Justice débonnaire ?

Il y a plusieurs sens au mot « débonnaire« . Le troisième d’entre-eux est « qui se montre excessivement complaisant, par faiblesse de tempérament ou par bêtise. »
La décision qu’a pris la justice à l’encontre de celui qui avait menacé Robert Redeker peut-être qualifiée de débonnaire.

Feu vert pour la fatwa

Le Français d’origine marocaine, auteur de menaces de mort sur la personne de Robert Redeker, vient d’être condamné à six mois de prison avec sursis et à 750 euros d’amende. […]

La Justice, si prompte à se vouloir exemplaire en matière de pédophilie où de malversations politico-financières, ne semble pas avoir pris la mesure du cancer que représente la menace obscurantiste dans notre pays. Là aussi, nous voilà contraints d’attendre la survenue de la première tragédie pour espérer qu’une jurisprudence daigne enfin condamner équitablement ceux qui menacent le plus la stabilité de notre société. Il est d’ailleurs significatif de constater que la défense du cyber-islamiste a eu l’outrecuidance de faire appel de cette décision pourtant bien clémente et inférieure aux réquisitions du parquet elles-mêmes bien timides (huit mois de prison avec sursis et 1000 euros d’amende).

Cela n’empêche pas France-Info de commenter ainsi l’information : « La justice ne plaisante pas avec les menaces de mort. » Ouf ! Nous voilà rassurés ! On tremble à l’idée de ce qu’aurait été la décision du tribunal si l’idée de plaisanter lui était venue.

Info trouvée, et à lire en entier sur Primo-Europe

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Criticus
13 années il y a

Comme l’a dit Robert Redeker à l’issue du jugement, on se demande si cette clémence n’est pas une incitation à recommencer. Du sursis pour une menace de mort ! Il faut dire que, quand on voit la froideur avec laquelle la liberté d’expression a été « soutenue » dans cette sinistre affaire, on peut se faire du souci pour l’avenir de la laïcité dans notre pays.