.fr/cours-de-journalisme-cfpj-ifj

Martin
13 années il y a

Salut Lomig,
merci pour ton accueil. Nul souhait, de ma part, de convaincre, faire changer des idées. Ce serait à la fois irrespectueux pour la pensée, et oublier que, en permanence depuis ma naissance, ma pensée a évolué : une pensée vivante est un flux, qui s'enrichit et se nourrit de tant de manières.
J'observe surtout une différence entre nous : je ne suis pas homme à laisser un autre penser à ma place, à enchâsser mon éthique dans un programme de parti, ni à m'abaisser devant un groupe politicien dont la seule préoccupation soit l'accès puis le maintien au pouvoir. Certains honnêtes convaincus militent pour des idées, sincèrement. Ils s'appellent militants, et leurs convictions servent à porter d'autres au pouvoir.
Mais je suis journaliste de formation et d'expérience. Ce qui peut expliquer que certaines de tes affirmations me surprennent, notamment que la liberté de la presse ne serait pas en danger. Sais-tu que les principaux groupes de presse français s'appellent Dassault (avions de guerre) et Lagardère (bombes pour avions de guerre)?
à bientôt

Nath
13 années il y a

Quand je lis vos échanges, j'ai l'impression de voir des gens qui parlent à des murs… Le dialogue est-il vraiment possible lorsqu'on ne possède pas la même vision des choses ?
Je finis par croire que non…
Comme je te l'ai déjà dit Lomig, je crois que nos convictions politiques divergent radicalement (je me sens plus proche de Mike) et je n'essayerais même pas de te les présenter, tant je pense que ta façon d'appréhender les choses t'empêcherais de comprendre ce que je veux dire… (de même que la mienne me fait bondir à chaque fois que je te lis ! je dois être maso…)

Martin
13 années il y a

Lomig, merci pour ce post, mais je vais faire vite (trop de boulot). Si tu veux comprendre qui est ce personnages, et pas ce que dit son "programme" (élaboré par cabinets de com', sondages des RG pluriquotidiens, et années d'apprentissage de manipulations des foules), tu cherches. Il y a tant d'infos pour t'informer qu'internet est en ce sens un puissant vecteur de réflexion. Mais je doute que tu cherches, sinon tu verrais l'homme et ses mobiles profonds. Et tu ne serais pas si candide (ou ignorant, je ne sais pas), sur la liberté de la presse. ce qui me gêne profondément chez lui, c'est son désamour profond des petites gens, ses crises de violence par emportement caractériel (les médias critiques s'en font l'écho, l'aurais-tu ignoré), et sa méthode de muselage de la communication officielle. Tu le verras si tu veux le voir. Et si tu ne veux pas le voir, tu continueras de croire en lui et d'accuser ses détracteurs. Car il est vrai qu'il a l'art de la séduction, en utilisant les réflexes primaires et les émotions basses de l'humain. Curieusement, c'est un point commun à une certaine catégorie de politiciens. J'ignore si tu a conscience de ce que… Lire la suite »

Simon
13 années il y a

Encore un anti-sarko primaire de type légèrement intello (avec passage de psychanalyse en prime avec le coup du père autoritaire merci) qui voudrais nous faire croire que lui il a du recul par rapport aux sources d'informations, si tu cherches autres choses tu trouveras aussi mon coco. Mike me semble montrer une belle générosité humaine. Je suis d'accord, seulement ça fait pas avancer le schmilblik, j'ai aussi une belle générosité humaine, le problème n'est plus idéologique, il est planétaire, pragmatique et réaliste. Aucune loi n’oblige à être généreux : ah bon et les impôts c'est quoi ??? Et je suis fier de payé des impôts ! Moi aussi, tu vois, ma philosophie a pour moteur l'amour, mais il ne s'agit pas de philo encore une fois mais de politique. Etre anti-sarko à ce point, faire tout revenir sur la personne de sarko tout le temps est très préjudisciable au débat (inéxistant d'ailleurs, je trouve que Nath a assez raison) ton dernier message est tellement caricatural. C'est une coulure de bons vieux sentiments (que je peux partager) mellés a une caricature de notre chef de l'état, c'est ininterressant les gars, encore une fois il faut accepter la décision du peuple français… Lire la suite »

Simon
13 années il y a

Ta philosophie m’est très sympthique, je la sens proche de la mienne, je rejoins Lomig en dissant qu’en France les partis politiques majoritaires ont en gros les mêmes valeurs fondamentales, j’aimerais que tu ne puisses pas en douter non plus.

C'est d'ailleurs à partir de ce premier constat modéré de ta part que l'on pourra discuter et commençer un vrai débat politique entre gens modérés.
Je suis Anti-Anti.

Cordialement
Simon

Martin
13 années il y a

LOL
hormis tes jugements sur ma personne (auquel je ne vois pas l'intérêt de répondre),
j'aimerais aussi ne pas pouvoir douter des "valeurs fondamentales" des partis majoritaires.
Mais tu vois, je me force, j'essaie, mais je n'y arrive plus.
Trop vieux peut-être, ou comme tu dis, rétrograde ? Ou alors trop cohérent avec moi-même.
Petit rappel :
C'est la moral (ou l'éthique, ou d'autres mobiles personnels méchants, mais heureusement, ça serait de la fiction et on est à l'abri de toute manipulation dans notre démocratie hihihi) qui initie la politique.

Devedjian par exemple, exprime sa morale et la considération qu'il a de la démocratie, du débat d'idées, et de la femme. C'est pour ça qu'il dirige le premier parti de France.

Bon, j'ai encore égaré ma pelle et mon râteau, vous venez jouer avec moi ?

Martin
13 années il y a

Certains préfèrent les idées à la réalité.

Je n'aime ni les idées fausses, ni les idéologies, ni les discours manipulateurs (l'essentiel de la politique). Alors je regarde les hommes et femmes, et observe qui ils sont à travers leur comportement. La vérité qui émane d'eux à leur insu quand ils voudraient tout contrôler pour cultiver une image médiatique.

Maintenant, radoucissons-nous, il est entendu que chacun a sa vision de la réalité, que personne ne détient la vérité, mais une partie (sa vérité personnelle), et que c'est ensemble qu'on avance, pas en fractionnant, divisant et créant les affrontements ni les haines.

Mais vous direz ce que vous voulez, je ne suis pas grégaire, c'est un tempérament, et ça ne se modifie pas.

Martin
13 années il y a

Vrai, il arrive qu'elle ait raison, la masse. Mais une foule prouve si souvent sa bêtise, son caractère moutonnier et son abrutissement profond, que les cabinets d'opinion et les services secrets en usent et en abusent. L'intelligence d'une foule est inversement proportionnel au nombre des participants. D'où les paniques où les gens se piétinent et se tuent accidentellement.

Mais si l'on continue de vouloir préférer la loi du nombre, du plus fort intelligent, comme tu écris, voici deux remarques : il est possible que la majorité de la population française ne soit pas du même avis que la majorité des votants du 2e tour. Ou que l'opinion se défasse, très vite…
Autre exemple, le 12 septembre 2001, 100% des Américains voulaient casser la gueule de Ben Laden, cet affreux coquin de la CIA. Aujourd'hui, 40% des mêmes pensent que leur gouvernement est impliqué dans l'attentat.

Quant à la raison du pouvoir actuel, nous observons ce que donne sa politique. Et selon qu'on est dans l'aisance ou la nécessité, on se prononce de l'un ou l'autre côté.

MiKE
13 années il y a

cela ne prouve pas que Ben Laden soit “un coquin de la CIA” 'coquin' s'entend à mon sens plus comme un ami avec qui tu pratiques des jeux dangereux.. dans ce cadre, c'est complètement ça. le Pape n’est pas un criminel (…) l’Islam a 1000 de retard dans son évolution sur la catholisme Va en paix mon frère…et oublie que si les fidèles d'un ben laden ont fait quelques milliers de morts de ci de là en pratiquant, notamment, une version ambitieuse d'extreme makeover sur NY.. La religion catho a fait NETTEMENT PIRE !! Je ne te parle pas là des croisades, du laisser-faire durant le nazisme ou de l'opposition à toute réforme faisant avancer le progrés social comme l'avortement ou le port du préservatif [combien de morts, rien qu'en Afrique, pour avoir suivi des préceptes honteusement débiles et scientifiquement délirants prônés par des cardinaux ne comprenant pas la réalité et la portée de leurs paroles ?!] , je te parle là des 1000 ans de différence que tu vois entre Islam et Catholicisme [ce qui démontre ta vision équitable des religions et pensées de chacun] et des plus de 1000 qu'il y a entre la situation de certains pays… Lire la suite »

Simon
13 années il y a

Non, c'est faux et tu le sais,
la religion catholique n'a plus l'impact d'une religion d'état dans quasi-tous les pays catholiques.

En france la religion catholique est morte, et ce travail de non interférence d'une religion (une religion est à mon sens personnelle) dans la vie publique et civique me donne pour une part ma fierté d'être Français.
Je ne suis en revanche pas sûr qu'il soit possible que ce travail démocratique puisse être fait au sein de l'Islam, mais je l'espère.

Je ne peux estimer le temps qui sépare des religions, je ne peux pas compter les milliards de mort causés.

PS : pour le coup de la CIA et M. Ladden, je trouve que c'est du détournement d'information, un rapprochement journalistique proche du sophisme.
On peut évoquer les travers de la CIA, cela n'a, ici, rien à voir dans le débat.

bob
bob
13 années il y a

Bonjour à tous,

ce travail de non interférence d’une religion (une religion est à mon sens personnelle) dans la vie publique et civique me donne pour une part ma fierté d’être Français.

Avez-vous une idée de l'origine des robes que portent les magistrats et les avocats? Savez-vous pourquoi il y a 36000 communes en France, à peu près autant que dans tout le reste de l'Europe quand elle était encore des 15? Connaissez-vous la signification des 12 étoiles du drapeau européen? Pourquoi y a-t-il 8 jours fériés sur 12 par an qui sont catholiques? Etc.

Pour ceux qui donneront leur langue au chat, je poste les réponses demain.

a+

frednetick
13 années il y a

Jeu aimé entendre parler de parité de pouvoir d'achat, de coût indirect lié aux choix politiques en matière de santé, de double travail…

Afin que l'on compare ce qui est comparable il faut aussi voir la chose le plus largement possible. Un pauvre en France dispose d'un accès au soins et aux médicaments plus aisé, ce qui en quelque sorte ne le rend pas moins pauvre mais le rend assurément moins malade.

Quant au système de santé et de retraite US il ne rend pas les gens moins malade mais les rend plus dépendant de la bonne volonté des employeurs..

Moins pauvres peut être mais dans quelles conditions?

trackback

[…] Pauvres américains et riches français (106) : Articles sur la manière d’évaluer la richesse comparée de deux pays, et petites pointes polémiques contre l’anti-américanisme ambiant. Touche au notion d’argent, d’USA. Polémique aussi sur le fond, par rapport au son de cloche “politiquement correct”. […]

trackback

[…] est celui d’un système de société complet (notamment en mettant en avant les inégalités du système américain, et du […]

trackback

[…] est celui d’un système de société complet (notamment en mettant en avant les inégalités du système américain, et du […]