Pascal Salin

L'économiste Pascal Salin, ici dans son bureau, à l'occasion d'un entretien avec Le Figaro, au cours duquel il nous parle des deux livres qu'il vient de publier, "Libérons-nous !" (Ed. Les Belles Lettres), et " La Tyrannie fiscale" (Ed. Odile Jacob).

Ce billet servira de point central pour lister les articles et les ressources concernant Pascal Salin. Comme j’ai écrit pas mal d’articles en me basant sur ses textes, ou en utilisant des citations de lui, je trouve cohérent de centraliser tout ça au même endroit. N’hésitez pas à suggérer d’autres ressources le concernant en commentaires !

Qui est Pascal Salin ?

Pascal Salin (né le 16 mai 1939 à Paris) est un économiste français, professeur à l’université de Paris IX Dauphine, spécialiste de la finance publique et ancien président de la Société du Mont Pèlerin (1994-1996).
D’inspiration libérale et libertarienne, son œuvre marche dans les traces de Frédéric Bastiat, Ludwig von Mises et Friedrich Hayek.

Vous trouverez d’autres éléments sur Wikipedia, ou Liberpedia.

« Libéralisme »

Voici les billets directement basés sur le merveilleux livre « Libéralisme ».

Deux articles intéressants à propos de ce livre :
« Libéralisme », de Pascal Salin, par Marc Grunert, et Libéralisme sur l’ALEPS.

Interview exclusive pour Expression Libre

J’ai eu le plaisir d’interviewer Pascal Salin chez lui au moment de la sortie de son livre « Revenir au capitalisme » :

Traduction de la conférence pour le prix Schlarbaum

L’Ecole Autrichienne d’Economie : l’aboutissement d’un voyage intellectuel
Conférence de Pascal Salin à l’occasion de la remise du prix Schlarbaum, publiée le 13/02/2009 sur le site de l’Institut Mises. Traduction : BLOmiG.

Vidéos de la conférence à Lugano

Divers textes

Et pour finir, voilà divers articles du blog qui ne sont que des citations, ou des extraits de textes de Salin :

Salin sur le Québécois Libre

Retrouvez tous ses articles sur le Québécois Libre (super site, dont je vous recommande vivement d’aller parcourir un peu les entrailles…) :
Pascal Salin sur le Québécois Libre

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Inline Feedbacks
Voir tous les commentaires
RICHARD
RICHARD
12 années il y a

Bonjour.
Il me semble que dans un de ses livres (probablement Libéralisme, Odile Jacob, 2000) Pascal Salin préconisait entre autres la suppression des limitations de vitesse sur la route.
Serait-il possible qu’un expert de Pascal Salin confirme cette contribution (extrêmement enrichissante pour la philosophie libérale) et m’en donne la référence exacte ?
Merci d’avance.
J. RICHARD

trackback

[…] ET modifié mes opinions politiques, c’est la lecture de “Libéralisme” de Pascal Salin. Un grand livre, d’un grand […]

Mascarell Robert
Mascarell Robert
12 années il y a

Monsieur, J’ai 67 ans. A l’instant, je viens de lire l’interview que vous avez donnée au Québécois Libre, le 15-05-08, sur la concurrence, les retraites, la monnaie. En ce jour, 08/03/09, j’étais loin d’imaginer qu’un intellectuel de votre trempe ait pu aligner autant d’horreurs. Pensez-vous toujours que : « L’essentiel dans ce domaine consiste à adopter un système de retraite par capitalisation, comme l’ont fait avec succès un grand nombre de pays dans le monde. » ? Les millions de retraités américains, obligés de retravailler, apprécieront votre cynisme. Plus loin, dans cette interview, vous osez tempêter contre « La rigidité du contrat de travail » en France, source de tous nos maux. Je ne suis pas économiste, en revanche, je suis spécialiste du droit du travail. et à ce titre, j’affirme qu’il existe de nombreuses formes de contrats de travail. En particulier, divers contrats de travail à durée déterminée, qui donnent toutes les souplesses à l’employeur. Je ne comprends pas comment vous pouvez oser vous aventurer sur un terrain, manifestement inconnu de vous. A moins que vous ayez délibérément travesti la vérité. Au point 6, vous dites qu' »Il est vital pour l’Europe de lutter vigoureusement contre tout effort d’harmonisation fiscale! ». Vous faites partie de… Lire la suite »

Mascarell Robert
Mascarell Robert
12 années il y a

Monsieur, Je ne sais qui vous êtes. Etes-vous le factotum intellectuel de Monsieur Salin ? Au contraire, vous y opposez-vous ? Je ne comprends pas le rôle joué par votre blog. Mon grand âge doit en être la cause. Qu’importe ! Vous regrettez mon ton péremptoire. Dans le Grand Robert, est péremptoire « qui détruit d’avance toute objection ; contre quoi on ne peut rien alléguer, rien répliquer. » Je ne pense pas avoir réduit Monsieur Salin à quia. Si c’est le cas, ce n’est pas mon ton péremptoire qui en est la cause, mais l’énorme décalage entre ses écrits, décrivant le système capitaliste sous un jour paradisiaque et ce qu’il est réellement, la crise aidant. Cela dit, je ne vais pas me dérober à ce qu’en fait vous me reprochez : mon agressivité. Je n’oublie pas que le système cher à Monsieur Salin, à l’oeuvre depuis plus de deux siècles, a fait plus de morts que le stalinisme et le nazisme réunis. Encore que le nazisme soit un avatar du capitalisme. N’oublions pas que les grands magnats capitalistes allemands l’ont aidé à accéder au pouvoir et l’ont soutenu jusqu’au bout. Je mets sur le compte du capitalisme les morts de l’esclavagisme,… Lire la suite »

Mascarell Robert
Mascarell Robert
12 années il y a

Monsieur, Alors pour vous c’est délirer que de rappeler que les grands groupes sidérurgistes allemands ont financé l’accession d’Hitler au pouvoir et l’ont ensuite soutenu ? Non, c’est une vérité historique. C’est du délire que d’affirmer que le capitalisme a enfanté le colonialisme et le néo-colonialisme ? Non, c’est une vérité historique. Et à propos de l’esclavagisme, s’il existait bien avant le capitalisme, celui-ci s’en est bien accommodé. Particulièrement aux Etats-Unis. Donc là encore, je ne délire pas. C’est du délire que d’affirmer que le gouvernement des USA a porté Pinochet au pouvoir ? Non, c’est une vérité historique. Est-ce que je délire si j’ajoute que Pinochet a été directement conseillé par Friedrich Hayek et Milton Friedman, dont se réclame votre idole, Pascal Salin ? Votre insulte me conduit à penser que, à la manière des staliniens, vous me colleriez bien dans un asile psychiatrique. Il est tellement plus facile d’insulter que d’affronter les vérités historiques. Mais ne vous en faites pas, votre maladie se guérit bien avec un peu d’honnêteté intellectuelle. Au fait, dans le bestiaire des « économistes » libéraux, j’ai oublié Philippe Manière, Nicolas Baverez et Dominique Rénier. Je ne doute pas que eux aussi ont votre sympathie. Si… Lire la suite »

Mascarell Robert
Mascarell Robert
12 années il y a

Monsieur,
C’est encore plus grave que je ne pensais. Vous n’avez même pas conscience de la gravité de vos propos.
En règle générale, les gens accusés de délire finissent à l’asile. Et vous vous demandez où j’ai pu pêcher une idée pareille ?
Avant la thérapie que je vous propose dans ma précédente réponse, il faut absolument que vous appreniez la langue française pour utiliser les mots à leur juste poids.
A la manière inconsidérée dont vous usez de notre langue, je ne m’étonne pas que vous ayez une idée faussée de l’histoire. Vos non réponses à mes rappels historiques précis sont le signe de votre impuissance ou de votre ignorance.
Je vais aller visiter votre blog, assidûment.
Salutations

trackback
11 années il y a

[…] la dernière partie de la conférence de Pascal Salin : « L’Ecole Autrichienne d’économie : l’aboutissement d’un […]

trackback
11 années il y a

[…] cinquième partie de la conférence de Pascal Salin : « L’Ecole Autrichienne d’économie : l’aboutissement d’un […]

trackback

[…] viens de terminer l’ouvrage de Pascal Salin. Comme j’ai eu la chance de le rencontrer pour l’interviewer, je ne vais pas me livrer […]