Vers un parti social-démocrate français ?

Grosse participation et chute des extrêmes

La participation a été plus forte que jamais, les extrêmes ont été plus bas que jamais : vive la démocratie ! Voilà les résultats définitifs :

  1. Sarkozy : 31,1%
  2. Royal : 25,8%
  3. Bayrou : 18,5%
  4. Le Pen : 10,5%
  5. Besancenot : 4,1%
  6. Villiers : 2,2%
  7. Buffet : 1,9%
  8. Voynet : 1,6%
  9. Laguiller : 1,3%
  10. Nihous : 1,1%
  11. Bovet :1,3%
  12. Schivardi : 0,3%

Victoire de Sarkozy au second tour ?

Faisons l’addition bêtement : la moitié des électeurs de Bayrou vont à Sarkozy, et l’autre à Royal ; répartissons ensuite les extrêmes et petits partis sur leur allié « naturel ». On obtient le score suivant pour le second tour :
Sarkozy : 54,1%
Royal : 45,5%
Bien sûr, des calculs savants montreront certainement un écart plus réduit…mais l’essentiel, c’est que, pour l’instant Sarkozy est en tête, et que Royal doit refaire son retard. Je doute qu’elle y parvienne. En effet, hier, lors de la soirée télévisée (je regardais TF1), j’ai été surpris par ces deux faits surprenants :

  • l’absence des lieutenants de Royal, et le niveau très bas de ceux qui étaient présents ; J’ai vu Fillon, Bertrand, Borloo, tous très bons…côté Royal, je n’ai vu que Hollande et Fabius (l’homme à la veste bi-face) : où étaient les Drey, les Montebourg ? L’équipe me semble beaucoup plus solide du côté de Sarkozy
  • L’incroyable problème de diction de Royal : c’est extraodinaire de voir la différence entre Bayrou et Sarkozy, qui semblent penser ce qu’ils disent et y mettre de la sincérité et de la conviction, et Royal, qui parle comme un robot, et semble ne pas même comprendre ce qu’elle dit (je sais que ce n’est pas le cas, mais quelle extraodinairement mauvaise communicatrice !)

Vers un parti social-démocrate ?

En plus de cette impression de nullité du PS, l’intervention de Cavada (UDF) a consisté à dire que la force politique de l’UDF était « démocratique » et « sociale », en insistant sur ces deux mots. De là à dire que certains pensent à la création d’un nouveau parti de gauche, social-démocrate (comme toutes les gauches européennes), à partir de l’UDF et des transfuges PS intelligents (Kouchner, Rocard et autres), il n’y a qu’un a pas, que j’aimerais bien voir franchi. Cela permettrait de laisser les restes du PS croupir avec leur copains d’extrême gauche, tous plus pitoyables les uns que les autres, et redonner au bipartisme toute sa force : la droite française a fait son renouveau avec Sarkozy, à quand celui de la gauche ?

00vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires