Ce qui est drole dans ces elections…

Retour sur la soirée télévisée de résultat du premier tour. Pas très intéressant, mais il y a toujours quelques drôleries dans ces soirées électorales d’entre-deux tours : entre les andouilles patentées, ceux qui commencent à sortir leurs rateaux à voix, et les journalistes cherchant à tout prix à étaler leur incompétence, on peut toujours s’amuser un peu…

Vous avez certainement remarqué que les élections municipales ne m’ont pas du tout passionné. Je n’ai pas écrit un seul billet sur ce sujet. C’est donc d’un oeil tout à fait extérieur que j’ai regardé une heure de soirée électorale à la télévision.
Ce que j’ai trouvé drôle, ce n’est pas Olivier Besancenot qui affirmait son « anti-capitalisme », et son « anti-libéralisme », sans que personne ne le reprenne (à part, sur un autre sujet, Eric Woerth qui s’est quand même étonné qu’on puisse dire autant de bêtises en aussi peu de mots).
Ce n’est pas non plus le discours de Vincent Peillon consistant à passer de la pommade dans le dos des verts, du Modem et de l’extrême gauche dans un superbe geste rotatif, plein de cohérence idéologique, pour des motifs de rejets anti-Sarkozy. Autant de franchise à montrer sa bassesse et son peu de propositions auraient pu me faire rire pourtant.
Non. Ce que j’ai trouvé drôle, c’est la tenacité des journalistes à vouloir faire passer l’idée du « vote de rejet »Ce que j’ai trouvé drôle, c’est l’extraordinaire tenacité des journalistes à faire passer l’idée selon laquelle le vote était un vote de rejet de la politique du gouvernement. Ils ont pourtant affiché les résultats d’un sondage montrant que les français ont voté principalement pour des enjeux locaux, avec des préoccupations allant des crêches aux transports, en passant par la sécurité, la propreté ou la qualité des services publics. Mais les journalistes ont continué, appuyés par un empaffé habitué des plateaux et responsable d’un institut de sondage : oui,bien sûr, les gens répondent toujours cela pour une élection locale, mais il faut savoir lire entre les lignes, et comprendre qu’ils ont mis un enjeu national là-dedans. Superbe. Et drôle. Et pathétique. Exercice de manipulation pitoyable et indécent. Mais il est vrai que je n’en attendais pas moins de David Pujadas.

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
Thibault
12 années il y a

Bonjour Lomig

47%-40% au niveau national, c’est tout de même une note assez salée.
Ce vote est assez nettement une sanction du gouvernement et du mode d’exercice du pouvoir présidentiel.

Françoise de Panafieu réalise même 14 points de moins que Bertrand Delanoë à Paris alors que Rachida Dati et Christine Lagarde sont têtes de liste.
Ces résultats me paraissent tout de même assez représentatifs d’une sanction.

Bonne journée,
Thibault

Rachid-françois
Rachid-françois
12 années il y a

LomiG
Se voiler la face ? Non, justement, ne te voiles pas la face avec de fausses interprétations de manipulation de ce qu’est concrêtement : une sanction du gouvernement et du mode d’exercice du pouvoir présidentiel.Il reste un tour on verra bien….

Libertas
12 années il y a

Que personne ne reprenne Besancenot sur l’antilibéralisme m’a choqué aussi : cf. Jean-François Revel, La Grande Parade…

josephine
josephine
12 années il y a

Ben tout le monde en a marre c’ est tout Libertas.

josephine
josephine
12 années il y a

Libertas
Qui ne dit mot consent…Tout simplement parce qu ils ne pouvaient pas le contredire !!!

josephine
josephine
12 années il y a

Libertas et LomiG
Dans ce cas on pourrait aussi dire : Qui ne dit mot,qu’on sent !!!Et ça sent la friture electorale !!!!

josephine
josephine
12 années il y a

LomiG
Mais si tu as très bien comprit, arrêtes d’être hypochrite.Tu rêves LomiG que la france va redevenir un pays ou les droits sociaux seront limités et où le patronat aurait tout pouvoir sur le prolétariat.Tu n’es pas humain LomiG.

josephine
josephine
12 années il y a

Salut
Que pensez vous de la raclée magistrale dont le gouvernement Sarkosyste à fait les frais lors des elections municipales et cantonales ? Ne pensez vous pas qu’il est temps de voir que les français rejettent massivement ce méprit du peuple et d’arrêter de le prendre pour un naif ?

josephine
josephine
12 années il y a

LomiG
Tu es un humain sans humanité.