Valls, le solitaire ?

La blogosphère n’en a pas beaucoup parlé. De droite comme de gauche. Et pourtant, les positions exprimées par Manuel Valls, pleines de bon sens, et de sens de la responsabilité, tranchent clairement avec la position officielle du PS. Est-ce le signe d’un début de changement d’attitude au PS ? Il faut soutenir, en tout cas, ce type de discours qui sort de l’opposition systématique, et qui se place dans le registre de la proposition et du progrès.

Il faut saluer la modernité de Manuel Valls. Dans un entretien au journal Le Parisien, il exprime sa pensée, bien loin de celle – officielle – du PS.
A la question sur le recul de l’âge de la retraite à 62 ans, il répond :

Je préfère l’idée d’une retraite à la carte. Aujourd’hui, on vit plus longtemps et en meilleure santé. Chez beaucoup de nos voisins européens, les salariés partent à 65 ans. Sous certaines conditions – travail des seniors, augmentation des petites retraites, pénibilité – cotiser et travailler plus longtemps est donc inéluctable. Dire le contraire, c’est mentir car le financement de notre système de retraites est gravement menacé.

Et voilà son avis sur la déclaration de principes du PS :

Ce texte de rattrapage regarde encore trop vers le XXe siècle. Le PS parle encore de « dépasser les contradictions du capitalisme »… Reconnaitre le rôle du marché, quel évènement ! Il aurait fallu aller plus loin pour reconstruire une gauche moderne, franchement réformiste et solide sur les valeurs d’autorité et de travail. Les formes du combat pour le progrès social ne peuvent plus être les mêmes dans une économie globalisée.

Je bois du petit lait, et je vous conseille d’aller lire cette interview.
Bien sûr, le PS ne pouvait pas ne pas réagir à cette déclaration de guerre idéologique. Par exemple, par la voix du porte parole du PS, Benoit Hamon :

« La solution aujourd’hui n’est pas d’être un peu plus de droite », a-t-il ajouté à l’adresse de Manuel Valls. « Si une réforme est nécessaire, pour des raisons de financement » liées aux déséquilibres de ces régimes, « nous exprimons notre inquiétude sur la méthode du gouvernement »

Benoît Hamon lors du point de presse hebdomadaire du parti.

Il y a encore du travail ! Soutenons Manuel Valls dans cette attitude responsable qui consiste, non pas à critiquer pour être en opposition systématique, mais à aider à trouver les voies de progrès, en gardant sa liberté de parole. C’est l’attitude responsable que l’on attend désespérément de voir à la tête du PS.

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Criticus
12 années il y a

Merci pour le lien, je suis allé lire l’interview.

Une chose sur Valls : c’est le sosie de Robbie Williams.

Vu comme Ségolène Royal a usé de son physique pour s’imposer lors des primaires de 2006, il n’y a aucune raison pour que la belle apparence de Valls ne lui serve pas. Et comme il a de bonne idées, il devrait compter…

Criticus
12 années il y a

Je crois qu’il a compris la stratégie gagnante de Royal en 2006 : prendre le parti par la droite (et donc par l’opinion).

nanou
12 années il y a

je ne dis que é mots connard vals!!!!!!!!!!!!!!quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage!!!!!!!!!!!!!

Anne
Anne
12 années il y a

Je crains fort qu’il ne soit bien solitaire au PS, l’ami Valls. En tout cas à oser dire tout haut ce qu’un certain nombre pense tout bas, mais qui restera à l’état de murmure « off » pour cause de démagogie.
Aucun des dirigeants n’a eu le courage de faire de la pédagogie en matière économique et sociale, ne pensant qu’à ne pas trop fâcher l’aile gauche et les partis extrémistes comme LO, la LCR ou le PC, que l’on a maintenant tendance à considérer comme étant un parti comme les autres…c’est dire le retard pris chez nous !
Il n’y a qu’à voir leur nouvelle profession de foi, avec suppression « du grand soir » et la reconnaissance de l’économie de marché : fabuleux en 2008 !!!
Les socialistes Allemands ont une mentalité en avance de cinquante ans ! Et les autres de vingt ou trente ?

Bon, je disais dans le précédent billet que la motion de Valls ferait 1% auprès des militants, comme celle de feu Bockel…
Mais Criticus a mis le doigt sur un atout de Valls qui fait défaut à Bockel : son physique de jeune premier, gendre idéal bon chic/bon genre, alors il fera peut-être 2% ? :-)

Hitomi_chan
Hitomi_chan
12 années il y a

Robbie Williams ??? Je dirais plus tôt l’acteur Thomas Gibson mdr !!! (trêve de plaisanteries ^^)
Je ne suis pas toujours d’accords avec toutes les idées de Mr Valls mais j’espère vraiment qu’il parviendra à convaincre le ps car il en va probablement de la survie même de ce parti. Qu’on le veuille ou non il y a bien une réalité : le ps ne parvient plus à convaincre les français depuis longtemps.
Mais pourquoi pas un nouveau parti effectivement ? (encore qu’avec le Modem on a eu un aperçu de là où ça peut mener).

Gautier Girard
12 années il y a

On entend de plus en plus Manuel Valls et c’est tant mieux : il représente la nouvelle garde crédible du PS. Reste pour lui à se positionner correctement par rapport à Ségolène Royal : veut-il rester dans son sillage ou s’en détacher ? Le risque pourrait-être de se détacher trop vite, auquel cas il se ferait sans doute laminer… le timing sera important.

Gautier Girard
12 années il y a

Bonjour Lomig,

Mon commentaire est plutôt l’expression d’une crainte, celle de vouloir que M. Valls souhaite s’émanciper, faire cavalier seul et se planter… autrement dit, avoir les yeux plus gros que le ventre. ;-)

Je partage votre avis : ils ont tout intérêt à travailler ensemble. Leur duo est très complémentaire.

René
12 années il y a

J’avoue que j’ai un peu de mal à partager (et pour tout dire à comprendre) votre enthousiasme ! Si je résume (mais peut-être un peu trop ?), ça donne ceci : – Manuel Valls prend le contrepried du conservatisme englué du PS, et admet ouvertement le bienfondé des thèses social-démocrates, ce que les autres partis socialistes européens ont fait depuis longtemps. – Il n’a toutefois pas intérêt à entrer en conflit ouvert avec Ségolène Royal, pour des raisons liées à l’électorat, c’est à dire pour des raisons de stratégie : celles que François Bayrou n’a pas su appréhender. Alors, je pose deux questions : 1) Manuel Valls est-il vraiment devenu, même timidement, libéral ? Ou, à tout le moins, a-t-il sincèrement abandonné les convictions keynésiennes qui sont, très précisément, ce qu’on reproche en priorité au PS ? 2) Doit-on admettre que Ségolène Royal a à ce point changé depuis la présidentielle qu’elle serait maintenant susceptible de suivre Valls sur le terrain de ces nouvelles intentions supposées, voire de constituer avec lui un « ticket social-démocrate », pour employer une métaphore à l’américaine ? Désolé, mais a priori je réponds par la négative aux deux questions ! Je soupçonne fort Manuel Valls de… Lire la suite »

Franck
12 années il y a

Au sujet des retraites c’est bien de chercher des autres solutions, mais qui parlent de ces scandales dénoncés par cet appel ? Appel aux organisations syndicales sur la “réforme” des retraites. A l’attention de : Syndicats de salariés du secteur public et privé Nous salariés du public et du privé, demandons que soit en préalable régularisées ces importantes questions, avant toute nouvelle réforme équitable des retraites. 1/ Sur les recettes exonérées, visées par la Cour des Comptes : La taxation immédiate des stock-options, qui, selon les termes du dernier rapport constituent « bien un revenu lié au travail, donc normalement taxable », qui ont ainsi entraîné une « perte de recette aux alentours de 3 milliards d’euros » ( année 2005). Ce rapport de la Cour des Comptes précise que : les 100 premiers bénéficiaires devaient toucher chacun une plus-value de plus de 500.000 euros et les 50 premiers de plus de 10 millions d’euros. 2/ Sur les dettes de l »Etat : Apurement de ses dettes, supérieures à 10 milliards d’euros, qu’il a cumulées à l’égard de la « Sécu » en ne compensant pas systématiquement les exonérations de charges (rapport Cour des Comptes). 3/ Sur les recettes de privatisations : Transfert des sommes non versées… Lire la suite »

Timothée
12 années il y a

Excellent article. j’ai aussi rédigé un post sur valls, je t’ai mis en lien. Bonne continuation à toi;

trackback

[…] prendre rapidement de l’importance au PS. C’est un des seuls, à gauche, qui m’a souvent paru pertinent et […]