Sarkozy dans le piege des islamistes

Sarkozy et l'IslamophobieSarkozy tombe dans le piège sémantique tendu depuis longtemps par les islamistes. En mettant au même niveau, dans son discours en Algérie, islamophobie et antisémitisme, il rentre dans le jeu des intégristes qui veulent rendre illégitime la critique du dogme religieux. La LICRA s’en émeut à juste titre, et rappelle les arguments déjà mis en avant par Redeker, et bien d’autres.

Nicolas Sarkozy était en visite officielle en Algérie. Le parcours est toujours difficile, politiquement, dans une ancienne colonie. Surtout quand un des ministres algériens (en l’occurence Mohamed Cherif Abbés ministre des Moudjahiddines) jette de l’huile sur le feu avant la visite. Les propos de Sarkozy sur la colonisation « profondément injuste » n’ont pas forcément fait plaisir à tout le monde, alors imaginez qu’il se mette à parler de l’Islam !

Sarkozy l’a fait, dans un discours devant les patrons algériens et français, où il a prononcé la phrase suivante, qui parait au premier abord pleine de bons sentiments, et de « politiquement correct ».

En France comme en Algérie, nous devons combattre avec une détermination sans faille toute expression de racisme, toute forme d’islamophobie, toute forme d’antisémitisme. Quand on menace un Arabe, un Musulman ou un Juif en France, on menace la République. Le racisme, l’islamophobie, l’antisémitisme ne s’expliquent pas, ils se combattent. Ce qui vaut pour la France vaut partout ailleurs dans le monde. Il n‘y a rien de plus semblable à un antisémite qu’un islamophobe. Tous deux ont le même visage, celui de la bêtise et celui de la haine.

J’avais tiqué en entendant cela à la télévision, l’autre soir. L’islamophobie, au même niveau que l’antisémitisme…? Il me semblait pourtant que l’un désigne la critique d’une idéologie, tandis que l’autre désigne la haine d’un peuple, ou d’individus. Mais c’est tellement usuel, de nos jours, de confondre arabophobie et islamophobie…

C’est Zorro – auteur de deuxarticles sur Expression Libre – qui m’a transmis l’info : la LICRA s’est ému de ce glissement sémantique dans un communiqué de presse adressé à Sarkozy :

Le piège de l’islamophobie

Dans un courrier adressé ce jour au Président de la République, la Licra s’étonne de l’utilisation du mot islamophobie dans son discours d’Alger. En effet, au plus haut niveau de l’Etat, il semblerait que l’on soit tombé dans le piège sémantique du concept d’islamophobie inventé de toutes pièces par les intégristes islamiques iraniens. Le Président de la République Nicolas Sarkozy a ainsi dans son discours d’Alger amalgamé racisme, antisémitisme et islamophobie. Le racisme et l’antisémitisme concernent des individus discriminés en raison de leur origine réelle ou supposée. Or sous ce nom d’islamophobie ce qui est visé c’est bien souvent le droit légitime de commenter, de critiquer un dogme religieux au nom de la liberté d’expression, chèrement acquise par les Lumières et la révolution française. Ceci ne saurait être assimilé à une forme de racisme comme prétendent nous l’imposer les obscurantistes religieux chaque fois qu’ils le peuvent dans toutes les instances internationales. Il existe bel et bien un racisme antimusulman et anti-arabe ; il doit être sans complaisance poursuivi comme tel. Le droit au blasphème ou la caricature religieuse visés par le concept d’islamophobie ne peut être amalgamé à une forme quelconque de racisme sauf à condamner Salman Rushdie, Taslima Nasreen, Michel Houellebecq, Philippe Val ou encore Robert Redeker.

Robert Redeker, justement, l’avait déjà souligné dans un bel article : le terme « islamophobie » est une arme des islamistes contre la laïcité.

Il n’est pas innocent que le vocable d’ « islamophobie » ait été forgé initialement (dans les années 1970) par des islamistes radicaux s’attaquant aux féministes.
La guerre contre les femmes est le berceau de ce terme; ainsi, Kate Millet, célèbre militante du mouvement de l’émancipation féminine, fut violemment insultée puis traitée d’islamophobe pour avoir incité les iraniennes au refus de porter le voile.
C’est à nouveau autour de la question de l’apartheid des femmes – foulard à l’école, dans des institutions, dans la rue, autoségrégation dans des piscines – que se concentre la crispation, et que l’accusation d’islamophobie menace quiconque s’élève contre la tentative d’officialisation de cet apartheid.
Dans les années 1990, le terme d’ « islamophobie » a été diffusé plus largement par les islamistes londoniens dans le cadre des campagnes anti-Rushdie. L’écrivain et les défenseurs de la liberté de penser et de publier se trouvaient accusés du crime d’islamophobie tout en étant menacés de mort.
Le concept d’ « islamophobie » est originairement une arme forgée par les islamistes dans le but d’imposer leur vision totalitaire du monde. Il plonge ses racines dans le plus sordide obscurantisme.
Au départ « islamophobie » était donc un mot de combat – et chacun se souvient de la formule du poète révolutionnaire Maïakovski, « les mots sont des balles « !
En le réutilisant naïvement, de sincères amis de la liberté se placent sur le terrain de ses adversaires.
Peut-on, comme le souhaitent les islamistes, identifier l’islamophobie avec un racisme et l’équivaloir avec l’antisémitisme?
L’amalagame entre l’islamophobie et le racisme est destiné à se retourner contre toute critique de la religion, si importante dans notre culture depuis Bayle et Voltaire, si importante aussi dans l’élaboration de l’idée républicaine.
Est-il « raciste » de refuser les exactions qui se pratiquent, de la Mauritanie jusqu’au Pakistan, au nom de l’Islam? De refuser la charia, les lapidations, les mutilations, l’esclavage (encore vivace dans des sociétés musulmanes), la criminalisation de l’homosexualité, le statut inférieur des femmes, etc ?
Est-il raciste de rappeler que dans aucun pays musulman les droits de l’homme ne sont à l’honneur, pas plus d’ailleurs que la démocratie?
Est-il raciste d’estimer que des centaines de millions d’êtres humains vivent quotidiennement sous le joug imposé par cette religion?
Est-il raciste de s ‘inquiéter des exigences dans notre société d’une religion qui a aussi peu fait la preuve de sa capacité à intérioriser les valeurs issues des Lumières?
Est-il raciste de se poser la question: un Islam à visage humain est-il possible, comme on se demandait naguère si un socialisme à visage humain est possible?

Il n’y a pas grand-chose à rajouter à ces interrogations légitimes, et justes. Peut-être aller lire le beau texte de Jean-Pierre Chemla & Pierre Lefebvre, sur Primo-Europe ? Et souligner que si Sarkozy est rentré dans ce jeu pour des raisons bassement diplomatiques – on l’espère -, il serait bon de ne pas laisser la dérive sémantique être le signe d’un manque de vigilance.

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Diatala
13 années il y a

Vous parlez de confondre arabophobie et antisémitisme. Qui pourrait les confondre ! Mais savez-vous que vous avez des arabes chrétiens et juifs? Islamophobie et antisémitisme sont identiques puisqu'il s'agit dans les deux cas d'une religion. La haine des arabo-musulmans vous l'oubliez avec des ratonnades et des meutres en série ? Et que pensez-vous du sionisme comme arme ?

Diatala
13 années il y a

Bonjour,

Oui nous devons combattre tous les extrémismes politico-religieux. Mais il faut savoir par qui est faite la montée en puissance de l'islamophobie et, in fine, quels intérêts elle sert. Elle sert uniquement la politique de Washington pour sa guerre contre le terrorisme. Sachant que les terroristes sont tous financés par les US via la CIA. Mais l'islamophobie ne sert certainement pas les musulmans, bien au contraire, elle les dessert sur la planète. Le terme "arabophone" pour moi ne veut rien dire, car seul existe l'islamophobie. Les iraniens ne sont pas arabes par exemple, ils sont musulmans dans leur majorité et l'amalgame se fait quand même par ignorance. Alors oui il faut être prudent dans la sémantique et l'étymologie des mots.

Diatala
13 années il y a

"dire que les terroristes sont financés par les US et la CIA est un mensonge". Ce n'est pas moi qui le dit mais des spécialistes et des anciens de la CIA et cela n'a rien d'extraordinaire et de nouveau en stratégie pure. Sinon la manipulation et l'instrumentalisation de l'Islam engendrent la violence, c'est certain. Mais tout n'est pas aussi simple que vous croyez. Car les desseins cachés et les stratégies détournées officiellement pour ceux à qui cela rapporte sont ignorés de l'opinion internationale.

polluxe
13 années il y a

DDiatala dit "il faut être prudent dans la sémantique et l’étymologie des mots. […]Le terme “arabophone” pour moi ne veut rien dire"

Puisqu'il faut être précis "arabophone" veut dire "de langue arabe"…

Diatala
13 années il y a

Oui tout à fait. C'est le problème de répondre rapidement sans relire ET c'est une erreur de ma part en répondant à Lomig qui disait :"Mais c’est tellement usuel, de nos jours, de confondre arabophobie et islamophobie". Car pour moi l'arabophobie n'existe pas dans ce contexte puisqu'il y a des arabes juifs et israéliens et des arabes chrétiens. On parle donc d'islamophobie et d'antisémitisme qui sont liés les deux à la religion.

Maurice Champion
13 années il y a

La liberté dite « religieuse » n’est pas une liberté, c’est être dépendant de perceptions intérieures faites d’irréalités comme le sont à l’extrême les hallucinations psychotiques.

Psychose, prophètes, croyances, religions.

Ni Dieu, ni Diable, seulement et totalement une maladie psychiatrique.

Est inscrit sur une notice pharmaceutique dédiée: «… est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées…».

D’un autre âge, ceux qui se disaient en communication avec Dieu étaient et sont encore appelés «prophètes» avec leurs paroles et écrits indiscutables. De nos jours, ceux qui entendent des voix ont pour certitude que Dieu leur parle ; ce sont nos jeunes en psychose hallucinatoire paranoïde dont le traitement relève de la psychiatrie.

Vous pouvez croire que Dieu existe et communique en toutes langues, tous patois, tous dialectes à des millions de personnes en même temps; NON, c’est votre psychose qui vous parle, de jour, avec votre vocabulaire, avec vos mots identifiés dans votre culture – d’où les diverses religions – à la manière de vos rêves et cauchemars de nuit.

Maurice Champion – Père de jumeaux psychotiques.

Bienvenue sur mon site : http://monsite.orange.fr/champion20

polluxe
13 années il y a

@ Diatala dit : "On parle donc d’islamophobie et d’antisémitisme qui sont liés les deux à la religion."

Certes ces 2 termes sont liés à la religion mais ils ne sont pas équivalents. L'antisémitisme c'est du racisme anti-juifs, alors que l'islamophobie, tel qu'il a été concu (http://www.prochoix.org/cgi/blog/index.php/2003/11/17/160-ne-pas-confondre-islamophobes-et-laiques), outre le racisme anti-musulmans, englobe aussi le blasphême et la critique de la religion musulmane. Ce mot n'ayant pas lemême sens partout mieux vaut ne pas l'utiliser.

@ Lomig : quand on est sur ta page de commentaire toute une partie à gauche est cachée par le bandeau rouge.

le chafouin
13 années il y a

je n'ai rien d'autre à ajouter, lomig! merci pour ce bel article!

Le mieux, en fait c'est quand on a le droit de l'ouvrir sur tout. Liberté d'expression totale.

Rachid Franço
Rachid Franço
13 années il y a

En attendant de futurs post des participant(e)s, je vous souhaites à tous et à toutes de passer de joyeuses fêtes, de manger du bon porc et de boire du bon vin,ainsi que de faire des cadeaux à vos enfants.

Simon
13 années il y a

Merci Rachid François, je me permet moi aussi d'inviter tous les musulmans modérés vivants en France à faire de même. Je suis moi même athée, mais par tradition française (et Européenne) chrétienne, je fête Noël avec des cadeaux et du bon vin. Peut être les petits musulmans sans cadeaux (?) durant ces périodes de fêtes retourneront à l'école aussi content que leurs homologues non musulmans, mais ils auront de toute évidence un gros sujet de discussion en moins (peut être même une frustration pour certains…) avec les copains. Boire du bon vin est pour moi presque synonyme d'ETRE français (j'en rajoute un peu puisque que j'ai remarqué que Rachid François avait lourdement posté son message plusieurs fois, ce qui me fait penser qu'un brin d'ironie transparait dans son message…?), c'est comme manger du fromage, on y peut rien, c'est en partie l'identité française. Le bon vin est une image du "français" partout dans le monde et j'y tiens (il y a tellement d'histoire et de savoir faire dans tous ces terroirs, tous ces cépages, tous ces millésimes), voilà pourquoi j'aimerais de tout coeur faire goûter un grand cru à tous les musulmans modérés de France pour Noël. Joyeux Noël et… Lire la suite »

pap
pap
13 années il y a

J'arrive tard sur une discussion bien avancée. je voudrais simplement redire, après Lomig, qu'il est normal, indispensable, de pouvoir critiquer toutes les religions. Toutes. Et tous ceux qui s'insurgent du fait qu'on puisse critiquer l'islam, la doctrine, le vécu, les excès, le coran, les turpitudes du prophète, la soumission des femmes à un ordre machiste ou leur obligation de conversion pour le mariage, la logique de conquête de la terre, la consigne de prosélytisme, etc…sont en fait des extrêmistes que nous devons dénoncer. La laïcité donne la liberté à chacun de vivre dans le cadre religieux qu'il souhaite dans la mesure où il respecte ses contemporains. Mais la laïcité laisse aussi le droit de dénoncer le catholiscisme, l'islam ou le judaïsme. Alors, l'islamophobie est parfaitement acceptable dans notre pays. Et je dirai, quand on voit les excès de certains musulmans, l'islamophobie devient de plus en plus inévitable, peut être même souhaitable, pour que la raison puisse reprendre sa place dans le discours interreligieux dans une société laïque.

Mouloud le beau
Mouloud le beau
13 années il y a

pap.

Quoi !! qu 'est ce que tu dis ? Tu va aller en en enfer à continuer à critiquer la seule vraie religion au monde et notre bien aimé prophéte !!allah roustaboulbiba !!!

Raj
Raj
13 années il y a

Bonjour, La lecture de tout ces échanges me laissent perplexe sur la définition des valeurs universels. Les valeurs universels sont censés representés le facteur commun inter-culturel . Je vais tenter de rester objectif en souhaitant que cela serve de leçons. La liberté d’expression comme valeur universel me parait tout à fait fondé . Par contre evitons le jeu de sémantique qui effectue une bijection en coulisse entre la liberté d’expressions, les lumières et la critique des religions . Ce jeu de sémantique qui rend les athées propriétaires de la raison et de la liberté d’expressions. Le concept de liberté d’expression ne doit appartenir à personne pour garder sa noblesse en tant que concept universel. Le réel pb aujourdh’ui n’est pas la liberté d’expression mais les prises de positions des medias. Un article critiquant l’islam apparaissent dans un média quelquonque ou une revue d’articles de sociologues ou philosophes n’est pas injuste (fort heureusement). Il existera tjrs un autre article qui critiqueras le premier et chaque individu à ainsi la liberté de choisir ses lectures et de se faire son opinion . Par contre que des chaines publiques et des medias publiques publient essentiellement des articles soutenant une seule thèse la il… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Bonjour LOmiG, Je ne vais pas reprendre point par point les parties de discours qui relevent pour moi du dogmatisme alors je vais partir d’un exemple significatif . Par exemple dans l’article plus haut, une partie sur la critique structurelle des etats musulmans(ce n’est pas un commentaire) : Ex: Est-il raciste de rappeler que dans aucun pays musulman les droits de l’homme ne sont à l’honneur, pas plus d’ailleurs que la démocratie Premièrement il ne s’agit pas effectivement de racisme (peut-etre un effet secondaire entrainant une perte d’objectivité) . Par ailleurs ce que je vois de dogmatique est l’affirmation infondée et sous-jacente que la démocratie à l’occidentale (je suis français) est un principe fondamental allant de pair avec les droits de l’homme. Beaucoup d’intellectuels (aujourdh’ui encore) depuis les grecs ont étudié la démocratie et le fruit de leur reflexions (pour certains) va même jusqu’à prédire les conséquences de systèmes fondés sur la démagogie. Bref ce que je veux dire c’est que défendre les structures occidentales par souci de conservatisme (patrimoine culturel) c’est defendable. Mais critiquer une autre culture doit entrainer une remise en question des valeurs que l’on croit fondamental . Et si l’on en croit la définition sur wikipedia,… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Juste pour rajouter que je suis croyant (musulman).
Concernant mes commentaires je me suis efforcé de ne défendre aucune thèse .
Avec tout les debats que je vois (religion, laicité) et qui finissent tjrs par être des debats passionnés, je me dit que s’interroger sur ces points devient un pre-requis !

Raj
Raj
13 années il y a

Bien, bien. Les valeurs que tu cite sont effectivement des valeurs universels et transculturel . Le Coran (source de l’idéologie musulmane) dit d’ailleurs dans un verset : >. Je pense que pour effectuer un débat non passionné il faut aussi rajouter aux valeurs universels d’autres qui sont plutot d’ordres morales (modestie) et que dans ce sens si tu critique l’idéologie islamique ce serait comme même bien de l’étudier avant. Ce qui est evidemment plus difficile en pratique car on a pas le temps de tout etudier. J’ai donc envie de dire dans ce cas qu’il faut s’abstenir de critiquer par sagesse intellectuel . L’obscurantisme que tu décris dans ces pays n’est pas du à l’islam mais à un contexte politique difficile qui perdure depuis des siècles. Si tu fais l’amalgame entre une dictature et l’islam c’est aussi temoigner d’un manque de culture géo-politique (c pas méchant). Pour te rassurer, l’islam est une philosophie de la vie avant d’être un ensemble de dogme . Et cette philosophie de la vie ne véhicule que des valeurs comme : la patience, la bonté, le pardon, le respect de l’autre (même non croyant), générosité … Je pourrais te citer des tonnes de paroles de… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Les citations qui manquent (pb d’interprétation du caractère entre-crochet) :

1: Nulle contrainte en religion
2: Bah religion débile terroriste!

pap
pap
13 années il y a

parmi les valeurs universelles, n’y en a t il pas une qui pourrait faire l’unanimité et nous permettre d’être intraitable avec les extremistes: « ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse à toi ».

Raj
Raj
13 années il y a

Bien bien. Pour recadrer, mon objectif n’est pas de débattre de la sagesse islamique avec des personnes qui ne savent que se focaliser sur certains versets médiatisés dont l’interprétation demande une connaissance du contexte historique. Chaque verset est attaché à un contexte spécifique relativement à sa date de révélation (B.A.B.A de connaissance coranique), l’interprétation qui en ressort en est généralement différente . Bref tout comme étant ingénieur en informatique je n’aime pas debattre sur la programmation avec un non initié. C’est pour cela que je parlais de modestie !! Si je me retrouve devant un chercheur en biologie je ne vais pas debattre avec lui sur les OGM mais je vais plutot lui poser des question et me positionner en eleve . Si vous voulez réellement des explications je peux expliquer l’interprétation de ces versets par d’autres versets (le coran s’explique par lui-même) mais je doute que vous ayez envie d’apprendre et de comprendre l’islam . Sans les bases ne vous aventurez pas dans des reflexions sur le coran . Je rajoute que le débat est parti de la tolérance et la liberté d’expressions et on atterri dans les internes de l’islam. L’islam vehicule des valeurs hautement humaines, n’ayez pas… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Comme expliqué avant il faut avoir recours au contexte historique . Au début de la prophétie et pendant plusieurs années le prophète et ses compagnons ont été torturés, tués pour certains, expulsés de la mecque. Subissant injustice sur injustice, l’ordre donné par le prophète etait de ne pas se battre tant qu’un ordre divin n’allait pas dans ce sens . Cela a pris du temps mais comme tu l’as compris cet ordre est finalement venu mais pas pour tuez tous les mécréants. Aucune école spirituelle (je parle pas de secte terroriste qui combattent l’islam) ne dit qu’il faut que je sorte dehors et que je tue ceux qui ne croit pas en Dieu . Le verset dans la sourate la vache (bien connu des musulmans) précise bien : « Nulle contrainte en religion! » Ce verset suivant va aussi dans ce sens « Allah ne vous défend pas d’être bienfaisants et équitables envers ceux qui ne vous ont pas combattus pour la religion et ne vous ont pas chassés de vos demeures. Car Allah aime les équitables » Les hadiths prophétiques vont même plus loin en affirmant qu’il n’est pas musulman celui dont le voisin quelque soit sa culture ait peur de lui. La… Lire la suite »

Champion Maurice
13 années il y a

Ni Dieu, ni Diable, seulement et totalement une maladie psychiatrique. Une religion a pour support des textes dont l’origine vient de personnes qui se croient être en communication avec Dieu; des voix qui leur parlent clairement, donnent leurs dictats, sans remise en cause possible tant ces communications sont perçues plus vraies que réalités. Non, il n’y a pas de « prophètes », c’est cette maladie faite d’hallucinations de toutes sortes auditives, visuelles et de sensations diverses qui vous fait croire à cette irréalité. De nos jours, ceux qui entendent des voix ont pour certitude que Dieu leur parle ; ce sont nos jeunes en psychose hallucinatoire paranoïde dont le traitement relève de la psychiatrie. Rendons à la schizophrénie ce qui lui appartient ; ses symptômes hallucinatoires et ses délires, c’est de cette manière que nous sortirons nos enfants de la psychiatrie. Que la religion n’utilise plus cette souffrance insoutenable de nos « malades » pour établir son pouvoir. A chacun sa m…. Que diriez-vous si les croyances se servaient d’autres maladies, telles que le cancer ou le sida, ce serait le tollé d’indignation. La schizophrénie, est cette « maladie trompeuse » que vous l’on appris à ne pas comprendre, le fond de… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Je rajoute qu’il ne faut pas oublier que l’elan et l’essor de votre civilisation actuel est du en grande partie à l’islam (pas mal d’historien non musulman le confirme) . Un minimum d’egard face à cette grande civilisation qui a tant appris à l’europe tant sur le plan philosophique, scientifique, médical et dans l’ingenierie civil a une époque ou l’europe etait une civilisation basé sur les supersitions (perdre ses cheuveux etait un signe de possession) . Tout les théoremes mathématiques des Lumières (Leibniz, Newton, Fermat etc …) ne sont que des copies de travaux arabes (Ibn Khaldun, Ibn Al Aytham …) . Que dire aussi des droits de la femme, au 7eme siècle certaines femmes dans le monde musulman occupaient des postes de décisions alors qu’en europe on se demandait si la femme avait une âme . L’islam a beaucoup apporté au niveau des libertés individuelles bien qu’il s’appuie sur un modèle aristocratique plutôt que démocratique . Napoléon lui même (cf droits de l’homme) avait du respect pour notre bien aimé prophète . Oui le respect des femmes est un signe majeur du niveau d’une société mais instaurer un climat social qui dévalorise l’instinct maternel et les femmes au foyer… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Lol bravo monsieur champion !! Ton recul, ton esprit critique et ta tolérance n’ont d’égal que ta bétise ! Tu parle avec ta passion plutot qu’avec ta raison . Je vois que tu ne fais pas l’effort d’utiliser un langage commun mais celui de l’athée affirmé. Je vais faire alors de même et utiliser le langage du musulman affirmé (quand je ne le fais pas c’est pour ne pas laisser une empreinte subjectif du à ma croyance pour rester dans un langage de tolérance) . Allah dit dans le coran : « Et quand on leur dit: « Croyez comme les gens ont cru », ils disent: « Croirons-nous comme ont cru les faibles d’esprit? » Certes, ce sont eux les véritables faibles d’esprit, mais ils ne s’en rendent pas compte » Tu crois que Dieu n’existe pas et que tu es la par hasard? que l’homme et la femme sont complémentaire tant physiquement que psychologiquement c’est aussi du hasard ? que l’accouplement provoque un plaisir aussi ? (toutes ces notions ne PEUVENT etre expliqué par un mécanisme d’évolution et je sais de quoi je parle sachant que j’ai étudier mathématiquement le principe d’évolution génétique) . N’importe quelle étude minutieuse des lois physiques te rammène à… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

Je n’ai jamais dit que l’on pouvait le démontrer . Quand je dis que ca rammène c’est comme une intrigue dans un film . Pas mal de choses se ressentent mais ne peuvent se démontrer. Je suis pour la raison mais la « raison pure » ne rammène pas à Dieu . D’ailleurs Kant critique aussi la « raison pure » et Godel en a mis une couche en démontrant que l’axiomatique de Peano (arithmétique) n’est pas complète (fondement de la logique pur)! Je ne suis pas un logiciel pur . Mes propos d’ailleurs ne t’etaient pas destinés, tu as fait preuve de plus de recul dans tes propos. J’attirais juste sur le faite que croire en Dieu est loin d’être un signe de naivete ou de maladie psychotique . Concernant mes propos sur l’évolution c’est qu’ayant fouillé l’auto-adaptabilité (IA) je me rends compte que pas mal de choses peuvent (de loin) être expliqué d’un point de vue purement génétique (formation de certains membres, yeux …) mais qu’il existe tellement d’autre choses bizarrement apparu qui ne peuvent être expliqué en se basant uniquement sur l’auto-adaptabilité . De toute façon on ne prouveras jamais que Dieu existe (principe de transcendence) et encore moins qu’il n’existe… Lire la suite »

Raj
Raj
13 années il y a

LOL (MDR) Je voulais plutôt dire (plus haut) que je ne suis pas un logicien pur !

Champion Maurice
13 années il y a

Désolé cela fait plus d’une année que mon livre est épuisé. Il est temps d’entrer dans la réalité, vous, vous racontez les mêmes histoires depuis des millénaires… Le devoir d’information. Que les divers mouvements religieux expliquent leurs différences entre une hallucination psychotique visuelle, auditive d’avec les relations dites «mystiques» de l’au-delà : contacts prophétiques, apparitions, voix intérieures… Aussi croyants et religieux, comment conciliez vous la création dite « divine », Adam, Eve et la succession » avec notre préhistoire : l’homme des cavernes, l’âge de pierre, du feu, du fer…? La médication explicite. La maladie des croyances bien identifiée. Est inscrit sur une notice pharmaceutique dédiée: «… est utilisé pour traiter une maladie qui s’accompagne de symptômes tels que entendre, voir et sentir des choses qui n’existent pas, avoir des croyances erronées…». Les délires psychotiques Les plus souvent mystiques, les délires psychotiques n’ont pas d’existence, c’est de l’imaginaire symptomatique de la schizophrénie. Alors pour donner corps aux perceptions et sensations, le psychotique crée sont environnement existentiel que sont Dieu et son Paradis ainsi que le Diable et son Enfer. C’est dans sa logique schizophrène binaire de représenter le Bien (son espérance) et le Mal (sa souffrance). Les visions de fin… Lire la suite »

trackback

[…] crucifié chez Ruquier”. J’avais déjà évoqué Redeker à plusieurs reprises ici ou là. Il avait signé une tribune anti-Islam dans le Figaro, qui lui avait valu des menaces de […]

trackback

[…] avons déjà parlé, ici, de cette scandaleuse association dans une même phrase du mot islamophobie et du mot […]

Mouton Noir
Mouton Noir
10 années il y a

Chère LOmiG je tiens a signaler que cet article n’est meme pas écrie par un francais il écrie par un Juif..D’autant plus que je rejoint tous a fait les commentaire de Diatala..Vous me dirai pourkoi par un Juif ?? Par sa facon orthodoxe a enguager des lapsus et a tenir des double discours..Maintenant a vous chère LOmiG voila la definition de islamophobe: méprenez vous en croyens que c’est un terme inventez par les islamiste ou je ne c’est guère c’est un terme tous a ce qui a de plus laique..je ne parle meme pas de Wikipédia..Quand vous dite « je revendique le droit de critiquer la religion juive si ça me chante, la religion catholique si le coeur m’en dit, et l’islam quand je veux »…Mais en ne vous entend que critiquez l’Islam de plus vous avez l’air de quelqu’un qui s’y connaissent rudement bien et qui dément vraiment mal en se qui concerne les relation C.I.A & ..Le genre de verset que vous citez a été modifiez par des orthodoxes c’est tous un systeme dont je pense vous connaissez l’origine..Car un musulmans n’a en aucun cas le droit de retirez la vie d’un autre..Alors Mr qui fait de la pub pour… Lire la suite »

trackback

[…] crucifié chez Ruquier ». J’avais déjà évoqué Redeker à plusieurs reprises ici ou là. Il avait signé une tribune anti-Islam dans le Figaro, qui lui avait valu des menaces de […]